Autopsie d'une maison éco-performante

28 septembre 2017
Auteur(s): Marteau41


Autopsie d’une maison éco-performante

Cet article vous donne des informations utiles sur les maisons éco-performantes


iStock.com - Alberto Masnovo

Habiter une maison qui consomme peu, saine et qui respecte l’environnement ? Ce projet est possible dès la conception de la bâtisse et tout au long de son cycle de vie grâce au concept des maisons éco-performantes. Une approche globale qui bouscule positivement les habitudes de la construction.

Pour répondre aux critères éco-performants et réduire l’impact environnemental d’une construction, la globalité du projet est à considérer : l’énergie, la consommation d’eau, le dioxyde de carbone (CO2), la gestion des déchets mais également le choix et la fabrication des matériaux, leur transport, la réalisation du chantier, la consommation énergétique, l’entretien des équipements et leur recyclage. Et ces étapes doivent, de plus, s’effectuer en accord avec les contraintes géographiques et techniques du chantier.

Développer l’énergie positive dans sa maison

La construction d’une maison éco-performante, telle qu’en propose Maisons Pierre par exemple, passe par l’analyse de sa consommation énergétique. En effet, moins l’habitat consomme d’énergie et plus il s’inscrit dans une démarche respectueuse de l’environnement. Il est même possible d’opter pour des énergies renouvelables qui permettent à une habitation de produire sa propre énergie et lui font faire des économies.

En termes d’équipements, on privilégiera alors :

  • Les panneaux solaires thermiques ;
  • Les panneaux photovoltaïques ;
  • Le poêle à bois à granulés ;
  • La pompe à chaleur ;
  • Les éoliennes...

D’ailleurs, la Réglementation Thermique 2012 (abrégée en RT 2012) vise désormais à réduire la consommation énergétique des maisons neuves. L’orientation du terrain, le climat, les vents, etc. sont analysés afin d’en tirer le meilleur parti.

Des matériaux triés sur le volet à l’intérieur comme à l’extérieur

Le choix des matériaux reste bien entendu fondamental. Il concerne la structure et les murs de la bâtisse (le bois est largement considéré comme le matériau d’avenir des logements durables) mais également les vitrages, les peintures, les isolants… La fibre, la fibre de bois, la ouate de cellulose, le chanvre, la laine de coco ou encore le liège font ainsi partie des isolants les plus respectueux.

Les détails de la construction comme la pose des prises électriques ou de la trappe des combles doivent également être vérifiés afin de supprimer les infiltrations d’air responsables de déperditions de chaleur.

Enfin, l’empreinte carbone de tous les composants est surveillée dans l’objectif de limiter les émissions de gaz à effet de serre générées à toutes les étapes de la vie des produits.

En résumé, l’impact écologique est un critère de plus en plus important à prendre en compte dans l’estimation de la valeur d’un bien immobilier. L’occasion pour vous de faire construire une maison écologique… qui aura une vraie plus-value à la revente !

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
62 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (8)
23 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (3)
15 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (2)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.