S'équiper d'un détecteur de fumée

10 juin 2012
Auteur(s): BDD&LM


Tout savoir sur les détecteurs de fumée

Tout savoir sur les détecteurs de fumée

Les détecteurs autonomes de fumée sont des dispositifs de sécurité indispensables pour prévenir les incendies domestiques. Ils détectent tout dégagement de fumée et vous avertissent grâce à une alarme sonore d’environ 85 dB. La législation française impose leur installation dans tous les lieux d’habitation. Ainsi, d’après la loi, vous avez jusqu’au 8 mars 2015 pour vous équiper d’au moins un détecteur automne de fumée.


Choisir un détecteur

En France, seul le détecteur de fumée à cellule photoélectrique (ou optique) est autorisé. Il doit obligatoirement répondre à la norme européenne EN 14604. En complément, la norme française NF292 est un gage de qualité supplémentaire.

En outre, il existe deux grandes familles de détecteurs de fumée, les modèles autonomes et les modèles interconnectables. Les détecteurs autonomes s’utilisent dans les petits logements de moins de 50 m alors que les détecteurs interconnectables sont adaptés aux grands espaces. Avec ou sans fils, ces derniers sont reliés entre eux et se déclenchent simultanément en cas d’incendie.

Par ailleurs, en plus de la taille et de la portée du détecteur, sa durée de vie est un critère de choix à ne pas négliger. Pour se faire, il faut regarder la durée de vie de la pile et s’assurer qu’un avertisseur sonore se déclenche quand elle arrive en fin de charge, conformément à la norme européenne.

Installation et entretien.

Installation d'un détecteur de fuméeAfin de garantir une sécurité optimale, il est conseillé d’installer un détecteur par étage (dans les couloirs ou les escaliers) voire même un détecteur par pièce. Attention, ils ne doivent pas être placés dans les cuisines, les salles de bain, les garages ou les chaufferies. En effet, les fumées liées aux activités faites dans ces pièces les déclencheraient de façon intempestive. Le meilleur emplacement semble être au plafond, car les fumées montent. Il est possible de les coller avec de l’adhésif double face, des plaquettes magnétiques ou encore de les fixer avec des vis et des chevilles fournies. En outre, il est fortement déconseillé de peindre un détecteur ce qui altère son bon fonctionnement. Au niveau de l’entretien, il faut contrôler chaque mois le bouton testeur qui assure le déclenchement automatique su signal, et régulièrement aspirer les fentes latérales de l’appareil. Si le déclenchement de l’avertisseur sonore ne marche pas, il faudra alors remplacer la pile.

Les autres détecteurs.

Pour compléter une installation anti-incendie, il existe toute une gamme de détecteurs. Le détecteur de monoxyde de carbone détecte une concentration anormale de ce gaz toxique, incolore et inodore, dans l’air. Cet appareil est indispensable dans les logements qui contiennent des appareils de combustion. Par ailleurs, le détecteur de gaz alerte les habitants d’un niveau excessif de gaz naturel ou de gaz de ville dans une pièce. Il est recommandé dans les bâtiments où se trouvent une cuisinière à gaz, un chauffage à gaz, ou encore des bouteilles de propane ou de butane. Pour finir, les détecteurs d’eau détectent les fuites d’eau dans la salle de bain, la cuisine ou la cave, ils se déclenchent lorsque leurs trois capteurs sont au contact de l’eau.

Notez que selon votre assurance habitation, la déclaration de l’achat d’un détecteur de fumée est susceptible de faire baisser vos cotisations.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bonnes résolutions bricolage 2021
52 % Je range et je trie le bazar dans mon garage (23)
32 % J'arrête de remettre à demain les petites réparations (14)
16 % Je bricole avec plus de matériaux écolos (7)

44 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.