Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter

Poser une gouttière - Pose des conduites et éléments de gouttières


20 décembre 2006 Auteur(s): bricoleurdudimanche


Poser une gouttière - pose des conduites et éléments de gouttières

Niveau de difficulté :

Expérimenté.

Outils nécessaires :

  Chéneaux, angles (si besoin), fonds de gouttière, naissance(s), crépine(s), descentes, colliers.
  Des chevilles à béton.
  Des vis galvanisées.
  Un crayon de bois.
  Une échelle (aux pieds anti-dérapants de préférence).
  Une lime et du papier de verre.
  Un mètre.
  Un tournevis.
  Une perceuse électrique et un foret à béton.
  Une scie à métaux (pour couper les sections de gouttières).
  Et selon le type de gouttières : Une lampe à souder ou de la colle à PVC (à appliquer avec un pinceau).

Une fois les étapes préparatoires réalisées et les supports de chéneaux posés (se référer à la fiche poser une gouttière - prise de repères et pose des supports), vous allez maintenant pouvoir passer à la pose des gouttières proprement dite.

Etape 1 : poser les chéneaux de la gouttière horizontale.

Les supports de gouttières posés, vous pouvez passer à la pose de la gouttière verticale proprement dite avec ses chéneaux, qui sont les sections de conduites semi-cylindriques et ouvertes des gouttières, ainsi que tous ses éléments et ses raccords. Commencez par poser votre première section de gouttière en l’inclinant de façon à l’introduire dans l’espace défini par les crochets et dans son accroche du fond. Puis clipsez la seconde accroche pour verrouiller le système de fixation qui maintient la gouttière en place. Pour mieux visualiser les mouvements à opérer, reportez vous à ces schémas :

Puis continuez la pose de la gouttière en alignant les chéneaux. Selon les modèles de gouttières existants, le passage d’un chéneau à un autre peut s’effectuer par simple emboîtement, par l’intermédiaire d’un élément de raccord équipé de joints de jonction pour assurer l’étanchéité, par collage (gouttières en PVC uniquement) ou en effectuant une soudure (sur certains modèles de gouttières en cuivre ou en zinc). Les systèmes de raccords par emboîtement sont les plus simples à mettre en œuvre. Quant à la réalisation des soudures, elles demandent de l’expérience et un savoir-faire particulier pour être menées à bien.

Comme vous pouvez l’imaginer, il est assez rare que la longueur de vos murs corresponde exactement à un nombre entier de sections de gouttière. Il est donc nécessaire que vous recouriez à des découpes afin de pouvoir les connecter à d’autres éléments ou pour clore une pose en ligne droite. Pour couper les gouttières, vous aurez besoin d’une scie à métaux. La coupe doit être parfaitement droite, aussi devez vous stabiliser votre découpe lors de son exécution et la fignoler à l’aide de la lime et du papier de verre.

Etape 2 : poser les éléments de la gouttière horizontale.

Les éléments de gouttières font suite aux chéneaux et les relaient pour assurer des fonctions particulières, notamment dans la déviation des flux d’eaux pluviales. Tout comme ces derniers, leurs modalités de liaison avec les chéneaux varient en fonction du modèle de gouttière choisi et peut s’effectuer par emboîtement, avec des joints, de la colle ou une soudure, et ce avec ou sans raccords intermédiaires.

  Poser les angles des gouttières :

Les angles de gouttière se placent au coin des murs. Leur forme en angle droit leur permettent de recueillir les eaux de pluie qui ruissellent sur les pentes des toits qui possèdent plus de deux pentes.

  Poser les fonds de gouttières :

Les fonds de gouttières sont les petits éléments de gouttières qui permettent de fermer un chéneau à l’extrémité d’une gouttière. Ils s’utilisent lorsqu’il n’est pas nécessaire ne faire courir les gouttières de l’autre côté du mur, sur des façades qui ne sont pas surplombées par une pente de toit.

  Poser la naissance :

La naissance de gouttière doit être placée en fonction de la marque d’emplacement de votre descente de façon à ce que son conduit vertical soit en parfait alignement. Enfin, n’oubliez pas de fixer une crépine sur la naissance. Cette petite grille empêchera les corps étrangers, comme les feuilles mortes, de pénétrer dans la descente de la gouttière et de former des goulots d’étranglement qui risqueraient de la boucher.

Etape 3 : poser une descente de gouttière.

Selon les cas de figure, il peut arriver que la naissance soit un peut trop écartée pour être reliée directement à angle droit avec la descente qui, elle, doit être fixée au mur. Le bandeau peut notamment entraîner ce décalage. Mais pas de soucis, il vous sera toujours possible d’utiliser des coudes de gouttières pour assurer la liaison.

Pour poser la descente, vous aurez besoin d’utiliser les colliers de gouttières qui encerclent la descente et la relient au mur. Ces colliers sont profilés en arc de cercle et sont eux même fixés aux murs par deux points de contact parallèles par lesquels seront introduites des vis galvanisées. Avec votre crayon de bois, marquez les emplacements des trous de fixation de ces colliers de descente sur le mur.

Percez le mur avec votre perceuse électrique en la tenant fermement et bien perpendiculairement à la façade sur une profondeur de quatre à cinq centimètres, en fonction de la taille des chevilles que vous utilisez. Si votre mur est en brique, percez de préférence au niveau des joints de mortier.

Une fois vos deux trous percés aux bonnes dimensions, soufflez dessus pour évacuer la poussière et mettez en place une paire de chevilles. Fixez ensuite le collier des deux côtés de la descente avec les vis galvanisées et un tournevis. Prenez garde à ne pas trop serrer les colliers. Il est important de laisser un peu de jeu à la descente, pour permettre sa dilatation sans quoi elle risquerait de se rompre ou de desceller ses colliers. Veillez toutefois à ce que le jeu ne soit pas trop important, sans quoi la descente ne tiendra pas en place. L’espace idéal pour cette dilatation est d’environ dix millimètres. Quant à l’espacement entre chaque collier, il doit être de plus ou moins cinquante centimètres, et ne jamais dépasser un mètre.

Etape 4 : le raccord au regard d’évacuation.

Arrivé en bas du mur, il vous faudra sans doute découper une section de descente de gouttière avec votre scie à métaux pour que celle-ci s’adapte à votre système d’évacuation des eaux de pluie. Il y a alors différentes configurations de regards possibles, certains sont à évacuation directe et d’autres permettent de connecter si on le souhaite un réseau de récupération d’eau.

Il existe alors deux types de dauphins, les droits et les coudés. Le dauphin de gouttière est la dernière pièce que vous aurez à poser. Ses parois sont plus épaisses que les descentes, ce qui fait qu’il est beaucoup plus résistant. Pour l’installer comme il se doit, nous vous présentons ci-dessous les principaux cas de figures qui peuvent se présenter. Ceux-ci diffèrent en fonction des caractéristiques et de la physionomie des installations. De gauche à droite, vous pouvez consulter celles à évacuation directe, à récupération, avec un regard décalé par rapport à l’axe de descente de votre gouttière (dans ce cas arrêtez la descente plus haut et raccordez la au dauphin avec des coudes) et à dauphin suspendu (beaucoup moins recommandé) :

Une fois le dauphin installé, recouvrez le regard avec une grille ou une plaque de protection pour empêcher l’intrusion de gros corps étrangers et effectuez, si ce n’est déjà le cas, la découpe nécessaire en arc pour permettre l’entrée du dauphin.

Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

fiches bricolage récentes


Page 1
keyboard_arrow_up