Ma newsletter


Installer un va-et-vient : installation et conseils


20 juillet 2014 Auteur(s): bricoleurdudimanche


Installer un va et vient ou un télérupteur

Niveau de difficulté : Intermédiaire.

Outils nécessaires :

  Pince coupante.
  Pince à dénuder.
  Tournevis plat.
  Multimètre ( facultatif, mais fortement recommandé ).
  Au besoin, meuleuse d’angle etc.

Installer un va-et-vientDans une pièce longue ou de grande taille, il est souvent nécessaire de pouvoir contrôler l’éclairage depuis plusieurs points. Selon les cas, différents montages seront employés afin de réduire le coût au maximum. Ainsi, pour un seul point de contrôle, un interrupteur classique suffira. Pour deux points de contrôle, on privilégiera fréquemment un montage "va et vient" qui nécessitera deux interrupteurs inverseurs. Enfin, dans le cas ou l’on souhaite trois points de contrôle ou plus, on optera généralement pour des interrupteurs poussoirs, et un télérupteur.

Avant de se lancer

Avant de vouloir réaliser le circuit d’éclairage, il faut s’assurer au préalable que l’on dispose d’un circuit approprié pour l’alimenter. Dans le cas ou l’on part de zéro, il faudra installer au niveau du tableau électrique un disjoncteur de 10A qui servira à alimenter le nouveau circuit. A l’opposé, si le circuit existe déjà, il conviendra alors de vérifier qu’il n’est pas saturé : chaque circuit ne peut comporter que huit point lumineux au maximum. S’il est saturé, il faudra alors créer un nouveau circuit, comme indiqué précédemment.

Avant toute intervention sur un circuit électrique, pensez à couper le courant au disjoncteur général ( à plus forte raison si cous intervenez sur le tableau ), et à vérifier l’absence de tension au multimètre.

Dans cette fiche, nous négligerons le travail préparatoire consistant à effectuer les saignées ou à passer les gaines ICTA nécessaires à la réalisation du circuit. Cette étape devra cependant être réalisée au préalable.

Installation d’un interrupteur simple.

Matériel nécessaire :

  un interrupteur
  des conducteurs des couleurs désirées en 1,5 cm².

Installation d'un interrupteur simple

Un interrupteur simple se place sur le fil de phase. Sa fonction consiste simplement à ouvrir ou à fermer le circuit, afin d’éteindre ou d’allumer la lampe commandée. Sur un circuit de ce type, on distingue trois portions :

  Tableau – interrupteur ( phase ) Rouge
  Interrupteur – lampe ( phase commandée ) Orange, Violet, Noir, Marron ...
  Lampe – tableau ( neutre ) Bleu

À cela, il faut également ajouter le conducteur de protection ( terre ).

Généralement, l’interrupteur comporte trois bornes ( interrupteur va et vient ). L’une ( L ) est reliée selon la position à l’une ou l’autre des deux autres ( 1 et 2 ). Dans ce cas on reliera généralement l’arrivée du tableau sur L, et le départ vers la lampe sur 1. La seconde borne restera non connectée.

Installation d’un va-et-vient.

Matériel nécessaire :
  deux interrupteurs va-et-vient
  des conducteurs des couleurs désirées en 1,5 cm².

Installer un va et vient

Le va-et-vient reprend le même principe de base que l’interrupteur simple : le neutre et la terre seront directement amenés à la douille. La différence se situera au niveau de la phase qui passera selon la position du premier interrupteur dans l’un ou l’autre des fils "navette". La position du second interrupteur permettra de choisir l’une ou l’autre des navettes comme arrivée. Par le jeu des deux interrupteurs, on obtient donc quatre positions : deux lampes allumées ( les interrupteurs sont sur la même navette ) et deux lampes éteintes chacune est positionnée sur une navette différente.

Si l’on détaille les différentes portions du circuit, on obtient alors :

  Tableau – interrupteur 1 ( phase ) Rouge
  2 x Interrupteur 1 – interrupteur 2 ( navette 1 et 2 ) Orange, Violet ...
  interrupteur 2 – lampe ( phase commandée ) Noir, Marron ...
  Lampe – tableau ( neutre ) Bleu
  Terre.

Installation d’un télérupteur

Matériel nécessaire :
  autant d’interrupteurs poussoirs que nécessaire ( avec ou sans voyant )
  des conducteurs des couleurs désirées en 1,5 cm².
  un télérupteur

Installation d'un télérupteur

Contrairement aux systèmes précédents, un télérupteur nécessite des boutons poussoirs. En effet, chaque appui sur l’un des boutons fera changer le télérupteur d’état en fermant son circuit de commande durant un court instant. L’avantage de ce type de montage est donc que l’on peut installer virtuellement autant de poussoirs que l’on désire sur le circuit.

Chaque poussoir sera alimenté par la phase et son retour sera connecté soit à un autre poussoir, soit au télérupteur directement. La lampe sera ensuite directement alimentée par le télérupteur sur la sortie prévue à cet effet.

Le télérupteur comprend quatre bornes : A1, A2, 1 et 2. Les deux premières correspondent à la commande de la bobine. Quand ce circuit est sous tension, la bobine est alimentée, ce qui lui permet de changer le télérupteur d’état, un peu à la manière dont un stylo à bille rentre ou sort à chaque appui à son sommet. Les deux autres bornes 1 et 2 correspondent à l’interrupteur commandé par la bobine.

Afin de faire fonctionner le tout, on amènera directement le neutre à la bobine ( A2 ), et à la lampe. La phase sera quant à elle reliée d’une part à l’entrée de l’interrupteur commandé ( 1 ), et aux entrées des boutons poussoirs. Les retours des boutons poussoirs seront ensuite ramenés à la bobine ( A1 ). Enfin, la sortie de l’interrupteur ( 2 ) sera la phase commandée qui sera envoyée à la lampe.

Note : l’explication précédente concerne les télérupteurs unipolaires. Dans le cas d’un télérupteur bipolaire, il suffira de faire passer le neutre allant à la lampe dans par les deux nouveaux plots disponibles : 3 et 4.

Recommander cette page à un ami.








Sur le même sujet
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Gestion de sinistre dégât des eaux
Soyez zen ! La gestion d'un dégât des eaux peut s'avérer un long fleuve tranquille !
Voir nos astuces
Cuisine : réussir son aménagement
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Comment gérer un dégât des eaux ?
Les clés pour réagir rapidement et efficacement face à un dégât des eaux, quelle que soit son origine.
Voir nos conseils
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Le sondage de la semaine
Si vous étiez un outil, vous seriez :
  • Une clé universelle
  • Un tournevis
  • Une taloche
  • Un marteau
fiches bricolage récentes

Page 1
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience. En savoir plus ici.
keyboard_arrow_up