Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): Marteau41

L’isolation par l’extérieur grâce à un double mur


L’isolation par l’extérieur grâce à un double mur

L’isolation à double mur est une technique d’isolation par l’extérieur qui pourrait être qualifiée de maçonnée, dans le sens où elle implique la construction d’un second mur tout autour de la bâtisse à isoler. Ici pas de création d’une ossature ni d’utilisation de treillis d’armature, comme ceux utilisés par les autres procédés d’isolation par l’extérieur, à doublage rapporté et à support d’enduit. Ici, l’isolant est simplement pris en sandwich entre les deux rangées de mur. Une mise en œuvre en apparence plus simple, mais qui possède aussi ses propres spécificités.


Les caractéristiques de l’isolation extérieure à double mur en quelques points :

Praticable pour une rénovation comme pour une construction neuve, l’isolation par l’extérieur grâce à un double mur permet de ne pas toucher à la surface habitable de la maison, ni de devoir refaire toute la décoration intérieure après travaux. Seule la face extérieure de l’habitation est concernée. Ce qui étant donné la nature des travaux qui peut susciter un changement d’aspect de la façade doit faire l’objet en premier lieu d’une autorisation de travaux.

Les caractéristiques de l'isolation extérieure à double mur

Avec cette technique, l’isolant est tout d’abord fixé sur la paroi extérieure du mur. Pour ce faire, il est alors soit collé soit fixé mécaniquement. Puis, un second mur maçonné est construit. Celui-ci vient recouvrir l’isolant et peut alors ou non inclure une lame d’air selon les besoins de la construction. Dans tous les cas, pour garantir une certaine unité entre ces deux pans de mur, des dispositifs d’ancrage sont disposés à espaces réguliers. Munis d’une rondelle de maintien qui cale l’isolant, ils relient les deux murs en se fixant au niveau des joints des parois.

Enfin, même s’ils peuvent se ressembler visuellement les deux murs rendant possible ce type d’isolation ne sont pas de même nature. En effet, le mur intérieur d’où part l’isolation est par définition un mur porteur qui assure la stabilité de l’édifice. Le deuxième mur joue quant à lui le rôle de mur de parement. Il protège l’isolant et agrémente l’extérieur de votre habitation, mais n’est en aucun cas porteur. En revanche, il ne demande que très peu d’entretien.

Facteurs d’influence sur les performances thermiques de l’isolation à doubles murs :

L’isolation par l’extérieur constitue déjà en elle-même un avantage dans le sens où elle conserve et ne nuit pas à l’inertie thermique primaire du mur porteur, contrairement à ce qui est observé en isolation par l’intérieur. Bien au contraire, puisque l’ajout de couches sur la façade revient à protéger la surface du mur et du même coup à ralentir les phénomènes d’échauffement ou de refroidissement de celui-ci. Les performances d’isolation thermiques sont ainsi améliorées pour un plus grand confort hiver comme été. Les capacités phoniques sont en outre fort intéressantes.

Entrent dans le calcul des performances thermiques visées, la qualité et l’épaisseur de l’isolant d’une part et la constitution du mur porteur d’autre part. Ce second point ne doit pas être négligé, car même si l’isolation par l’extérieur grâce à un double mur est possible sur mur porteur fin (d’un minimum de 150 mm d’épaisseur), un épais mur en béton cellulaire offrira une meilleure base d’isolation qu’un fin mur de briques silico-calcaires.

Particularités de construction avec l’isolation par l’extérieur grâce à un double mur :

Particularités de construction avec l'isolation par l'extérieur grâce à un double murPar le fait même de sa constitution et de l’alternance de matériaux peu perméables, perméables et de nouveau peu perméables, à la vapeur d’eau, la technique d’isolation par l’extérieur à double mur ne peut permettre à l’humidité naturelle de s’échapper. Celle-ci est prise au piège entre l’isolant et le mur de parement. Pour y remédier et éviter les problèmes dus à une trop forte condensation interne à la paroi, il faut bien penser à arranger en bas du mur de fines ouvertures d’évacuation.

Pour les mêmes raisons, il sera également essentiel de disposer une bande ou membrane d’étanchéité en bas des murs et des liteaux. L’isolant choisi doit être compatible avec l’utilisation extérieure et surtout ne pas être hydrophile. Le plus souvent, de la laine minérale est utilisée dans cette optique. Enfin, si le mur de parement est lui-même perméable à la vapeur d’eau, s’il est recouvert d’un enduit étanche ou encore s’il est tout particulièrement exposé au ruissellement d’eaux de pluie, il conviendra d’instaurer une lame d’air entre l’isolant et la face intérieure du mur de parement. La fonction de cette lame d’air n’influe en rien sur les performances thermiques puisqu’avec les ouvertures du bas l’air y est mobile. Mais grâce à elle, l’évacuation de l’eau de condensation sera grandement facilitée.


Recommander cette page à un ami.








Voir aussi

A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

keyboard_arrow_up