Comment construire un mur végétal d’intérieur ?

2 novembre 2017
Auteur(s): Marteau41


Comment construire un mur végétal d’intérieur ?


iStock.com / ArchiViz

Aussi esthétique qu’utile notamment pour l’isolation, le mur végétal peut être créé en extérieur comme en intérieur. Comment en construire un pour votre maison, votre bureau ou encore votre appartement ? Voici quelques conseils.

Déterminez bien son emplacement

Un mur végétal ne peut pas être construit n’importe où. Vous devez prendre de multiples éléments en considération. La question de l’eau est par exemple primordiale puisqu’avec un mur végétal, il faut non seulement un point d’eau (un goutteur auto-régulant lié à une pompe puisant dans un réservoir placé en bas du mur, par exemple) mais également un point d’évacuation de l’eau. En outre, il est nécessaire que le mur reçoive un maximum de lumière naturelle en évitant tout de même le soleil direct.

Faites un plan

Avant de vous lancer dans la réalisation du mur, faites un voire plusieurs plans afin d’être certain(e) du résultat que vous souhaitez obtenir. Notez tout, des mesures aux emplacements des points d’arrivée et d’évacuation de l’eau et autres.

Vérifiez la nature du mur support

Il est important de bien définir la nature du mur support. Pour cela, posez-vous les questions suivantes : est-il plein ou creux ? En quoi est-il fabriqué (briques, parpaings, plaques de plâtre BA13...) ? Sa hauteur est également à prendre en compte. Vous pouvez aussi opter pour le mur végétal auto-porté avec ossature en gabions ou en poteaux de bois ou métalliques (scellés dans un plot en béton) sur lesquels on visse une planche en PVC où l’on fixe un textile spécial.

Choisissez bien l’ossature et le bac

Place au choix de l’ossature du mur végétal. Si les tasseaux de bois sont parfaits pour les petits ouvrages, les omégas en métal sont eux idéaux pour les plus grandes réalisations. Ils peuvent aussi être remplacés par des cornières en aluminium, plus légères mais plus onéreuses. Pour la fixation de l’ensemble, là encore tout dépend de la nature du mur support. S’il est plein, mieux vaut opter pour des splits, par exemple. S’il est creux, les chevilles molly seront à privilégier. Pour le bac, l’inox et l’acier son les meilleurs choix.

Faites attention à l’étanchéité de votre mur

Un mur végétal doit être parfaitement étanche. Une plaque de PVC posée sous trois couches de toile hydrophile (ou aquanappe) sera parfaite. L’idéal ? Choisir un PVC recyclé, une solution écologique et économique.

Sélectionnez bien vos plantes

Comment choisir les plantes qu’accueillera votre mur végétal ? Préférez les herbacées vivaces comme la helxine. De multiples sous-arbrisseaux peuvent aussi être utilisés. Pour les préparer, laissez-les tremper dans de l’eau puis retirez délicatement la terre des racines. Peaufinez le nettoyage en les passant sous l’eau. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à les insérer dans les poches des toiles hydrophiles. Enfin, un entretien régulier est essentiel.

Un mur végétal en kit

Le saviez-vous ? Il existe des murs végétaux vendus en kits. Si la construction d’un mur vous fait un peu peur, vous pouvez toujours commencer par créer un cadre végétal décoratif.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
51 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (21)
29 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (12)
20 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (8)

41 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.