Revêtements muraux naturels : zoom sur les peintures et enduits (...)

17 décembre 2020
Auteur(s): Marteau41


Revêtements muraux naturels : zoom sur les peintures et enduits écologiques

Carrelage, fibres naturelles, lambris, liège, panneaux de bois, papier peint, peinture, tadelakt... Vous l’aurez compris, l’offre en revêtements muraux est infinie. Difficile de faire son choix. Pourtant, il s’agit d’une étape cruciale de décoration maison. Et si vous faisiez vous-même votre enduit mural écologique ?


Revêtements muraux naturels : zoom sur les peintures et enduits écologiques / Istock.com - YvanDube

Carrelage, fibres naturelles, lambris, liège, panneaux de bois, papier peint, peinture, tadelakt... Vous l’aurez compris, l’offre en revêtements muraux est infinie. Difficile de faire son choix. Pourtant, il s’agit d’une étape cruciale de décoration maison. Et si vous faisiez vous-même votre enduit mural écologique ?

Pourquoi choisir un revêtement mural écologique ?

A l’heure où l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur, les considérations esthétiques ne sont plus les seuls critères de choix en matière de déco murale ! Le revêtement naturel et écologique est LA solution contre la pollution invisible : il offre en effet à ses occupants un climat intérieur optimal. A condition toutefois de choisir le bon !

Fabriquer sa peinture ou son enduit écologique, une bonne idée ?

Simples à mettre œuvre, qualitatives et économiques, les peintures naturelles bio des grandes marques s’utilisent, contrairement aux idées reçues, même pour la salle de bain. A base d’argile ou de silicate de potassium, elles régulent en effet très bien l’humidité.

Par contre, elles libèrent, même si c’est à très faible niveau par rapport aux peintures classiques, des Composés Organiques Volatils. La mention ’sans COV’ garantit simplement, conformément à la loi, une teneur en COV inférieure à 5g/l (contre 30 à plus de 100 g/l pour les peintures non bio). De plus, certaines peintures peuvent contenir des composants d’origine pétrolière ou transformés.

Faire soi-même sa peinture écologique, c’est être sûr de sa qualité ! C’est aussi très économique. Il existe un tas de DIY sur le net : peinture argile, chaux, pommes de terre, lait ou fromage blanc, bière + terre... Vous pouvez même utiliser des algues si vous êtes en Bretagne !

Recette enduit mural à la chaux

Utilisée depuis plus de 6 000 ans, la chaux est, avec l’argile, le matériau écologique par excellence. Elle provient en effet simplement de la calcination de roches calcaires. Selon la composition du calcaire, il existe deux grandes familles :

Chaux Naturelles Hydrauliques (NHL) : de couleur grisée, elles conviennent à tous les types de travaux (maçonnerie, enduits, décors). La NHL 3,5 est celle la plus utilisée car elle s’applique à tous les types de supports : béton cellulaire, brique, pierres, pisé, terre, torchis... Son temps de pause est de 10-12 h (contre 24 h pour la NHL 2 et 5 h maximum pour la NHL 5).

Chaux Calciques ou CL : de couleur blanche, ces chaux issues de calcaire très pur sont principalement utilisées par les pro pour les finitions intérieures.

Mélangé à de l’eau et à un autre matériau naturel (chanvre, paille, sable, terre...), la chaux hydraulique est parfaite pour camoufler les petites imperfections en rénovation.

Avec un enduit à la chaux, le mur :

respire tout en étant imperméable à l’eau ;

capte et rejette la vapeur d’eau produite dans le logement (pas de moisissures !) ;

se fissure très peu ;

se restaure facilement ;

réduit l’aspect de mur froid ;

assainit l’atmosphère, etc.

Matériel nécessaire et mise en œuvre

Seau, mélangeur, truelle, lisseuse, gants et lunettes de protection, pigment (si besoin).

Préparation du support : 24 h avant, réparez les éventuelles fissures et mouillez.

Préparation, selon le support, couche d’accrochage (ou gobetis) : 1 volume de chaux + 2-3 volumes de sable + eau pour avoir une matière qui tient au mur.

Enduit à la chaux : 1 volume de chaux pour 3-5 volumes de sable (+ pigment ⩽ 20 % du mélange).

Badigeon (eau + chaux) pour corriger les imperfections de l’enduit.

Recette enduit décoratif à l’argile

Tout comme la chaux, l’argile est utilisée depuis la nuit des temps. Il a en effet les mêmes propriétés exceptionnelles que la chaux. En finition brute ou pigmentée, on adore son côté authentique et chaleureux :

Matériel : lait écrémé (ou eau + caséine), terre argileuse, savon noir, pigments, seau, mélangeur, pinceau ou autre instrument de finition.

Préparation : mélangez l’argile dans le lait (1/1) puis filtrez ; ajoutez ensuite, si besoin, les pigments délayés dans de l’eau chaude ; ajoutez alors le savon noir liquide (env. 2 cs pour 2 litres) ; mélangez bien avant d’appliquer en 1 ou 2 passes. C’est tout.

Fini le côté purement esthétique d’un revêtement mural intérieur. L’enduit à la chaux ou à l’argile répond parfaitement aux autres aspects importants : écologique, technique, économique et sanitaire. A vos truelles !

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bonnes résolutions bricolage 2021
47 % Je range et je trie le bazar dans mon garage (7)
33 % J'arrête de remettre à demain les petites réparations (5)
20 % Je bricole avec plus de matériaux écolos (3)

15 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.