erreur 133 chappee klista : confirmation dépannage condensateur

erreur 133 chappee klista : confirmation dépannage condensateur

Hors ligne Par undo

avatar - undo
Petit nouveau
Message(s) : 1
le 04/01/2020 à 22h46
Bonjour à tous et meilleurs voeux pour 2020 !

Rien de bien original dans ma requète puisque je suis ici au titre de nouvelle victime de la fameuse erreur 133, apparue sur ma chaudière chappee klista d'environ 5 ans d'age.

J'ai parcouru les sujets traitant de la question sur ce forum et ai découvert le défaut de construction de la carte électronique à l'origine du problème, à savoir le condensateur sous dimensionné.

Pourtant, avant de réaliser le remplacement de ce dernier, j'aimerai avoir confirmation de la manipulation et du type de composant à utiliser car le modèle de ma carte est différent de celles évoquées dans le forum.

D'après mes recherches, il s'agit du modèle Siemens Albatros2 LMS14 (ou équivalent).

Le condensateur, entouré en rouge sur la photo que je vous joins, a les memes valeurs que celui cité pour les autres cartes et bien qu'étant pratiquement sur que c'est lui que je dois remplacer, j'aimerai avoir confirmation de la manipulation et d'une référence sure du composant à acheter afin d'éviter toute déconvenue.

Je vous remercie d'avance de votre attention et espère avoir un peu plus chaud dans les jours qui viennent !

Images jointes :

lms14.jpg
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Hors ligne Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5653
le 06/01/2020 à 08h33
bonjour ,
remplacer la, carte vous allez gagner du temps , aucuns chauffagiste ne remplace un composant de carten ; a la base nous sommes de tordeurs de tuyaux pas des electroniciens
a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Pour l’éclairage, vous êtes plutôt…

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : Carminas , takafer , dugdug36 , BernardLeBricoleur

Visiteurs non identifiés : 222