Peindre un plafond

21 décembre 2006
Auteur(s): bricoleurdudimanche


Peindre un plafond

Peindre un plafond

Niveau de difficulté :

Moyen.

Outils nécessaires :

  Des pinceaux adaptés à la peinture utilisée.
  Des rouleaux à poils ras pour une finition satinée ou brillante ou à poils semi-longs pour une finition mate.
  De l’adhésif et du papier journal.
  Un bac à peinture avec grille d’essorage.
  Un escabeau ou un manche télescopique pour rouleau.
  Un solvant pour la peinture utilisée, de l’eau pour les peintures en phase aqueuse et du white-spirit pour les peintures aux solvants organiques. Pour plus d’informations reportez vous à nos fiches matériaux peintures et enduits.

Revêtir un plafond d’une laque était il y encore quelques années un travail peu évident, car le risque de laisser des traces de rouleaux n’était pas négligeable. Les nouvelles peintures et l’évolution des outils ont rendu cet exercice accessible à tous. Pour arriver à la finition désirée, il faut procéder soigneusement et méthodiquement. En utilisant une bonne peinture et des les outils adaptés vous arriverez sans problème à décorer votre plafond comme vous l’espériez.

Le plafond est toujours la première partie d’une pièce que l’on repeint, suivent ensuite le recouvrement des boiseries et le recouvrement des murs (se référer à notre fiche peindre un mur intérieur).

Avant de vous lancer dans la mise en peinture du plafond, assurez vous :

  Qu’il est parfaitement préparé : sec, propre et lisse (voir préparer un mur à être recouvert de peinture ou de papier peint).
  Que les surfaces ne devant pas être peintes sont protégées : sol, plinthes, haut des murs, boiseries…

Etape 1 : protéger les surfaces qui ne doivent pas être peintes.

La pièce de travail doit être complètement vidée de tous les meubles. Si ce n’est pas possible, protégez vos meubles avec des bâches pour éviter toute projection sur leur surface. Le sol doit lui aussi être protégé par une bâche, du polyane, des journaux ou encore des cartons. Le principal étant de prévenir toute possibilité de tâcher votre sol.

Le haut des murs qui forment les angles avec le plafond doit être aussi protégé, tout comme les poutres apparentes. Pour cela, appliquez un ruban de masquage sur les emplacements à préserver.

Etape 2 : commencer l’application de la peinture.

Pour débuter la mise en peinture de votre plafond, commencez par peindre les angles et les pourtours des poutres avec une brosse ronde à rechampir à touffe pointue.

Pensez à bien tirer sur la peinture afin de ne laisser aucune surépaisseur.

Une fois que tous les pourtours ont été faits, vous pouvez vous atteler au recouvrement de la surface du plafond. Cette application se fait au rouleau, qui permet d’étaler la peinture plus rapidement. Afin de bien utiliser un rouleau, versez la peinture dans le bac prévu à cet effet et posez la grille d’essorage, ainsi vous pourrez facilement recharger et essorer votre outil. Si vous utilisez un gros bidon de peinture, il est possible de mettre la grille directement dedans.

Etape 3 : peindre votre plafond au rouleau.

Un plafond étant rarement accessible à hauteur d’homme, il est nécessaire de monter sur un escabeau ou d’utiliser une perche télescopique. Nous vous recommandons plutôt la première solution car elle vous permettra d’appliquer une pression régulière et donc limitera les risques de traces de rouleau. Lorsque vous mettez la surface en peinture, il faut travailler par zones d’environ un mètre carré, en deux passages croisés :

  Une passe dans un sens de la lumière pour appliquer la couche la peinture.
  Une seconde, perpendiculaire à la première, pour étaler uniformément la peinture. Exercez des mouvements souples sans à-coups.

Commencez par le fond de la pièce et progressez en direction de la source principale de lumière. Appliquez la peinture en ramenant le rouleau vers vous, la pression que vous exercerez sera plus uniforme et mois forcée.

Lorsque vous avez recouvert plusieurs zones, lissez-les entre elles par de longs mouvements, sans recharger le rouleau.

Couvrez ainsi votre plafond. Selon la qualité du support et de la peinture, vous devrez passer une seconde couche, voire un troisième si votre support est particulièrement absorbant.

Avant que la peinture ne sèche, pensez à enlever tous les adhésifs protecteurs.

N’hésitez pas à consulter nos astuces décorationpour des conseils complémentaires.

Etape 4 : nettoyage des outils.

Une fois que vous avez fini de peindre, pensez à toujours nettoyer vos pinceaux, rouleaux, bacs et grilles. Pour cela, utilisez le solvant correspondant à la peinture employée : white-spirit pour les peintures avec un solvant organique ou eau pour les peintures en phase aqueuse.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Poubelle verte, jaune, bleue, grise, rouge...
44 % C'est bon, je maîtrise les couleurs pour mes déchets (16)
39 % Hum, je vérifie souvent quelles sont les règles du tri sélectif (14)
17 % C'est un peu complexe, mais je fais du mieux que je peux (6)

36 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

fiches bricolage récentes


...
Comment et pourquoi utiliser un télémètre laser pour un particulier ? le 06/04/2021 à 10h23 - Outillage et manipulations
...
Comment remettre un vieux plancher bois de niveau ? le 23/02/2021 à 08h09 - Entretien et réparations
...
Installation sanitaire : pourquoi et comment utiliser le multicouche ? le 01/02/2021 à 17h14 - Plomberie et sanitaires
...
Les différents plans de cuisine le 12/12/2018 à 12h15 - Définir ses projets
...
Comment fabriquer une tête de lit DIY ? le 03/10/2018 à 14h50 - Définir ses projets