Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter

Isoler une fenêtre à battants


20 décembre 2006 Auteur(s): bricoleurdudimanche


Isoler une fenêtre à battants

Niveau de difficulté :

Facile.

Outils nécessaires :

  Un cutter.
  Une éponge.
  Et au choix, des cartouches de joint de mastic avec pistolet applicateur et bandes de démoulage, des bandes ou bourrelets isolants (en caoutchouc, en mousse, en matière plastique) adhésifs ou non-adhésifs, des joints ou des profilés métalliques.
  Et au besoin, un couteau de peintre, un pinceau fin, une scie à métaux, du papier à poncer, de la colle, des agrafes, des clous, un marteau ou une agrafeuse.

Isoler une fenêtre permet de vous prévenir des courants d’air non souhaités qui s’infiltrent par les huisseries et de limiter en hiver les déperditions de chaleur qui en résultent. Aussi isoler ou calfeutrer une fenêtre, est tout autant une question de confort que d’économie d’énergie.

Attention, pour des raisons d’hygiène et de sécurité, n’isolez pas les fenêtres d’une pièce qui ne posséderait pas déjà un système de ventilation. Sans quoi, vous obtureriez votre principale source de renouvellement d’air et vous exposeriez à un appauvrissement de l’oxygène et une augmentation conjointe de l’humidité dans l’air ambiant.

Etape préparatoire : nettoyer l’intérieur du châssis de la fenêtre à isoler.

La première chose à faire est bien évidemment de nettoyer la surface sur laquelle vous allez appliquer ou poser le système d’isolation que vous avez choisi. Profitez-en aussi pour vous débarrasser des éventuels anciens joints.

Pour cela, ouvrez les battants de la fenêtre et frottez avec une éponge humide les montants ainsi que tout le pourtour intérieur du châssis de la fenêtre. N’hésitez pas à utiliser de l’eau vinaigrée ou votre produit de nettoyage habituel pour bien dégraisser, surtout si vous comptez coller votre joint. La colle n’adhérera que mieux. Séchez la surface avant de commencer.

Dans le cas où votre châssis est peint et que cette peinture s’écaille, il est préférable d’effectuer une petite rénovation en mettant le bois à nu car là aussi l’adhérence du joint serait trop aléatoire. Servez-vous alors d’un couteau de peintre pour frotter légèrement afin de détacher les écailles de peinture prêtes à tomber. Enlevez le reste de la peinture en abrasant avec du papier à poncer et époussetez.

Méthode 1 : façonner un joint de mastic en silicone.

Installez la cartouche dans le pistolet applicateur, à moins que vous ne disposiez d’un modèle prêt à l’emploi avec système d’application intégré comme ici. Sectionnez au cutter l’embout de plastique au diamètre voulu et correspondant à la largeur du joint à appliquer, en fonction de votre modèle de fenêtre.

Cette technique demande un petit peu d’habileté dans sa réalisation mais présente le grand avantage de pouvoir réaliser un joint sur mesure qui épouse les irrégularités et petites déformations possibles d’un châssis. Selon les modèles de fenêtres et surtout en fonction du matériau dans lequel elle est conçue, il est parfois nécessaire d’appliquer un produit directement sur le châssis pour maximiser son adhérence (référez vous à la notice).

Appliquez le joint en ligne droite en déplaçant le pistolet lentement de manière continue et en maintenant une pression régulière, de façon à produire en un seul geste un joint parfaitement formé sur toute sa longueur. Pour bien faire tenez votre pistolet à deux mains, une main sur la poignée et l’autre maintena nt l’extrémité de la cartouche. Procédez en partant d’un coin et arrêtez vous seulement lorsque le second est atteint. Répétez cette opération trois fois pour faire le tour complet du châssis.

Une fois le joint réalisé déroulez la bande de démoulage directement dessus, de façon à le recouvrir intégralement. Pour plus de facilité, coupez la bande au cutter lorsque vous arrivez à un coin pour passer d’un axe vertical à un axe horizontal et inversement.

Fermez ensuite la fenêtre pour que le joint de silicone puisse se mouler parfaitement à l’intérieur et attendez au minimum trois heures avant de pouvoir à nouveau l’ouvrir. La bande de démoulage sera à enlever après 24 heures.

Méthode 2 : poser un bourrelet isolant.

Les bourrelets ou bandes de joints isolants peuvent être en mousse, en caoutchouc ou en plastique. Les bourrelets en mousse ont généralement une durée de vie moins grande que leurs congénères car ils sont plus fragiles et résistent mois bien à l’alternance compression décompression engendré par l’ouverture et la fermeture de la fenêtre.

Selon les modèles ces bourrelets sont soit auto-adhésifs, soit à coller, à agrafer ou à clouer. Les plus simples d’applications sont les bourrelets dotés de bandes adhésives. En effet, pour les mettre en place il vous suffit de retirer le film protecteur qui recouvre l’adhésif et de le poser. Sur les photos ci-dessous, vous pouvez voir à gauche un joint en caoutchouc posé sur une fenêtre en PVC et, à droite, une bande isolante autocollante en mousse prête à être posée.

Avancez alors petit à petit en retirant progressivement le film et en plaquant de votre autre main la bande sur le châssis pour qu’elle adhère sous cette légère pression. Vous devez alors respecter la forme naturelle du bourrelet et ne surtout pas l’allonger en tirant dessus pendant la pose. Pour le passage des coins, sectionnez la fin de la bande au cutter en coupe droite.

Pour les bourrelets à coller, initiez votre travail en étalant avec un pinceau fin une couche de colle soit directement sur le dos de votre bande, soit sur le châssis, ou sur les deux. Procédez à la pose de la même façon, en pressent légèrement et sans tirer. Laissez le temps nécessaire à la prise de la colle avant de refermer la fenêtre. Faites de même pour les bourrelets à agrafer ou à clouer en disposant régulièrement une agrafe ou un clou traversant le corps du bourrelet pour le fixer au châssis en bois de la fenêtre. Ce dernier modèle de joint isolant n’est donc pas applicable sur les fenêtres en PVC.

Méthode 3 : installer un profilé métallique.

Les joints d’isolation en profilé métallique sont sans aucun doute ceux qui possèdent la plus grande résistance à la compression et, par là même, la plus grande durée de vie. Leur structure est en effet assez souple pour s’incliner, par un effet de ressort, sous le battant lorsque la fenêtre est fermée et faire ainsi barrage au passage de l’air. Ces modèles s’adaptent à tous les types de fenêtres et ont l’avantage de participer en plus à l’isolation phonique de la pièce.

Leur pose est en revanche plus complexe. Vous devez d’abord déterminer la mesure des joints horizontaux et verticaux pour couper des sections sur mesure. Biseautez ensuite leurs extrémités de façon à ce qu’elles puissent former les coins bout à bout. Ce type de joint doit être posé bien droit et demande ainsi parfois de raboter le châssis de la fenêtre. C’est l’une des raisons qui font que sa mise en œuvre est la plupart du temps réservée aux professionnels. La fixation finale du profilé, ou joint métallique, est assurée par une série de clous plantés à intervalles réguliers.

Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

En vacances, le bricolage :
  • Je l’oublie jusqu’à la rentrée !
  • C’est un loisir qui se pratique n’importe où !
  • Je n’y aurais pas pensé, mais s’il le faut…

fiches bricolage récentes


Page 1
keyboard_arrow_up