Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): bricoleurdudimanche

Un puits dans mon jardin


Un puits dans mon jardin

D’après l’article 641 du code civil, « Tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds ». Alors que le prix de l’eau ne cesse d’augmenter, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir profiter de ce droit. Mais depuis quelques années, la législation s’est durcie et il n’est plus aussi facile qu’avant de profiter librement de l’eau qui coule au fond de son jardin. C’est pourquoi, BricoleurDuDimanche vous livre quelques astuces sur les puits et les forages.


La législation encadrant les puits

Avant de donner le premier coup de pioche, vous devrez vous acquitter de quelques démarches administratives. Pour un puits à usage domestique, il faut effectuer une déclaration de travaux à la mairie. Pour un puits de plus de dix mètres de profondeur, c’est à la DRIRE, la direction régionale de la recherche et de l’environnement, que vous adresserez votre déclaration. Enfin, si vous souhaitez boire l’eau de votre puits, vous devrez en référer à la direction départementale des affaires sanitaires et sociales, la DDASS. Le puits achevé, vous serez dans l’obligation de faire une déclaration de fin de travaux avec accusé de réception. Une fois toutes les étapes franchies, vous n’êtes pas l’abri d’une visite de contrôle. Si cette dernière n’est pas concluante, il faudra alors refaire des travaux de normalisation, voire fermer votre approvisionnement en eau. Attention, si en réalisant un puits dans votre parcelle vous diminuez le débit de celui de vos voisins, la loi les autorise à vous réclamer une indemnisation.

Puits ou forage ?

On distingue les puits et les forages en fonction de leur profondeur et de leur diamètre. Les puits, qu’ils soient ronds ou carrés, présentent une large ouverture et vont jusqu’à environ vingt mètres. Ils se contentent de collecter les eaux de surface : les eaux de pluie et parfois celles des nappes phréatiques. Leur débit est très aléatoire car il varie en fonction des saisons et des aléas climatiques. A contrario, les forages sont étroits mais bien plus profonds et offrent généralement plus de débit. Pour une consommation domestique régulière, il est donc préférable d’opter pour un forage là où un puits suffirait amplement pour arroser votre jardin et laver votre voiture.

La construction

Avant de creuser, vous devrez définir l’emplacement adéquat du puits ou du forage. Deux solutions s’offrent à vous. La première est de faire appel à un sourcier qui viendra examiner votre jardin à l’aide de sa baguette. La seconde, moins traditionnelle mais plus cartésienne, consiste à consulter un expert en hydrogéologie. Vous pouvez aussi observer le plan d’occupation des sols, donc de votre terrain, que vous trouverez très certainement à la mairie, mais rien ne vous garantit qu’il soit complet ou fiable. Avec un peu d’expérience et beaucoup de détermination, est tout à fait possible de réaliser soi-même son puits, manuellement ou mécaniquement. Pour un forage, mieux vaut faire appel à un professionnel, en comptant de cinquante à cent euros par mètre de profondeur, sans oublier l’achat de la pompe.

Utiliser l’eau de son puits

A moins de la réserver uniquement au jardin, l’eau de votre puits ou votre forage est soumise à une réglementation sévère. Si vous souhaitez vous en servir pour votre machine à laver, votre lave-vaisselle ou encore pour alimenter vos toilettes, il faudra alors mettre en place un circuit d’eau secondaire bien distinct de celui de l’eau de ville. Enfin, pour boire ou se laver avec l’eau du puits, il faut impérativement la faire tester par un laboratoire agréé, et ce plusieurs fois par an. Vous devrez également le déclarer à la préfecture qui vous installera très certainement un compteur afin d’appliquer la taxe d’assainissement sur l’eau que vous rejeterez à l’égout.

Economiques, certes, mais pas toujours écologiques, les puits et forages appauvrissent parfois les nappes phréatiques et sont susceptibles de tarir les sources environnantes. Il ne faut donc pas gaspiller cette eau qui, même si elle est gratuite, reste précieuse.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Comment décorez-vous votre maison pour Noël ?
  • J'investis dans de nouvelles décorations
  • Je recycle les décorations de l'année dernière
  • Je fabrique mes décorations moi-même
keyboard_arrow_up