Tout sur les toits en bardage

16 avril 2009
Auteur(s): bricoleurdudimanche


Tout sur le bardage

Tout sur le bardage

A la pointe de la tendance, le bardage connaît un succès sans précédent. Faisant la une des salons et des magazines sur l’habitat, il se décline en une multitude de gammes et de matériaux. Pour protéger, isoler et décorer votre maison, ce revêtement extérieur se pare de ses plus beaux atours. Devant un tel engouement, les offres se multiplient... et le choix se complique ! Pour vous aider à faire la part des choses, BricoleurDuDimanche vous invite cette semaine à découvrir le panorama du bardage.


Des matériaux en tous genres

Avec un grand nombre d’essences et de finitions, le bois (de 40 à 180 euros le mètre carré, pose comprise) offre un aspect chaleureux et authentique inégalable. Brut ou massif, il se passe d’entretien, mais son aspect évolue au fil du temps. Lasuré, il garde sa teinte d’origine mais réclame un entretien régulier, contrairement au bois peint qui profite des mêmes avantages. Semblable en tout point au bois massif, le lamellé-collé vous permet de travailler sur des longueurs et des largueurs plus importantes. Excellente imitation, les panneaux composites ressemblent au bois, mais sont bien plus résistants, durables... et chers. Contemporains et solides, les panneaux en contreplaqué réclament un savoir-faire bien particulier et offrent une large gamme de finitions. Légers, solides et bon marché, les bardages en PVC (à partir de 15 euros le mètre carré) se déclinent en mille et une couleurs, mais gardent un coté industriel et froid. Restent ensuite les parements en pierre mince, en ardoise ou encore en terre cuite (à partir de 100 euros pose comprise), à nettoyer tous les ans environ.

Des techniques de poses variées

Accessible mais subtile, la pose de bardage s’opère sur une ossature en bois ou en métal et doit être effectuée dans les règles de l’art avec lame d’air et pare-vapeur. On distingue différents types de pose, en fonction de la position des lames. A l’américaine, pose la plus répandue, les lignes sont à l’horizontale et donnent l’impression d’agrandir la maison. A la scandinave, pose traditionnelle, les lames sont à la verticale, et la maison semble plus élancée, mais il faut prévoir un système particulier pour l’évacuation de l’eau. A l’oblique, les lignes sont en biais, ce qui réclame une grande précision et donc souvent l’intervention d’un professionnel.

Une foule de professionnels

Une foule de professionnelsSi vous vous sentez capable de recouvrir entièrement votre maison de bardage, n’hésitez pas à remonter vos manches et à investir dans un solide échafaudage. Et si vous êtes loin d’être un as du bricolage, vous trouverez de nombreux artisans qualifiés comme des couvreurs, des menuisiers et parfois même certaines entreprises spécialisées dans l’isolation extérieure de la maison.

Esthétique et pratique, le bardage semble avoir de beaux jours devant lui, et offre une alternative intéressante aux tristes et mornes façades en béton. Et dans un soucis écologique, BricoleurDuDimanche vous invite fortement à opter pour des lames de bois labellisées provenant d’exploitations forestières respectant les principes du développement durable.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
51 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (21)
29 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (12)
20 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (8)

41 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.