Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): bricoleurdudimanche

Les chaudières à bois


Les chaudières à bois

Utilisé depuis des millénaires pour nous chauffer, le bois reste encore de nos jours une alternative économique en matière d’énergie. Sans doute est-ce pour cela que six millions de foyers français l’utilisent encore comme source de chaleur. Si le cliché de l’ancestral feu de cheminée persiste encore, l’usage du bois s’est tout de même modernisé. Issus de l’exploitation forestière ou industrielle, les combustibles bois alimentent des chaudières prévues à cet usage tout en respectant notre environnement. Cette semaine, dans le second volet du dossier chaudière, BricoleurDuDimanche vous propose de découvrir ou de redécouvrir les chaudières à bois.


Le fonctionnement des chaudières à bois

Reliées au chauffage central et parfois au ballon d’eau chaude sanitaire, les chaudières à bois fournissent un chauffage très performant. Le bois alimente le foyer de la chaudière ce qui produit des fumées chaudes lors de la combustion. Ces dernières passent ensuite dans un échangeur où elles cèdent leur énergie thermique à un réseau de tubes parcourus d’eau .Cette eau chaude est ensuite acheminée dans le circuit domestique et restitue la chaleur nécessaire au chauffage.

Les différents modèles des chaudières à bois

Les chaudières à bois se différencient par leur tirage, c’est-à-dire le mode de combustion et la manière dont l’air est admis dans le foyer. Il peut être naturel, ou bien forcé par l’intermédiaire d’une turbine, d’où l’appellation « chaudière turbo ». Viennent se greffer à cette liste les chaudières à granulés qui sont entièrement automatisées.

Le tirage naturel

Moyennement efficace, ce type de chaudière se décline selon trois techniques de combustion.

Les modèles à combustion montante (1), où les bûches s’enflamment simultanément ce qui provoque une combustion de mauvaise qualité et quasiment impossible à contrôler. Si leur prix d’achat est faible, il est malheureusement relatif à leur piètre performance.

Les chaudières à combustion horizontale (2), ou la phase de séchage des bûches et la phase de combustion sont séparés, ce qui permet une combustion du bois en plusieurs couches minces. De plus les arrivées d’air sont mieux contrôlées. Ces amélioration diminuent le taux d’imbrûlés, ce qui augmente les performances de ces chaudières.

Les chaudières à combustion inversée (3) offrent un bon rendement. Grâce à leur grille de support au dessus de laquelle les bûches se consument et à la séparation des arrivées d’air ces chaudières sont les plus productives de leur gamme.

Petites nouvelles de la gamme, les chaudières turbo n’en sont pas pour autant les moins efficaces. Equipées d’un ventilateur (turbine), elles reprennent le concept des chaudières à combustion inversée en automatisant l’arrivée de l’air de combustion ou la sortie des gaz de combustion. De cette façon, leurs performances sont largement améliorées.

Les chaudières à granulés.

Entièrement automatisées, ces chaudières sont alimentées par des granulés de bois. Le combustible, sous forme de granulés ou plaquettes est stocké dans un silo d’où il est envoyé par une vis sans fin dans le foyer. L’alimentation, la combustion puis l’extraction des fumées se font automatiquement. Totalement indépendante et même programmable, ce type de chaudière atteint un rendement très élevé de 90%, comparable aux chaudières à fioul. Aussi peu contraignantes à utiliser qu’une chaudière à gaz la chaudière à granulés utilise une énergie entièrement renouvelable. Sous-produit de bois naturel, les granulés s’achètent par sacs de 15 kilos ou en gros et sont faciles à stocker. Moins humides et plus compressés que les bûches, ils sont dotés d’un pouvoir calorifique bien plus élevé. Concrètement, 2 kilos de granulés apportent la même énergie qu’un litre de mazout, ce qui est loin d’être négligeable quand on constate l’augmentation du coût des matières fossiles.

L’inconvénient majeur de ces chaudières reste la difficulté à se procurer des granulés, dont la disponibilité est très variable selon les régions. Il faut également être vigilant lors de l’achat car les modèles bas de gamme peuvent réclamer une remise en route hebdomadaire du système, ce qui implique un refroidissement total du logement qui n’est pas des plus agréable lors des périodes de grands froids.

Le rendement des chaudières à bois

Label flamme verte et réduction d’impôt

Créé par les pouvoirs publics et les professionnels du chauffage, ce label concerne les équipements de chauffage au bois, économes, performant et peu polluants. Toutes les installations certifiées par ce label doivent répondre aux critères de la charte flamme verte, soucieuse du respect de l’environnement. Ces appareils, dont le rendement doit être supérieur à 65% bénéficient d’uncrédit d’impôt de 50% hors installation.

Si les chaudières à bois présentent de nombreux avantages, aussi bien au niveau économique qu’écologique, elles réclament cependant une attention régulière et un espace conséquent pour le stockage du combustible. BricoleurDuDimanche conseille donc ce type de chaudière aux personnes ayant de la place, du temps et surtout de l’énergie à y consacrer.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Bricolage estival : que boire pour l’accompagner ?
  • De l'eau bien fraîche pour se désaltérer
  • Un petit pastis après tout ce sont les vacances
  • Un bon jus de fruits détox pour faire le plein d'énergie
keyboard_arrow_up