Bricoleur du Dimanche
Accueil » Le bois cordé

Le bois cordé

Qu’est ce que c’est ?

Remplacer des murs en briques ou en parpaings par des murs en bûches ! Telle pourrait être la devise des constructions en bois cordé. Constituées de bûches écorcées, empilées et liées avec du mortier et de l’isolant, les parois intérieures et extérieures ressemblent à un gros tas de bois de chauffage. Libre ensuite à chacun les recouvrir d’enduit ou de les laisser brutes.

Les matériaux utilisés ?

En théorie, tout type de bois pourvu qu’il soit parfaitement sec (comptez tout de même quelques années de séchage) et bien évidement en bonne santé, convient à cette technique de construction. En pratique, les bois tendres, les espèces régionales et les résineux (pin, cèdre, sapin…) sont conseillées. Mieux vaut en revanche éviter certains matériau de récupération comme les poteaux téléphonique (enduits d’un savoureux mélange de goudron et d’arsenic) et autres bois traités.
Quant au mortier, il se compose généralement de chaux, de sciure, de sable et de ciment. Reste ensuite à opter pour l’isolant, de préférence écologique.

Les avantages et inconvénients ?

Avec des tarifs inférieurs aux constructions classiques, le bois cordé reste très accessible et ne nécessite pas de formation particulière. Esthétique et unique, cette technique vous offre une maison hors du commun et authentique. Il faut tout même rester vigilant à la rétractation des bûches, pouvant être une source de problèmes non négligeable. Regrettons aussi une légère frilosité de la part des services publics (notamment au niveau du permis de construire) et des assureurs, encore réticents pour la plupart, vis-à-vis de ce type d’habitat marginal.

Pour vous en dire plus sur le bois cordé, Didier Calcagno a accepté de se livrer à un petit jeu de questions/réponses : lire l’interview.

Rédaction

Ajouter un commentaire