Verrières, faire respirer sa maison

23 juin
Auteur(s): Marteau41


Verrières, faire respirer sa maison

Très à la mode actuellement, la verrière date approximativement du 18e siècle. À cette époque, quelques riches propriétaires font réaliser des panneaux de verre sur un cadre métallique pour abriter des plantes exotiques. Rapidement, en Angleterre les premières serres publiques voient le jour. Puis ce sont les artistes et les industriels qui vont s’emparer de ce moyen fabuleux de faire entrer la lumière du jour dans un bâtiment.


Verrières, faire respirer sa maison / iStock.com - KatarzynaBialasiewicz

La verrière d’hier et d’aujourd’hui

Si la technique et les matériaux ont évolué, le principe et l’esthétique restent à peu près les mêmes. Faire rentrer un maximum de lumière et alléger l’architecture du bâtiment. Voilà pourquoi aujourd’hui de plus en plus d’architectes l’utilisent pour gérer les apports solaires dans la maison passive. Un triple vitrage, une grande surface bien orientée, une protection solaire pour les fortes chaleurs et votre verrière se transforme en chauffage naturel pour la période hivernale. Dans la construction classique du 19e et 20e siècle, la Rotonde et l’atelier d’artiste sont les meilleurs exemples de l’utilisation de ce “squelette” de verre.

Que ce soit en construction neuve ou en rénovation, la verrière n’est pas limitée à un usage extérieur.

La verrière d’intérieur

Sa fonction est double, elle permet de délimiter un espace fermé ou semi-fermé tout en laissant passer la lumière naturelle ! Décorative et utile, c’est un élément architectural au spectre très large. Même si le style reste assez fidèle aux premières créations, certaines influences architecturales l’ont fait évoluer. Verrière à l’américaine ou verrière industrielle, modèle art déco ou loft vous laissent le choix pour votre aménagement.

Très souvent utilisée pour délimiter la cuisine d’une salle à manger ou d’un salon, elle est un très bon compromis entre la cloison opaque qui réduit les espaces et la cuisine complètement ouverte. D’autant plus qu’il est possible d’imaginer des panneaux coulissants qui font varier votre espace intérieur au gré de vos envies.

Pose de la verrière

La pose peut s’avérer très simple dans le cas d’une verrière de petite taille. Construisez une cloison sèche ou percez la cloison existante, de nombreux kits sont vendus pour permettre aux bricoleurs de le faire eux-mêmes. Pour une verrière de plus grande taille avec des panneaux coulissants ou pour un modèle destiné à l’extérieur, faire appel à un professionnel sera sûrement la meilleure solution.

Budget verrière

Du moins cher au plus cher

Vous pouvez faire une petite verrière vous-même avec des tasseaux de bois rabotés et des verres coupés au bon format, dans ce cas le budget est tout à fait raisonnable.

Pour un kit prêt à monter, tout dépend de la taille, là encore pour un petit format le budget reste accessible. Les grands formats ou le sur mesure changent de catégorie budgétaire.

Enfin la verrière extérieure, sur mesure, triple vitrage, posée par un artisan relève d’un investissement beaucoup plus onéreux. Mais il faut le considérer non pas comme un simple attribut décoratif, mais bien comme un élément architectural à valeur ajoutée.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…