Bricoleur du Dimanche
iStock-823327454_1_.jpg
Accueil » Quelles isolations toitures choisir pour améliorer les performances ?

Quelles isolations toitures choisir pour améliorer les performances ?

Isoler la toiture, une nécessité incontournable

Il n’y a bien sûr pas qu’une solution technique, et surtout pas un seul cas de figure. Lorsqu’on parle de l’isolation toiture, il faut distinguer plusieurs configurations possibles.

  • Combles perdus
  • Des combles aménagés
  • Toiture en bon état
  • Toiture à refaire

1er cas de figure : Combles perdus

Si la toiture est en bon état, à savoir charpente et couverture et que les combles sont perdus, la meilleure solution pour l’isolation sera de toute façon d’isoler sous la toiture. Cela offre deux avantages, pas de très gros travaux et une technique assez simple. (Solution 1 et 2)

2e cas de figure : Toiture à refaire combles perdus

Quitte à rénover la toiture, autant en profiter pour préparer l’avenir et poser un complexe isolant très efficace par-dessus votre toiture appelé aussi Sarking. (Solution 3)

3e cas de figure : Combles aménagés

Toiture en bon état, dans ce cas il faudra refaire le plafond des combles en améliorant l’isolation. La pose d’un isolant entre chevrons puis d’un habillage est la technique la plus courante. Attention cependant à la hauteur du plafond une fois l’isolant posé, car cela peut devenir problématique pour circuler si les sous-pentes ne sont pas très hautes. (Solution 4)

4e cas de figure : Combles aménagés, mais toiture à refaire

Dans ce cas de figure à nouveau, l’isolation par-dessus la toiture dite Sarking, sera de loin la plus efficace ! (Solution 3)

Solution 1 /

Combles perdus : l’isolant sera soufflé dans les combles perdus, grâce à une machine qui sous pression envoie l’isolant en vrac sur la totalité de la surface des combles. La nature de l’isolant peut varier, laine de verre, billes de polystyrène ou de liège, ou le plus courant la ouate de cellulose. Idéalement, 40 cm de ouate de cellulose assurent une très bonne isolation.

Solution 2 /

2 couches de panneaux isolants sont fixées entre les chevrons sous la toiture. L’idéal est de croiser les deux couches pour éviter les ponts thermiques. La nature des panneaux isolants et leur tarif peut varier, laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose, laine de bois, laine de mouton. Le principe est d’obtenir une épaisseur suffisante pour satisfaire à la nouvelle réglementation thermique.

Solution 3 /

L’isolation par-dessus la toiture ou sarking permet lors de la rénovation de la toiture de poser entre la charpente et la couverture en tuile un isolant en panneaux bouvetés haute densité.
L’avantage est de créer une couverture sans aucun pont thermique ayant des caractéristiques isolantes élevées. Très efficace, ce système est également plus onéreux.

Solution 4 /

La technique est la même que la solution 2. Cependant comme la pièce est aménagée, il faudra en plus des couches d’isolant, rajouter une vêture. La plupart du temps, une finition plaque de plâtre ou panneau de bois. Si la technique n’est pas très compliquée, cela reste un gros chantier qui rabaissera la hauteur de plafond d’au moins 30 cm, ce qui n’est pas possible dans toutes les configurations.

Rédaction

Ajouter un commentaire