Bricoleur du Dimanche
Accueil » Parpaings en bois, des constructions en Legos écolos !

Parpaings en bois, des constructions en Legos écolos !

Qu’est ce que c’est ?

Fabriqués à partir d’essences locales (recyclage de déchets et résidus compris) de résineux ou de feuillus, ces blocs de bois massifs ressemblent à s’y méprendre à des grosses briques de Lego. Avec ses 50 cm de longueur, ses 20 cm de largeur et ses 2,5 kilos, le parpaing en bois est un produit fini, vendu traité, et prêt à l’emploi. Créé pour remplacer le béton, il peut être utilisé pour monter des murs, des cloisons, ou encore réaliser un agrandissement et voire pour construire une maison.

Comment ça marche ?

A la portée de tous les bricoleurs, le parpaing en bois est idéal pour les auto-constructeurs. Cette technique réclame uniquement des fondations bien solides, sans ossature ni poutres. Il suffit d’empiler les éléments, puis de les relier ensemble avec des clous, tout en glissant une pièce de bois prévue à cette effet entre chaque parpaing. Ici on ne sert pas de ciment, ni de colle ou de liant, un vrai jeu d’enfant 100% naturel !

Les avantages

Ecologique et économique, la production des parpaings en bois réclame six fois moins d’énergie que pour celle des modèles en béton. Recyclables et durables, ils sont parfaitement sains et prévus pour durer de nombreuses années sans subir de traitements chimiques. Ces briques, faciles à mettre en place, réclament très peu de compétences et affichent des temps de chantier relativement court, par rapport aux autres matériaux. Comptez environ six semaines pour monter les murs d’une maison de taille moyenne et quatre mois pour une habitation clés en main. Le bois massif, naturellement isolant, régule l’hygrométrie et la température ambiante de la maison, vous évitant ainsi de lourds et coûteux travaux d’isolation. Contrairement aux idées reçues, le bois résiste au feu et affiche même des propriétés parasismiques.

Les inconvénients

Quatre fois plus chers que les parpaings en béton, les tarifs du bois peuvent paraître excessifs de prime abord, avec environ 140 euros environ le mètre carré. Regrettons aussi qu’il ne soit pas possible de construire des immeubles ou des maisons de plus d’un étage avec ce type de matériau. Il est donc inconcevable d’utiliser ces briques à grande échelle malgré leurs nombreux atouts. Enfin, la jeunesse de ce produit, et donc le manque de recul, laisse planer l’ombre d’un doute sur sa tenue dans le temps, ce qui ne joue pas en sa faveur.

Encore à l’essai, les parpaings en bois devront faire leurs preuves avant de faire l’unanimité. Si le concept semble intéressant, mieux vaut rester prudent avant d’investir du temps et de l’argent. Il est ce pendant tout à fait envisageable de s’en servir pour assembler une cabane de jardin ou une simple cloison sans prendre trop de risques.

Rédaction

Ajouter un commentaire