Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): bricoleurdudimanche

Enquete chauffage au sol


Le confort du plancher chauffant.

Marcher pieds nus sur un sol chaud, et ce même en hiver, rien de plus tentant. De plus en plus populaire, le chauffage par le sol n’est pourtant pas une solution nouvelle puisque les Romains utilisaient ce principe pour chauffer leurs termes et que sa version « moderne » existe dans certaines habitations depuis plus de 40 ans. Mais l’image plancher chauffant a longtemps souffert des installations mal maîtrisées des années 60 qui lui ont donné mauvaise réputation. La législation ainsi que les progrès techniques réalisés sur cette méthode de diffusion de la chaleur permettent aujourd’hui de la rendre accessible à tous en offrant de nombreux avantages aussi bien esthétiques qu’économiques. Cette semaine Bricoleur Du Dimanche s’intéresse au chauffage par le sol pour mieux appréhender son fonctionnement, ses atouts et ses contraintes.

Le principe de fonctionnement.

Les planchers chauffants sont constitués d’un réseau de canalisations ou de câbles électriques générant de la chaleur à l’intérieur de la dalle du sol. Dans le premier cas, les tubes permettent de faire circuler de l’eau à « basse température ». Le terme de basse température fait suite au décret de 1979 limitant la température de surface à 28°C afin de pallier aux problèmes et inconforts provoqués par les premières installations des années 60 dont des symptômes se traduisaient par : la sensation de jambes lourdes due à une mauvaise circulation du sang, la prédisposition aux varices ou encore des maux de tête. Ainsi, en contrôlant et en régulant la chaleur du fluide, l’installation garantit aujourd’hui une température de surface toujours inférieure à la température épidermique du pied et évite tous les inconvénients des anciennes installations.

Le réseau de canalisations est enfermé dans un coffrage, délimité en dessous et sur les côtés par 5 cm d’isolant thermique, généralement du polystyrène, et recouvert d’une chape de béton au-dessus. La chaleur est ainsi orientée vers le haut sans déperditions et peut se diffuser harmonieusement sur l’ensemble du sol. Le grand intérêt de cette technique est qu’elle est réversible et peut ainsi permettre le refroidissement d’une pièce en été si votre réseau est alimenté par une pompe à chaleur. Il existe par ailleurs de nombreuses solutions pour chauffer l’eau circulant dans les canalisations : les chaudières au fuel, au gaz ou au bois, la géothermie ou pour les régions les plus ensoleillées les chauffe-eau solaires. Ce qui fait du plancher chauffant une solution souple pouvant s’adapter à tous, aussi bien dans le cas d’une construction que d’une rénovation.

Il est aussi possible de chauffer votre plancher par rayonnement électrique, cette méthode reprend le même principe que celui évoqué précédemment ; seule la source de chaleur change puisque les canalisations sont remplacée par des câbles chauffants, assimilables à des résistances. Plus économique lors de l’installation, le chauffage par rayonnement électrique est par contre moins souple d’utilisation car il ne peut être réversible et surtout il sera impossible de changer la source d’alimentation en énergie, contrairement à un réseau de canalisations. Mais la facilité de son instalation et son coût réduit font qu’il séduit tout autant

Mieux que les radiateurs muraux ?

Le plancher chauffant présente de nombreux avantages par rapport aux solutions classiques. Il permet d’éviter la création de zones froides dans une maison et offre donc la possibilité de profiter intégralement de chaque pièce. L’intérêt de cette solution est qu’elle diffuse la chaleur par conduction dans le sol puis par rayonnement aux murs et aux objets alors que les radiateurs muraux comme les convecteurs ou les radiateurs à eaux diffusent la chaleur ce qui provoque une concentration en hauteur de l’air chaud brassé. De plus, ce type de chauffage provoque un assèchement significatif de l’air ambiant contrairement au principe du rayonnement qui réchauffe d’abord la structure de la pièce.

