8 octobre 2012
Auteur(s): bricoleurdudimanche


L’isolation phonique

L’isolation phonique

Là où l’air passe, le bruit passe ! Alors que près de 40 % de la population française affirme subir des nuisances, l’isolation sonore d’un logement semble indispensable pour le confort de ses habitants. Cela permet ainsi d’atténuer ou supprimer la propagation des bruits intérieurs ou extérieurs. Pour ce faire, il existe différents matériaux adaptés à chaque situation.


Principes de bases de l’acoustique

L'isolation phonique.Afin de trouver les solutions pour combattre le bruit en isolant son logement il est essentiel d’en déterminer la nature.

Ainsi, en acoustique on différencie trois types de bruits : les bruits aériens, les bruits d’impacts (ou solidiens) et les bruits d’équipement. Les bruits aériens (télévision, discussion, musique) ; correspondent à une vibration de l’air, ils peuvent être intérieurs ou extérieurs et passent sous les portes et les interstices. Quant aux bruits d’impact, il s’agit de bruits venus de l’extérieur qui se propagent par la structure du bâtiment (chutes ou déplacements d’objets, chocs de talons, passage du métro...). Enfin comme leur nom l’indique, les bruits d’équipement viennent des appareils domestiques tels que les chaudières, les ordinateurs ou encore la ventilation.

À savoir que d’après la loi des masses, plus un matériau est lourd et plus il atténue la transmission des ondes sonores. Ainsi en doublant l’épaisseur d’une cloison, on peut gagner quelques décibels. Toutefois, toutes les constructions ne le permettent pas. En outre, le principe de la loi masse ressort s’appuie sur sur l’interposition entre deux masses (mur d’origine et plaque de plâtre par exemple) d’un élément ressort : air ou isolant souple. Ici les ondes sonores sont absorbées par le ressort, qui les transmet à la deuxième masse. Les systèmes utilisant ce principe sont à la fois légers et plus performants, ainsi ils permettent un gain de 6 à 8 dB.

Les différentes techniques d'isolation phonique

Les différentes techniques d’isolation phonique

Les murs et les cloisons peuvent être isolés avec des panneaux à coller prêts à l’emploi, un isolant sur ossature métallique et plaque de plâtre ou encore une contre cloison maçonnée. Par ailleurs, les sols s’isolent avec : la pose d’un revêtement (moquette épaisse, parquet flottant) ,soit avec une dalle flottante, c’est-à-dire une couche d’isolant recouverte d’une dalle en béton armé désolidarisée des murs, soit avec un faux plafond sur une ossature où l’isolant est incorporé. Enfin, les fenêtres peuvent s’isoler en posant des jointures au niveau des menuiseries pour les rendre plus étanches ou mieux en remplaçant les vitres par un double vitrage asymétrique ou un vitrage à isolation renforcée.

Les matériaux isolants les plus utilisés pour se protéger du bruit

La laine de verre qui est une fibre peu conductrice au niveau phonique semble adaptée à l’isolation phonique. En effet elle affiche une bonne capacité absorption du son dans de faibles épaisseurs. En outre, la laine de roche a la faculté d’absorber les sons, mais aussi de réduire de façon conséquente les bruits d’impact. Enfin, la mousse composite en polyuréthane offre également une excellente isolation phonique, couplée à une grande légèreté.

Les niveaux de nuisances sonores

La nouvelle réglementation acoustique

Cette réglementation s’applique à tous les logements neufs dont le permis de construire date d’après janvier 1996. Elle a pour but de lutter contre les nuisances sonores et de contrôler le logement une fois ce dernier terminé. Ainsi, les maisons individuelles doivent être isolées des bruits aériens extérieurs (avion, train, route) alors que les maisons mitoyennes doivent en plus être isolées des bruits aériens et des bruits d’impact transmissibles d’un logement à l’autre. Par ailleurs, les contraintes sont identiques pour les immeubles d’habitation collectifs. De plus, depuis 2000 la réglementation acoustique est renforcée. Ainsi, on remarque un renforcement de l’isolation acoustique entre les logements, incluant les parties communes et les dépendances, mais aussi un isolement minimum des façades de 30 dB contre les bruits extérieurs, un niveau maximal des bruits d’impact passant de 70 à 65 dB et la limitation des bruits d’équipements dans les pièces principales et les cuisines.

Enfin si elle est réalisée par un professionnel l’isolation acoustique d’un logement donne droit à un crédit d’impôt allant de 20 à 40 %.

Recommander cette page à un ami.








Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Envie de changer de cuisine ?
Envie d'une cuisine équipée et sur-mesure ? Rendez-vous sur Cuisine Plus pour réaliser la cuisine idéale !
Découvrir nos cuisines
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils

Le sondage du moment

Les températures baissent...
(-) (X) (+) (0) /\ \/ < > r.g g.r