Bricoleur du Dimanche
Accueil » Poser des tomettes sur une chape à l’ancienne

Poser des tomettes sur une chape à l’ancienne

La pose des tomettes à l’ancienne, sur lit de sable est préconisée pour les authentiques tomettes de récupération mais aussi pour les autres. Ecologique mais aussi économique, ce savoir faire ancien réclame plus de temps et surtout plus de bras (pour porter les sacs de sable) qu’une pose classique

La chaux étant un matériau irritant nous vous conseillons de porter des gants et des vêtements longs durant cette opération, voir même des lunettes de protection et un masque.

Niveau de difficulté : Confirmé.

Outils et matériaux nécessaires

  • Des seaux
  • De l’acide chlorhydrique
  • Une truelle
  • Un nettoyeur haute pression (‘seulement si besoin
  • Une grande règle de maçon
  • Un marteau de carreleur
  • Une éponge usagée
  • Un niveau à bulle
  • Des grands tasseaux de bois
  • Une paire de gants ménagers épais
  • Un bac en plastique (une baignoire pour bébé fera très bien l’affaire)
  • Du sable
  • De la chaux hydraulique
  • Des tomettes
  • Un maillet en plastique

Etape 1 : préparation des tomettes

Généralement en mauvais état, altérées par le temps les anciennes tomettes ont souvent besoin d’un bon nettoyage :

  • Remplissez des seaux vides avec vos tomettes et arrosez les d’eau en rajoutant un peu d’acide chlorhydrique (5%). Laissez les tremper environ une semaine, voir plus si les saletés sont persistantes.
  • Après le trempage, frottez vos tomettes avec un vieux chiffon, racler ce qui dépasse à la truelle et passer un coup de casher s’il reste des impuretés, après cela vos tomettes seront comme neuves.

Etape 2 : préparation de l’espace

  • Délimitez le terrain à carreler en posant au sols des tasseaux de bois
  • Déposez le sable sur le sol et étalez le en une couche bien uniforme d’environ 3 cm d’épaisseur, en vous aidant de la règle de maçon.
  • Mettez vos gants et déposez une grosse poignée de chaux (environ 25 % par rapport a la quantité de sable)
  • Mélangez à la main, toujours avec les gants, la chaux au sable en y enfonçant vos doigts et en malaxant bien le tout.
  • Ratissez et égaliser la surface à la main.

Etape 3 : la mise en place des tomettes

  • Installez les tomettes sur le mortier en prenant bien garde de ne pas les enfoncer. Procédez mètre carré par mètre carré.
  • Une fois les tomettes mise en place, martelez les délicatement avec le maillet afin de les mettre à niveau et pour que le lait de la chaux remonte sous les tomettes ce qui facilitera leur adhérence
  • Vérifiez ensuite l’aplomb de votre sol avec le niveau à bulle et la règle de maçon. Si l’aplomb n’est pas correct, vous pouvez toujours le rectifier en enlevant un peu de sable et de chaux sous les tomettes

Etape 4 : réaliser la jointure des tomettes

  • Tamisez l’équivalent d’un petit seau de sable et versez le sur les tomettes, rajoutez 3 poignets de chaux, mélanger le tout sur l’ensemble de la surface en répartissant bien les éléments en frottant le sol avec vos mains (protégées avec des gants)
  • Déversez ensuite 2 litres d’eau par mètre carré pour liquéfier le mortier et faire ainsi la jointure.
  • Dispersez uniformément le mortier à l’aide d’une vieille éponge en veillant à ce qu’il pénètre bien dans les jointures.
  • Nettoyez ensuite au moins 3 fois les tomettes à grandes eaux en passant la serpillière pour enlever le surplus de mortier. S’il reste encore des traces de chaux, diluez un soupçon d’acide dans un seau d’eau avant de repasser la serpillière.

Etape 5 : les finitions

  • Pour protéger vos tommettes vous pouvez, après avoir respecté les 6 semaines de séchage, les cirer et les imperméabiliser avec des produits conçus à cet effet.

Rédaction

Ajouter un commentaire