Isoler un mur avec de la paille : avantages et inconvénients

24 juin
Auteur(s): Céline_BDD


Isoler un mur avec de la paille : avantages et inconvénients

Isoler un mur avec de la paille : avantages et inconvénients

Contrairement aux idées reçues, véhiculées, entre autres, par le conte des Trois Petits Cochons, la maison paille/bois est bourrée d’atouts. On vous explique pourquoi.


Isolant paille : et si on déconstruisait les préjugés ?

Si cette fable, rendue célèbre dans le monde entier par Walt Disney, fait l’éloge de la maison en béton, la réalité est toute autre. Surtout à une époque où les ressources naturelles viennent à manquer. En rénovation comme en construction, isoler un mur avec de la paille, une toiture ou encore un sol de combles, est une solution qui combine en effet les avantages.

Hautes performances thermiques

Sans être transformée, protégée de l’humidité par une mise en place adéquate et suffisamment compressée, l’indice R (Résistance thermique) de la paille est près de 3 fois supérieur à celui du bois !

Sa forte compression ou masse volumique, comprise entre 80 et 120 kg/m3, la rend particulièrement adaptée à l’isolation par l’extérieur. Et ce sur tous les types de murs.

Caractéristiques

  • R > 7,11 m².K/W .
  • Conductivité thermique λD = 0,052 W/(m·K).

 Isoler un mur avec de la paille : avantages et inconvénients / iStock.com-martb

Excellente résistance

Hautement compressée, la paille a une meilleure résistance au feu que le bois ! Pauvres en oxygène, les briques de paille se consument en effet très lentement et ne diffusent que peu de fumée. Elles sont aussi résistantes que les briques ou parpaing de béton comme le prouvent des tests récents de résistance et réaction au feu (CSTB) :120 minutes sous un feu à 1000°C. Elle offre aussi une bonne résistance mécanique.

Quant aux rongeurs ou insectes, ils préfèrent loger dans des matériaux présentant plus d’intérêt alimentaire (comme le foin). Une condition cependant : que la paille ne contienne pas de graines ! Si elle est de bonne qualité, peu de risque avec les rongeurs.

Bonne absorption acoustique

À la fois dense et souple, la paille absorbe et affaiblit efficacement les bruits.

Confort hygrothermique

Associée avec un enduit terre, la paille permet une bonne régulation hygrométrique : capacité à gérer et réguler l’humidité. Si l’isolation thermique est importante dans le bâti (protection du froid et de la chaleur), la régulation hydrique ne l’est pas moins. Procurant un air sec, la paille procure davantage de confort, diminue les besoins de chauffage et évite les risques de condensations.

Écologique

Ressource locale et abondante issue de déchets végétaux (blé, épeautre, orge...), la paille est 100 % biodégradable. Elle a aussi comme caractéristique physique de stocker le CO2. Elle constitue donc un excellent levier contre le réchauffement climatique lorsque l’on sait que le secteur du bâtiment, c’est 40 % des émissions de GES et 43 % des consommations énergétiques ! Utilisée avec d’autres matériaux géo et biosourcés (terre, bois), elle permet en outre le développement de ressources locales. Autres atouts : absence d’émanation de composés organiques volatils (COV). Selon le Bulding Resarch Establishment, la paille est un « très bon choix » au niveau environnemental.

Adaptabilité

Perspirante, rapide à mettre en œuvre et offrant un niveau élevé de confort (santé, hygrothermie, acoustique...), la paille s’adapte à tous les types de projets : construction, réhabilitation, finitions, plain-pied ou à étages...

Les contraintes de la paille en construction

Si la paille est un excellent matériau, quelques critères sont indispensables à respecter pour profiter de ses atouts :

  • Choix de type de paille : seules les pailles de blé et seigle s’utilisent.
  • Conditionnement, protection et mise en œuvre non soumise à l’humidité, sinon la paille peut en effet perdre ses excellentes propriétés thermiques (thermo et hygrorégulation). Si besoin, faire un contrôle d’humidité lors de la mise en œuvre (inférieur à 20 %).
  • Mise en œuvre soignée (ossature bois ou technique ’nebraska’) et pose d’un pare-pluie rigide pour la protection de la paille et la fermeture des caissons.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
51 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (21)
29 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (12)
20 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (8)

41 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.