Conserver les peintures des pots entamés

6 janvier 2007
Auteur(s): bricoleurdudimanche


Conserver les peintures des pots entamés

Une fois ouvert, un pot de peinture perd, par définition, son étanchéité. Le contact avec l’air entraîne aussitôt l’évaporation du solvant de la peinture : tant qu’elle est utilisée (donc brassée régulièrement), il n’y a pas vraiment de problème. Mais dès que vous voulez la conserver plus longtemps, la qualité de la peinture risque de se dégrader. Son oxydation prolongée se traduit par l’apparition d’un film en surface, ressemblant en consistance à une peau de lait. A quoi s’ajoute bien souvent l’accumulation de poussières et de corps étrangers divers qui peuvent s’y noyer.

Pour conserver une peinture dans les meilleures conditions, voici quelques petits trucs simples :

  Prenez bien garde à l’étanchéité du couvercle. Vous pouvez l’augmenter en interposant un film plastique entre le couvercle et le pot, ce qui aura également pour avantage de le garder propre et vous ne vous salirez pas en le rouvrant. Autrement, serez-vous d’un ruban adhésif pour recouvrir l’espace sur tout le pourtour en joignant bien le couvercle au pot.

  Fermez bien le pot entamé après usage et rendez-le étanche à l’air. Nettoyez les bords supérieurs du pot soigneusement, à l’eau ou au white-spirit selon le type de peinture, replacez le couvercle puis entreposez le à l’envers. L’air ne pourra plus circuler, la peinture faisant barrage.

  Réduire l’oxydation de la peinture à l’intérieur du pot. S’il ne vous reste qu’un petit fond de peinture dans un grand pot, il est préférable de changer le conditionnement. Plus il sera plein, meilleure sera la conservation car les solvants s’évaporeront moins et l’oxygène sera moins présent. Utilisez un récipient plus petit comme par exemple, un pot de confiture ou un vieux pot de peinture que vous auriez conservé et lavé. Mettez-y le reste de peinture et suivez les deux premières astuces pour assurer l’étanchéité de l’ensemble.

  Préserver les pots de peintures entamés des conditions climatiques défavorables. Pour cela, évitez de les conserver dans un endroit soumis à de grandes variations de température. L’idéal étant la température ambiante de votre maison, cela vous épargnera les risques de dégradation liés à de trop fortes chaleurs ou, au contraire, au froid et au gel.

Proposez une astuce pour cette thématique

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Poubelle verte, jaune, bleue, grise, rouge...
53 % C'est bon, je maîtrise les couleurs pour mes déchets (31)
32 % Hum, je vérifie souvent quelles sont les règles du tri sélectif (19)
15 % C'est un peu complexe, mais je fais du mieux que je peux (9)

59 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

Astuces récentes


...
Réaliser une toiture végétale soi-même, c’est possible ! le 19/04/2021 à 09h18 - Bâtiment et gros oeuvre
...
Poils de pinceau durcis le 03/03/2021 à 14h09 - Outillage et manipulation d’outils
...
Comment faire soi-même de la ’fausse pierre’ ou pierre reconstituée ? le 18/02/2021 à 18h51 - Bricolage écologique et économique
...
Créez une tête de lit moderne en caillebotis le 18/02/2021 à 10h12 - Décoration et aménagement intérieur
...
Comment ancrer des charges lourdes sur les murs ou au plafond ? le 30/01/2021 à 17h04 - Bâtiment et gros oeuvre