Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): bricoleurdudimanche

Six mois après l’ouverture : l’heure du premier bilan


Six mois après l’ouverture : l’heure du premier bilan

Six mois se sont déjà écoulés depuis l’ouverture du marché français de l’énergie. A l’aube de cette nouvelle année, EDG et GDF semblent toujours régner en maîtres dans ce secteur, malgré l’émergence des nouveaux fournisseurs aux discours et aux tarifs attractifs. Alors que les Français semblent encore nombreux à hésiter pour franchir le pas, BricoleurDuDimanche vous propose cette semaine d’analyser le paysage énergétique français à travers un bilan des plus mitigé.


Des chiffres peu glorieux

JPEG - 40.6 ko
Des chiffres peu glorieux
Des chiffres peu glorieux

Alors qu’en 2007, les Belges ont été 200 000 à changer de fournisseur, seuls 19 000 foyers français ont été séduits par l’aventure, dont 6000 pour l’électricité et 13 000 pour le gaz. EDF et GDF qui détenaient le monopole depuis 1946 gardent l’avantage avec des tarifs réglementés et des prix fixes qui séduisent encore les 29 millions de foyers français qui leur restent fidèles. Quant à la baisse des prix, annoncée par la majorité des six nouveaux fournisseurs d’énergie, elle n’est que faiblement ressentie par les consommateurs. La réduction de 3 à 4% de la facture énergétique est bien loin des 10 à 15 % annoncées en grande pompe par certains opérateurs. Notons également des délais d’environ deux mois entre la signature des contrats et la livraison de l’énergie, ce qui n’est pas pour arranger les consommateurs. Du coté des professionnels, l’ouverture du marché qui remonte à 2004 ne semble pas non plus avoir rencontré le succès attendu. Si les petites entreprises ont vu pour certaines leurs factures diminuer de 30 % cela n’a pas été le cas pour les industriels. Bien au contraire, ces derniers ont subi de plein de fouet la hausse des prix du marché, ce qui à entraîné des tarifs jusqu’à deux fois plus élevés. 3600 sociétés de grande taille, représentant à elles seules les trois quarts de la consommation d’énergie sont donc revenues en arrière, ce qui donne un total de 85% des professionnels abonnés chez EDF GDF.

Un manque de communication

Quasiment passée inaperçue dans les médias, l’ouverture du marché de l’énergie n’a pas bénéficié d’un relais médiatique positif au regard des nombreuses interventions des associations de consommateurs plus visibles et audibles que les fournisseurs, principaux acteurs de cette révolution énergétique. Avec des campagnes de publicités timides par rapport au coin de ciel du fournisseur historique, les opérateurs tardent à se faire connaître du grand public et donc des éventuels consommateurs. Arrivée en plein cœur de l’été, cette libéralisation est semble-t- il passé bien au dessus des vacanciers, plus occupés à se divertir qu’a changer d’opérateur.

Retour sur la clause de réversibilité

Retour sur la close de réversibilitéContrairement à ce qui était initialement prévu, il est désormais possible de revenir aux tarifs réglementés d’EDF et ce jusqu’en 2010, sachant que le contrat est réversible au bout de six mois et que cette option ne s’applique pas aux petits professionnels. Cet amendement, voté par les sénateurs dans la nuit du 11 au 12 décembre, devrait rassurer les consommateurs mais aussi favoriser la concurrence qui pour l’instant a bien du mal à décoller. Cette bonne nouvelle pour les nouveaux opérateurs pourrait inciter de nombreux clients à franchir le pas dans un contexte économique où l’énergie coûte de plus en plus cher. Nous pouvons toutefois nous interroger sur les origines de cette mesure qui arrive bien après la bataille et notamment après la fusion des groupes Suez/GDF, annonciatrice de la future privatisation de Gaz de France.

La concurrence tire sur les prix

Alors qu’au premier janvier 2008, le tarif réglementé du gaz a augmenté de 4 %, la plupart des nouveaux fournisseurs, comme Altergaz, s’engagent à offrir des prix attractifs, inférieurs de 5% à 8% aux tarifs réglementés. Reste à savoir comment ces tarifs vont évoluer avec la loi de l’offre et la demande. Au regard de la récente flambée des prix de l’énergie en Allemagne, BricoleurDuDimanche vous recommande une fois de plus de choisir avec précaution votre fournisseur. Pour vous guider dans vos démarches et vous aider à choisir l’opérateur qui vous convient, il existe des comparateurs d’énergie en ligne comme le site ComparEnergies.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Bricoler, c’est avant tout :
  • Gagner en autonomie
  • Faire des économies
  • Un peu de tout ça !
keyboard_arrow_up