5 conseils pour réussir son Isolation Thermique Extérieure (ITE)

21 juin 2021
Auteur(s): Marteau41


5 conseils pour réussir son Isolation Thermique Extérieure (ITE)

L’isolation thermique extérieure, également appelée ITE, consiste à isoler un logement par l’extérieur grâce à un matériau isolant appliqué sur les murs extérieurs de l’habitat. Cet isolant est ensuite recouvert d’un enduit ou d’un bardage. L’ITE offre une isolation très efficace qui permet de faire d’importantes économies d’énergie. Néanmoins, il y a quelques étapes essentielles à suivre pour la réussir. Voici 5 conseils pour éviter les problèmes.


5 conseils pour réussir son Isolation Thermique Extérieure (ITE)

Conseil n°1 - Réaliser un bilan énergétique de son logement

Avant toute chose, il est essentiel de réaliser un bilan énergétique de l’habitat. Cette première étape permet de mettre en lumière les performances énergétiques du logement selon sa consommation d’énergie et son niveau d’émission de gaz à effet de serre. Selon les résultats du diagnostic de performance énergétique (DPE), il est possible de choisir la solution la mieux adaptée aux besoins du projet. L’isolation thermique extérieure (ITE) est souvent employée car elle est très efficace et n’implique aucune modification de l’intérieur de l’habitat. Ainsi, nul besoin de déplacer les meubles, ni de refaire les peintures. Par ailleurs, il n’y a aucune perte de surface habitable car l’isolant n’est pas appliqué sur les murs intérieurs.

Le DPE évalue la consommation énergétique selon de nombreux critères (orientation, fenêtres, matériaux, murs, équipements, ventilation, etc.). Seul un diagnostiqueur professionnel certifié peut le réaliser. Enfin, le ministère de la transition écologique indique que le DPE fait l’objet d’une refonte en juillet 2021 afin de le rendre plus fiable, plus lisible et mieux adapté aux enjeux climatiques.

Conseil n°2 - Choisir son système d’isolation par l’extérieur

Vous avez retenu l’isolation thermique extérieure pour votre habitat ? Il est désormais temps de choisir le matériau adapté à vos besoins : laine de verre, laine de roche, polystyrène, polyuréthane, laine de bois, laine de coton, laine de chanvre, liège expansé, etc. Le choix du matériau et de l’épaisseur dépend notamment de votre budget ainsi que des performances recherchées. Si vous désirez baisser le coût de l’opération, sélectionnez un isolant minéral tel que la laine de roche et la laine de verre. Les isolants synthétiques sont, quant à eux, plus chers et moins écologiques. Par ailleurs, il existe deux grandes techniques de pose : l’ITE sous enduit et l’ITE sous bardage (pvc, plâtre, bois, fibrociment).

Conseil n°3 - Penser à installer des volets roulants ITE

La réalisation d’une isolation par l’extérieur requiert certains équipements adaptés tels que des volets roulants ITE, spécialement conçus pour cet usage. Ces volets sont pleinement compatibles avec la technique d’isolation extérieure. Ainsi, le volet s’intègre parfaitement à l’isolation, rendant possible une étanchéité optimale ainsi qu’une finition soignée. Le coffre est alors invisible de l’extérieur comme de l’intérieur, grâce à sa baguette frontale spécialement étudiée pour les projets ITE. Bien sûr, pour assurer un meilleur rendu et des performances optimales, la meilleure solution est d’acquérir des volets roulants ITE sur mesure. Ces derniers ne sont pas nécessairement plus chers que des volets roulants classiques. Renseignez-vous !

Conseil n°4 - Installer un système de ventilation efficace

La ventilation est primordiale pour un habitat. Elle permet de renouveler l’air intérieur, d’optimiser la quantité d’oxygène disponible, d’évacuer l’excès d’humidité, de chasser les polluants domestiques et de prévenir des risques de dégradation du bâtiment. En d’autres termes, grâce à une ventilation efficace, on prend soin de la santé de l’habitat et de ses habitants.

L’isolation thermique par l’extérieur, bien qu’étudiée pour « respirer », constitue un barrage de plus à franchir pour l’air. Ainsi, pour éviter d’éventuelles dégradations et pollutions, une ventilation efficace doit être mise en place. Le choix de la VMC (ventilation mécanique contrôlée) est une excellente option. Si l’installation de ce type de ventilation n’est pas possible, il existe d’autres options telles que des grilles de ventilation, un détalonnage des portes, une aération manuelle (ouverture des fenêtres)... Dans tous les cas, après avoir choisi votre technique d’isolation par l’extérieur, assurez-vous de mettre en place une ventilation adaptée à votre isolation thermique.

Conseil n°5 - Confier la pose à un professionnel

Vous pouvez réaliser l’isolation extérieure par vos propres moyens. Néanmoins, faire appel à un professionnel qualifié est l’assurance d’avoir une isolation qui répond aux spécificités de votre habitat. Par ailleurs, en passant par un artisan, il est possible d’obtenir des aides du gouvernement. Les travaux d’ITE sont éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) s’il s’agit de votre résidence principale. Pour y avoir droit, les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE. Vérifiez les conditions d’obtention avant de débuter le chantier.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Pour l’éclairage, vous êtes plutôt…