Une chaleur uniforme procure aussi un atout non négligeable d’un point de vue de l’hygiène. Car cela évite l’humidité sur les murs et permet donc d’augmenter la durée de vie de vos peintures et de votre papier peint. De plus un air non brassé limite le déplacement de la poussière ce qui constitue un avantage très précieux pour les personnes sensibles à ce type de facteurs allergènes.

Un des autres avantages séduisants de ce type de chauffage est qu’il permet de générer une économie d’énergie de l’ordre de 15% (Source ADEM) par rapport à un radiateur mural car pour un ressenti égal, la température de chauffe peut être diminuée de près de 3°C. Enfin, son principe de fonctionnement offre aussi plus de sécurité pour vos enfants car, comme nous l’avons vu, la température au sol n’excédera jamais 28°C alors qu’un radiateur classique aura une température de contact bien plus importante, pouvant monter jusqu’à 50-55°C.

Un avantage esthétique indéniable.

Les planchers chauffants basse température sont invisibles donc votre espace est libéré de tous les tuyaux, convecteurs et autres niches à poussière qui ont toujours du mal à s’intégrer dans la décoration de votre intérieur. L’utilisation d’un chauffage sous sol permet un gain d’espace non négligeable, de l’ordre de 8 à 10%. Vous pourrez donc être 8 à 10% plus imaginatif pour vos pièces. De plus, l’absence de source de chaleur accrochée au mur évitera l’apparition de zones sombres, provoquées par le brassage de l’air chaud sur vos tapisseries.

Quel revêtement de sol utiliser ?

Avant l’émergence du plancher chauffant à basse température, il était déconseillé de poser une moquette ou un parquet flottant car les risques de détérioration rapide étaient considérables. Mais aujourd’hui vous pouvez utiliser quasiment tous les revêtements de sols : parquets massifs, parquets flottants, revêtements stratifiés, carrelage, grès et même moquette à condition que le dossier de celle-ci ne soit pas en mousse (voir notre article sur comment choisir la moquette qui me conviendra ?). Néanmoins, il est préférable de bien prendre conseil auprès de l’installateur qui saura vous renseigner personnellement en fonction de la configuration de votre maison.

Comment entretenir ce type d’installation ?

Avec le chauffage par le sol, non seulement les corvées de dépoussiérage seront finies mais l’entretien de votre installation en sera simplifié. Si vous optez pour un système réversible, il est conseillé de purger de temps en temps le circuit de chauffage car comme dans tout système à circulation d’eau, il arrive que de l’air s’introduise. Néanmoins, pour garantir la longévité ainsi qu’un rendement constant du système, il est recommandé de procéder à un nettoyage des circuits tous les dix ans afin d’éliminer les boues qui risquent de colmater les canalisations. Il apparaît donc qu’aujourd’hui le plancher chauffant a tout pour plaire : économique, invisible, silencieux, hygiénique et sécurisant. Son coût d’installation est logiquement plus élevé qu’un système de chauffage classique, mais il est vite rentabilisé par les économies engendrées et par le confort procuré. Si vous le couplez à une pompe à chaleur, vous pourrez vous chauffer l’hiver et refroidir vos pièces l’été. Le chauffage par le sol peut être aussi particulièrement économique et écologique s’il exploite la géothermie, source d’énergie provenant directement de la terre, que nous traiterons très prochainement.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Envie de changer de cuisine ?
Envie d'une cuisine équipée et sur-mesure ? Rendez-vous sur Cuisine Plus pour réaliser la cuisine idéale !
Découvrir nos cuisines
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils

Le sondage de la semaine

Vous vous chauffez comment l’hiver ?
  • Au gaz, j'ai une maison récente
  • Au fuel, j'ai une vieille baraque
  • A l’électricité hélas c'est cher
  • Un plaid et un câlin, c'est gratuit
keyboard_arrow_up