9 décembre 2021
Auteur(s): Marteau41


Comment bien isoler sa maison en container ?

Très économique, la maison conteneur se propage tel un feu follet sur les terrains urbains, mais aussi les zones résidentielles rurales. Mais ce n’est pas là le seul atout de ces ex-conteneurs maritimes ! Niveau sécurité et confort, c’est le même que pour l’habitat traditionnel. À condition bien sûr d’une isolation au top ! Voici comment isoler sa maison en container et en faire un lieu très agréable toute l’année à moindre coût.


Comment bien isoler sa maison en container ?

Isolation maison container : extérieur ou intérieur ?

Bien isoler sa maison container est une nécessité pour ne pas risquer la surchauffe l’été et la glacière l’hiver. Pour cela, deux options : par l’extérieur ou à l’intérieur. Pour une petite maison avec un seul conteneur, mieux vaut isoler l’extérieur pour ne pas perdre (encore) de la superficie. Par contre, pour 2, 3, 4... conteneurs, pas de problème pour isoler l’intérieur. Avant de vous lancer dans l’aventure, pensez : finitions, éthique, budget... Sachant qu’en ce qui concerne l’isolation, les prix sont soumis à de très grandes variabilités.

Isoler par l’extérieur, la solution la plus performante

La chasse aux fuites d’air est une gageure pour les maisons containers. Le métal, excellent conducteur thermique, nécessite en effet une isolation optimale. Plus chère que l’isolation intérieure, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est une solution très fiable pour lutter contre les déperditions thermiques et réduire sa facture énergétique sans empiéter sur son espace à vivre !

Deux techniques d’isolation thermique des murs par l’extérieur cohabitent :

  • Sous enduit

L’isolant (polystyrène expansé, laine de roche, mousse résolique, matériaux biosourcés) est recouvert d’un mortier armé + enduit de finition minérale ou organique. Techniques de pose : collée, calée-chevillée ou fixation mécanique. L’épaisseur de l’isolation est, quant à elle, fonction de la conductivité thermique du matériau. Pour info : ITE laine de roche ou PSE performante = minimum 20 cm.

  • Sous-bardage rapporté

Plus technique et donc plus coûteuse, cette solution offre une véritable seconde peau à votre container : pare-pluie souple + liteaux (lame d’air) + ossature bois ou métallique + isolant en deux couches croisées + bardage + lasure... Solution architecturale écologique, la Cargotecture ou Arkitainer se combine idéalement avec, of course, des isolants biosourcés : béton de chanvre, panneaux fibre de bois, béton cellulaire, liège en panneaux...

Isoler par l’intérieur, une option idéale pour les grands volumes

Là encore plusieurs solutions, chacune variable en prix et qualité.

  • Mousse isolante en spray

Si la mousse polyuréthane est une option simple et rapide pour isoler efficacement sa maison container, l’icynene constitue une excellente alternative écologique. Sans hydrofluorocarbure, cette mousse expansive à base aqueuse est 100 % recyclable, sans odeur, souple, respirante, auto-extinguible... Autres atouts : elle s’applique sur tous supports et offre d’excellentes performances d’isolation thermique (λ = 0,038 W/mK).

  • Isolant naturel

Construction durable = isolant durable. C’est mieux pour la planète et votre santé = pas de fibres allergènes ni d’émanation de gaz toxiques sous l’action de la chaleur. Sans parler de leur fabrication, bien moins énergivore que les isolants traditionnels. Il existe aujourd’hui de multiples matériaux d’isolation écologique issus du recyclage et de végétaux : laine de coton recyclé en vrac ou en panneaux, textiles recyclés, laine de mouton, liège, laine de bois, lin... Votre choix sera dicté par le prix, mais aussi les ressources locales.

L’avenir est radieux pour la maison container. Moins coûteuse qu’une maison traditionnelle, modulable et rapide à poser, elle a tout naturellement le vent en poupe. Seuls obstacles : les transports/manutention (qui font vite grimper la note), mais aussi la réglementation locale. Mais À cœur vaillant, rien d’impossible !

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…