Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): BDD&LM

Bien choisir sa peinture murale


Bien choisir sa peinture murale

Avec les évolutions et les innovations réalisées par les industriels de la peinture, repeindre son intérieur n’a jamais été aussi facile. En effet, les peintures s’adaptent à chaque pièce de la maison et proposent une gamme des plus étendue. Il vous faudra donc choisir entre les nombreuses couleurs disponibles, mais également entre les trois grandes familles de peinture et déterminer combien de couches vous comptez appliquer.


La composition de la peinture

Bien choisir sa peinture murale.Les peintures murales se composent d’une base qui contient un lien, un solvant et un pigment colorant. Pour le liant, la gomme, la résine ou encore l’huile siccative sont couramment utilisées. Au niveau des solvants, présents dans la peinture, on trouve généralement de l’alcool, de l’essence, de l’ester, de la cétone ou encore des hydrocarbures. Attention à ne pas confondre les solvants avec les diluants (type White spirit) que l’on rajoute pour liquéfier la peinture en pot. Les pigments donnent la texture et la couleur à la peinture. À tous ces éléments, et selon le type de peinture, sont ajoutés des additifs qui donnent aussi une texture à la peinture, des solvants et des siccatifs qui facilitent le durcissement des huiles ou des plastifiants qui améliorent la souplesse de la peinture.

Les 3 grandes familles de peintures

Les peintures se déclinent en plusieurs familles, classifiées en fonction de leurs composants de base et des additifs :
  Les peintures à l’huile ou glycérophtaliques sont fabriquées à partir d’huiles végétales pures (notamment huile de lin) avec une quantité de solvants qui peuvent être nuisibles pour l’environnement. Elles ont l’avantage d’offrir un bel aspect tendu, un important pouvoir opacifiant et sont idéales pour les effets laqués. Très résistantes elles sont toutefois difficiles à poser et laissent derrières elles une odeur tenace. Elles sont d’ailleurs en voie de disparition.
  Les peintures acryliques s’avèrent bien moins toxiques. Elles contiennent peu de solvants et moins de composés organiques volatils et se nettoient avec de l’eau. Elles sont appréciées pour leur temps de séchage rapide et leur faible odeur et s’adaptent à toutes les pièces.
  Les peintures alkydes dégagent très peu d’odeurs et sèchent en moins d’une heure. Elles allient les qualités des peintures glycérophtaliques avec celles des peintures acryliques.

Matte, satinée ou brillante ?

La peinture mate donne un aspect feutré, intime et sobre. Très décorative, elle met en valeur la pureté des couleurs et masque les petites imperfections du mur. De plus, cette peinture est lavable, avec une éponge humide. La peinture satinée, chaleureuse et soyeuse est appréciée pour sa longévité. Elle s’adapte non seulement aux pièces d’eau et aux chambres d’enfant, mais aussi à toutes les autres pièces de la maison. On peut aussi l’utiliser pour des pièces à fort passage, comme l’entrée ou le couloir. Quant à la peinture brillante, elle réclame un mur parfait sans cela elle fera ressortir tous ses défauts, elle est lessivable et permet de donner une finition parfaite à une pièce.

Monocouche ou bicouche ?

Bien choisir sa peinture murale.Si vous souhaitez recouvrir une ancienne peinture de couleur claire ou un support parfaitement préparé, une seule couche peut suffire. En revanche, s’il s’agit d’un mur à la couleur très marquée, deux couches sont nécessaires. Si une seconde couche s’impose, il ne faut pas appliquer une deuxième couche d’acrylique sur une première couche récente de peinture glycérophtalique, car la peinture aurait une mauvaise accroche sur le mur. En revanche, on peut mettre une deuxième couche de peinture glycérophtalique sur une première couche d’acrylique à la condition de bien poncer et rincer la première couche.

Avant de se lancer dans la peinture de finition, il est important d’établir un diagnostic du support à peindre. Plus il est sain plus le revêtement peint sera durable. Il faudra souvent passer une sous-couche pour faciliter l’accroche de la peinture et garantir un bon résultat. Le type de sous-couche devra être choisi en fonction du support (plaques de plâtre, plâtre, béton...). Enfin si le mur est en trop mauvais état, mieux vaut le recouvrir d’une toile de verre qui servira de support pour la couche de peinture de finition

Pour finir, notez que les peintures acryliques et alkydes, sans odeur, conviennent à toutes les pièces sèches de la maison (séjour, chambre, couloir, entrée...).


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Le bricolage en couple, c’est :
  • Une bonne idée
  • Une mauvaise idée
  • La question ne se pose pas, chacun son rayon !
keyboard_arrow_up