Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): bricoleurdudimanche

L’isolation par l’intérieur avec ossature métallique


L’isolation par l’intérieur avec ossature métallique

L’isolation avec ossatures métallique est la technique d’isolation par l’intérieur utilisée pour apporter un surplus d’isolation lorsque l’isolation par l’extérieure n’est pas envisageable et que la surface intérieure des murs est dégradée ou irrégulière. C’est pourquoi elle est souvent employée en rénovation. Bien qu’elle puisse aussi être retenue pour les cas de faux aplomb ou les pans sur grande hauteur.


Présentation de l’isolation avec ossature métallique :

L'isolation par l'intérieur avec ossature métalliqueL’isolation avec ossature métallique répond à une nécessité, le plus souvent celle d’un mur intérieur abîmé et avec de nombreuses aspérités qui rendent difficile la solution d’isolation par collage. Il convient alors d’édifier une ossature métallique permettant d’accueillir l’isolation en son sein. Celle-ci doit être suffisamment solide et est équipée pour cela de lisses fixées au sol et au plafond.

Ce sont ces lisses qui dans un second temps, après la pose de l’isolation, serviront de support à la fixation des fourrures. Les fourrures étant le nom des barres ou éléments verticaux entrant dans la composition de l’ossature métallique. Selon la hauteur totale du pan de mur à isoler ou de sa résistance, une troisième lisse horizontale avec appui sur le mur peut être montée à mi-hauteur pour renforcer l’ensemble. Celle-ci se clipse alors dans les fourrures au moment de leur mise en place.

Une fois l’isolant et les fourrures installés, l’ossature métallique est alors recouverte simplement par des plaques de plâtre, BA 10 ou plus couramment BA 13. Le tout formant une isolation intérieure qui bien entendu empiète quelque peu sur la surface habitable, puisqu’il faut additionner l’épaisseur de l’isolant choisi, celle de l’ossature métallique (environ 2 à 9 cm) et celle des plaques de plâtres revêtement compris.

Performances isolantes de l’isolation avec ossature métallique :

Bien entendu, le but de l’isolation par l’intérieur avec ossature métallique est d’augmenter les performances isolantes, thermiques et acoustiques, du mur. Même si dans les faits, ajouter cette épaisseur est sujet à la création de ponts thermiques ponctuels. Heureusement, ceux-ci peuvent être limités avec une mise en œuvre adéquate.

L’une des principales difficultés étant de garantir l’isolation au niveau des points de jonction entre les différents lés d’isolant et au niveau de la jonction entre isolant et parois (murs, sol et plafond). Il est possible à ces niveaux d’utiliser de l’adhésif pare-vapeur pour réunir les lés entre eux, mais cela reste bien souvent insuffisant. Le mieux est d’avoir directement recours à un film pare-vapeur continu ou de poser l’isolant en deux couches.

Côté choix du matériau isolant, l’isolation avec ossature offre une grande liberté. Tous les isolants semi-rigides peuvent être utilisés, aussi bien le polystyrène expansé, le polyuréthane que les isolants naturels et écologiques.

Application et points de vigilance pour l’isolation avec ossature métallique :

Isolation intérieure avec laine de verreEn raison de ces ponts thermiques ponctuels, il est donc préférable de ne pas réaliser de trop larges ossatures métalliques. De même, il conviendra de bien comptabiliser le nombre de plaques de plâtre nécessaires au recouvrement et de faire correspondre leur point de rencontre avec l’emplacement des fourrures de façon à les visser dessus pour les fixer. Soit un espacement régulier, de 40 à 60 cm, entre chaque fourrure en fonction des dimensions des plaques de plâtre utilisées.

Les liaisons entre les plaques de plâtre devront ensuite être elles aussi calfeutrées à l’aide de bande de calicot et d’enduit, avant que la surface puisse accueillir son revêtement définitif (peinture ou papier peint). Il en va de même pour la liaison avec le sol, qui doit également être rendue étanche à l’air. Aucun problème pour le réseau de plomberie ou d’électricité en revanche. L’installation en est même facilitée puisqu’ils peuvent s’insérer entre l’isolant et l’ossature sans nuire à leurs performances.

Pour finir, précisons bien que l’isolation avec ossature, contrairement aux apparences, n’offre pas plus de résistance aux charges lourdes que l’isolation par doublage collé. Il est donc important de bien prendre cette donnée en considération dans l’élaboration de votre projet, à plus forte raison si vous prévoyez de faire porter des charges lourdes sur le mur coffré : étagères suspendues, meubles muraux, etc.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Envie de changer de cuisine ?
Envie d'une cuisine équipée et sur-mesure ? Rendez-vous sur Cuisine Plus pour réaliser la cuisine idéale !
Découvrir nos cuisines
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils

Le sondage de la semaine

Pour vous l’indispensable en cuisine c’est ?
keyboard_arrow_up