25 octobre
Auteur(s): Julien_BDD


4 astuces pour bien installer un sèche-serviettes électrique


Disposez-vous d’un système de chauffage dans votre salle de bains  ? Sinon, pourquoi ne pas installer un sèche-serviettes chez vous  ? Pratique, le sèche-serviettes représente l’un des accessoires les plus utilisés pour garder les serviettes au chaud. Fonctionnel, il représente une excellente alternative pour chauffer les salles de bains et procurer confort et bien-être. Mais, encore faut-il bien l’installer pour profiter à fond de ses avantages. Pour vous aider à relever ce défi, voici 4 démarches à suivre pour installer un sèche-serviettes électrique chez vous.

N°1 : Définir la zone d’installation du sèche-serviettes

Autant vous l’avouez tout de suite, pour réussir l’installation d’un radiateur sèche-serviettes électrique, il vous faut agir en véritable professionnel. Dans cette optique, la toute première démarche à mener, c’est de définir la zone d’installation.

En d’autres termes, avant même de penser à l’installation, il vous faut définir l’emplacement du dispositif. La vérité, c’est que les salles de bains font partie des endroits les plus soumis aux jets d’eau dans nos résidences.

Pour éviter tout risque d’électrocution, il est recommandé de poser le radiateur suivant les exigences de la norme NF C 15-100. Celle-ci délimite en effet la salle de bains en différents compartiments (volume). Les zones à risque se situent entre :

  • La baignoire et le receveur de douche (volume 0)  ;
  • La baignoire et tout son espace supérieur (volume 1)  ;
  • Et, l’espace situé à moins de 60 cm de la baignoire sur une hauteur de 3 m.

Comme vous l’aurez deviné, pour une installation sans risque, votre radiateur doit être placé dans le volume 3 (zone située au-delà des 60 cm de la baignoire). Si vous avez du mal à vous y retrouver, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste.

Renforcer le mur au besoin L’emplacement de votre sèche-serviettes défini, il vous faudra ensuite vérifier la résistance du mur avant de poser les fixations murales. Au cas où le revêtement intérieur de votre résidence nécessite un renforcement, n’hésitez pas à y remédier. La plupart des professionnels proposent d’ailleurs le renforcement du mur avant l’installation d’un radiateur sèche-serviettes.

N°2 : Poser les fixations murales

L’emplacement de votre sèche-serviettes défini et le mur renforcé, il ne vous reste plus qu’à poser les fixations murales. Mais avant, gardez à l’esprit qu’avant toute manipulation, il vous faut disjoncter le compteur. Cette étape franchie, exploitez le gabarit qui accompagne l’appareil pour identifier les points d’ancrage. Percez ensuite les trous de fixation et placez-y les chevilles réservées à cet effet. Ajustez-les enfin au besoin et veillez à ce qu’ils soient à 20 cm au moins du sol.

N°3 : Installer le radiateur sèche-serviettes électrique

Les fixations murales posées, vous voilà à l’étape de l’installation du radiateur sèche-serviettes. Pour réussir ce pari, vérifiez l’état des chevilles. Si celles-ci sont mal insérées, réinsérez-les de sorte à bien les adapter au support de fixation. Vissez ensuite les embrases et installez le dispositif.

N’oubliez pas non plus de serrer :

  • Les entretoises  ;
  • Et, les tampons de blocage.
  • Pour un rendu esthétique, mettez enfin les cache-vis qui les accompagnent.

N° 4 : Raccorder le sèche-serviettes au courant électrique

Votre appareil installé, il vous faut maintenant raccorder le dispositif au courant électrique. Mais avant, vérifiez encore une fois que vous avez bien coupé la fourniture de l’énergie électrique. Une fois rassuré, dévissez le capot du boîtier et vérifiez les câbles qui y sont intégrés.

Généralement, ceux-ci sont composés :

  • D’un fil neutre de couleur bleue  ;
  • D’un fil de terre en jaune ou verre rayé  ;
  • Et, d’un fil de phase de couleur marron ou rouge.

Ces éléments identifiés, raccordez-les ensuite avec le serre-câble en utilisant un domino. Fixez par la suite le capot en prenant le soin de bloquer le serre-câble. Remettez enfin l’énergie électrique et testez votre dispositif. Vous voilà à la fin de vos travaux, il ne vous reste plus qu’à profiter de votre salle de bains.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…