20 décembre 2006
Auteur(s): bricoleurdudimanche


Façonner les joints d’une maçonnerie

Façonner les joints d’une maçonnerie

Niveau de difficulté :

Facile.

Outils nécessaires :

  Du mortier.
  Une truelle langue de chat.
  Une pièce métallique de forme définie.

Façonner les joints, que ce soit lors de la construction d’un mur ou lors de sa réparation, est à la fois un acte de consolidation et une finition esthétique. Ils peuvent en effet revêtir différentes formes, selon les envies et la technique utilisée pour les réaliser. Voici les quatre modèles de joints les plus couramment rencontrés.

Méthode 1 : les joints plats ou à fleur.

Les joints plats affleurent à la surface des rangées de briques, à moins de quelques millimètres de leurs bords. Pour arriver à ce résultat, il vous suffit de recourir à une truelle langue de chat pour tasser et lisser le mortier.

Méthode 2 : les joints en creux arrondis ou demi-ronds.

Les joints en demi-rond possèdent une silhouette concave produite par l’intermédiaire d’une petite barre métallique et cylindrique. Le diamètre de celle-ci doit être adapté à l’espace entre les briques, généralement inférieur à un centimètre, pour pouvoir s’introduire entre elles et engendrer l’arrondi du joint. Pour cela, tassez le mortier et faites la glisser le long des joints en maintenant une pression égale.

Méthode 3 : les joints en creux carré ou en retrait.

Comme vous pouvez le voir, un joint en creux carré scelle les briques de la même façon qu’un joint plat mais avec un recul plus important. Réalisez-le en vous servant d’une truelle langue de chat et/ou avec un objet métallique carré d’épaisseur légèrement inférieure à celles des joints à façonner.

Méthode 4 : les joints obliques, chanfreinés ou en biseau.

Les joints obliques sont sans doute les plus longs à concevoir. Ce sont aussi les seuls joints à revêtir une forme légèrement différente à l’horizontale et à la verticale. Les joints horizontaux affichent une inclinaison en pente intérieure du bas vers le haut. Pour obtenir un tel résultat, travaillez-les avec une truelle langue de chat en inclinant cette dernière de façon à chanfreiner, entre les rangées de briques, la bande de mortier. Quant aux joints verticaux, vous pouvez les réaliser en opérant une double inclinaison de la truelle langue de chat de manière à dresser les deux versants d’une découpe en biseau dirigée vers l’intérieure du mur. N’hésitez pas non plus à user de l’arête d’une pièce de métal carrée ou triangulaire de dimensions adaptées pour obtenir un résultat semblable,plus simplement.

Sachez enfin qu’il existe aussi des modèles de racloir à briques, montés sur roulettes et équipés d’un système auquel s’ajustent différents profils de lames. Ceux-ci sont spécialement conçus pour vous faciliter la tâche et vous permettre de réaliser rapidement le modèle de joint que vous désirez mettre en place. Leur utilisation est donc plus particulièrement adaptée à la construction.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…

fiches bricolage récentes


...
Énergie : ces petits détails qui peuvent vous changer la vie ! le 05/03/2022 à 15h50 - Electricité et éclairage
...
Fixer une charge lourde dans du placo le 02/12/2021 à 10h00 - Entretien et réparations
...
Portes anciennes : comment améliorer l’acoustique ? le 21/10/2021 à 09h00 - Entretien et réparations
...
Dalles PVC ou sol PVC en rouleau ? le 26/08/2021 à 10h00 - Revêtements des sols