Ma newsletter

Auteur(s): bricoleurdudimanche

Récupérer l’eau de pluie, un pari gagnant


Récupérer l’eau de pluie, un pari gagnant

L’eau gratuite qui nous vient directement du ciel n’est pratiquement pas utilisée, malgré l’augmentation régulière des tarifs de l’eau de ville. C’est pourquoi, dans ce volet du dossier consacré aux économie d’eau, BricoleurDuDimanche vous invite à découvrir une solution simple mais efficace : la récupération d’eau de pluie.


L’intérêt d’utiliser l’eau de pluie

Récupérer et utiliser l’eau de pluie peut paraître assez « rustique » mais pourtant, il y a tout à y gagner. Non seulement vous mettrez fin aux gaspillages inutiles, mais en plus vous réaliserez d’importantes économies. Entre l’arrosage des plantes, du jardin ou du potager, le nettoyage des sols et de la voiture, l’alimentation des WC ou encore de la piscine, vous trouverez de nombreuses utilisations à l’eau de pluie. Si elle n’est pas qualifiée d’eau « potable » cela ne signifie pas qu’elle soit de moins bonne qualité. Contrairement à l’eau du robinet, elle ne contient pas de chlore ni de calcaire. A titre de comparaison, de nombreuses personnes investissent dans un adoucisseur pour obtenir une eau ayant des qualités approchantes c’est-à-dire une eau plus douce qui n’écourte pas la durée de vie des appareils ménagers.

Les différents modèles de récupérateurs d’eau de pluie

L’idéal est de disposer d’une cuve de récupération enterrée dans le sol. A moins d’un mètre sous la surface, ce dispositif offre de grandes capacités de stockage. Il assure aussi une excellente protection de l’eau face à la chaleur, au froid et à la lumière. Ainsi, un système enterré préviendra le développement de bactéries et d’algues par l’absence d’exposition directe aux rayons du soleil. Regrettons que ce type d’installation nécessite de gros travaux de terrassement, et donc l’intervention d’une pelleteuse. Il est donc préférable d’installer ce système durant la construction de la maison. Si creuser de gros trous dans votre jardin vous effraie, rassurez-vous : d’autres solutions existent.

Il est possible d’installer des récupérateurs d’eau hors-sol, à placer soit à l’extérieur, dans une cour ou un jardin, soit à l’intérieur de votre maison, notamment dans la cave. Dans ce cas vous utiliserez des réservoirs en polyéthylène, qui ont une plus faible contenance que leurs homologues enterrés. Cependant, il est tout à fait possible de les jumeler ou de les brancher en série afin de multiplier le volume d’eau récupéré. Contrairement à leurs versions souterraines ou d’intérieur, qui peuvent fonctionner toute l’année, les réservoirs hors-sol extérieurs doivent impérativement être vidés l’hiver, afin d’éviter tout risque de gel qui détériorerait votre installation.

Comment marche un récupérateur d’eau ?

Quel que soit le modèle utilisé, le principe de fonctionnement reste le même. L’eau de pluie qui ruisselle sur la toiture est canalisée puis récupérée via le réseau des gouttières, qui sont connectées au récupérateur. Un premier système de filtration est placé en amont de la cuve ou du réservoir afin d’éliminer les corps étrangers et autres impuretés qui souillent l’eau au contact des tuiles. L’eau pluviale épurée est alors stockée à l’abri des ultraviolets (et des variations de température pour les modèles enterrés et intérieurs) et peut alors directement être utilisée.

Au moyen d’une pompe, l’eau est extraite du récupérateur pour un usage qui peut être direct, comme l’arrosage du jardin, ou reliée au réseau de plomberie de votre habitation. Il est alors possible d’alimenter uniquement le réseau d’eau sanitaire, comprenant par exemple les WC et la machine à laver, ou bien l’intégralité de la maison en passant par une nouvelle série de filtration. Dans les deux cas vous devrez vous munir d’un système de « bascule » pour pouvoir passer à l’eau de ville lorsque la cuve est vide.

Conseils d’utilisation

Comme beaucoup d’installations, les récupérateurs d’eau nécessitent un entretien régulier et consciencieux. Il faut vider l’intégralité de la cuve environ tous les quatre ans pour la nettoyer et enlever toutes les particules qui auront échappé aux différents filtres. Afin de limiter le développement bactérien, vous pouvez également installer un système d’oxygénation interne de l’eau stockée, comme par exemple une pompe similaire à celle d’un aquarium, mais bien plus puissante. Vous pouvez aussi équiper vos gouttières d’une crapaudine, une petite grille qui retient les gros corps étrangers, en particulier les feuilles ce qui empêchera vos descentes de s’obstruer pour une meilleure alimentation du récupérateur d’eau. Mais surtout, prévoyez une évacuation du réservoir en cas de trop-plein pour que l’eau s’évacue dans le réseau d’eaux pluviales général. Enfin, pour faciliter l’entretien et le contrôle de votre installation, pensez à placer son filtre et son indicateur de niveau à des endroits faciles d’accès.

Désormais obligatoire en Belgique pour les constructions neuves, la récupération d’eau de pluie semble enfin gagner du terrain en France.


Recommander cette page à un ami.








Voir aussi

A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d'emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Cuisine : réussir son aménagement
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Pour se chauffer en restant éco responsable, quelle est la meilleure solution ?
  • Un chauffe-eau thermodynamique
  • Un chauffage intelligent
  • Une bonne isolation
  • Prendre des douches
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience. En savoir plus ici.
keyboard_arrow_up