Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): Marteau41

L’isolation des combles perdus


L’isolation des combles perdus

L’isolation des combles perdus indique clairement de par son nom que les techniques d’isolation employées dans ce contexte ne visent en rien à les rendre habitables. En effet, dans la majorité des cas, cela revient purement et simplement à condamner l’espace qui aurait pu devenir un grenier voir une chambre supplémentaire sous le toit. Une perte possible de surface visant à rendre le reste de la maison plus confortable du point de vue thermique.


L’isolation des combles perdus, un grand choix de techniques à disposition :

Un grand nombre de techniques ont été développées pour réaliser l’isolation des combles perdus d’un bâtiment. Pour ce faire, il est possible d’opérer par l’intérieur, mais aussi par l’extérieur. Pour déterminer le procédé d’isolation à combles perdus possible, il est nécessaire d’identifier le type de charpente présente : traditionnelle ou industrielle.

L'isolation des combles perdusLes poses d’isolant en combles perdus les plus connues restent l’application de panneaux ou de rouleaux d’isolant à même le sol ainsi que l’utilisation d’isolant en vrac qui peut être soit soufflé soit répandu. Mais il est également envisageable d’isoler directement entre les solives, d’isoler par le dessous avec un plafond rapporté, de positionner de l’isolant en rouleaux entre les fermettes et les entraits ou pour l’isolation par l’extérieur, de faire passer l’isolant au-dessus de la panne sablière avant de le rallier à l’isolation du plancher.

La plupart du temps, les procédés d’isolation à combles perdus répondent plus à besoin qu’à un sacrifice. Beaucoup de configurations de combles ne se prêtent effectivement guère à des configurations habitables. Les charpentes industrialisées par exemple peuvent prendre beaucoup de place, voir se montrer très encombrantes surtout avec lorsqu’elles sont en M ou en W.

Performances isolantes et création de ponts thermiques ponctuels :

Performances de l'isolation à combles perduesIl est très important de bien isoler ses combles pour faire des économies d’énergie. En effet, on estime que près d’un tiers (30 %) des déperditions de chaleur passent par les combles et la toiture. D’autant que les performances thermiques envisageables affichent un très fort potentiel puisqu’ici l’épaisseur de l’isolant n’est plus un frein.

Mais l’obtention de bonnes performances ne peut se faire que si la continuité de l’isolation est assurée. Une loi à laquelle il ne faut pas déroger si l’on souhaite éviter ou limiter au maximum la création de ponts thermiques ponctuels. Cette continuité d’isolation doit notamment faire l’objet de précautions au niveau des murs porteurs, surtout s’il est question d’isolation par l’extérieur. Ceci, tout en veillant à laisser une bonne ventilation des combles et de la charpente en général, pour éviter l’accumulation d’humidité et assurer son efficacité dans le temps.

Détails de pose et utilisation du pare-vapeur dans l’isolation des combles perdues :

De toutes, la pose de l’isolation des combles perdus par soufflage est celle qui procure les meilleurs résultats. Le soufflage permet une bien meilleure dispersion que l’épandage manuel, car il permet de combler des zones et recoins peu accessibles. Néanmoins, il est très difficile pour un non-initié d’avoir accès et surtout de savoir manipuler comme il se doit le matériel nécessaire. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un professionnel pour réaliser le travail. Pour la pose à même le sol ou entre les solives, il est tout à fait concevable pour un bricoleur averti d’effectuer la réalisation lui-même.

Il y a alors deux cas de figure possible, soit l’isolant est équipé d’un pare-vapeur soit il est nu. Il convient dans le second cas d’utiliser un pare-vapeur rapporté qui sera à poser juste avant l’isolant dont le grand avantage est d’assurer une bonne étanchéité que ce soit au niveau de la rupture de couche isolante due aux solives ou au niveau de la jonction entre les lés d’isolant. Pour les solives, pensez à prévoir une largeur d’isolant un peu plus grande que l’écartement pour assurer une isolation bien compacte.

Il est, en outre, conseillé d’optimiser l’isolation du plancher des combles perdus en superposant deux couches d’isolants, l’une sur l’autre, en pose croisée. La première avec pare-vapeur et la seconde, perpendiculaire à l’autre et sans pare-vapeur. Ce croisement annulant l’émergence de ponts thermiques. Enfin, sachez qu’il est toujours possible de réaliser un plancher ou un coin de plancher à l’intérieur de vos combles perdus pour pouvoir s’y déplacer plus facilement ou pour créer un espace de rangement reposant sur les solives.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Comment allez-vous effrayer vos invités pour Halloween ?
  • Je vais fabriquer des citrouilles Jack-O'-Lantern
  • Je mise sur les accessoires de déco
  • Avec mon déguisement DIY
keyboard_arrow_up