L’imprimante 3D, le prochain outil de votre établi. La PAO pour les (...)

23 décembre 2020
Auteur(s): Marteau41


L’imprimante 3D, le prochain outil de votre établi. La PAO pour les nuls…

L’imprimante 3D est l’outil permettant de matérialiser la technologie d’impression 3D. Avez-vous une idée de ce qu’est la fabrication additive  ? Souhaitez-vous en savoir davantage sur le sujet  ? En lisant ce guide destiné aux débutants, vous découvrirez le principe de fonctionnement et les possibilités qu’offre la technologie d’impression 3D.


L'imprimante 3D, le prochain outil de votre établi. La PAO pour les nuls… / IStock.com - Grafner

L’imprimante 3D est l’outil permettant de matérialiser la technologie d’impression 3D. Avez-vous une idée de ce qu’est la fabrication additive  ? Souhaitez-vous en savoir davantage sur le sujet  ? En lisant ce guide destiné aux débutants, vous découvrirez le principe de fonctionnement et les possibilités qu’offre la technologie d’impression 3D.

Utilité et fonctionnement d’une imprimante 3D

Que ce soit dans les journaux, à la télé ou de bouche à oreille, la technologie d’impression 3D fait parler d’elle. Méthode innovante de fabrication des objets, l’impression 3D bouscule les codes de production classique et s’invite autant chez les professionnels que chez les particuliers. Aux dires de nombreux observateurs, la 3D est sans aucun doute la quatrième révolution industrielle. C’est donc une technologie disruptive dont le pouvoir de chamboulement ne fait pas débat.

La réalisation d’objets en 3D est la principale utilité de la technologie d’impression 3D. L’utilisateur se sert d’une imprimante 3D pour réaliser ses impressions avec la même simplicité que les imprimantes de bureau. Le fichier à imprimer est fourni par le client. Il peut s’agir d’un modèle téléchargé en ligne ou d’une création propre. L’impression 3D n’est pas une nouveauté à proprement parler. La facilité d’accès à cette technologie aux plans financier et technique est ce qui assure sa notoriété auprès du grand nombre.

Les besoins des utilisateurs sont plus spécifiques de nos jours. La demande en produits exige non seulement de l’adaptabilité, mais aussi de la réactivité. La tendance actuelle est de tout personnaliser. Chaque utilisateur a besoin de se procurer des objets qui lui ressemblent. C’est ce qui justifie l’importance de cette technologie, voire sa nécessité, dans un environnement professionnel marqué par la course vers l’innovation et le désir sans cesse croissant de répondre aux besoins de l’utilisateur.

Présentation de l’univers de la 3D

Tout commence par la fourniture d’un modèle 3D à imprimer. Les modèles créés ou téléchargés sont disponibles sous forme de fichiers STL par exemple. Cette étape facilite la reconnaissance de l’objet à imprimer. L’insertion d’un filament 3D dans l’extrudeuse constitue la seconde étape. Le filament utilisé doit correspondre au matériau choisi pour fabriquer l’objet. Le filament préalablement chauffé est ensuite déposé sur la plateforme d’impression. C’est par un dépôt successif des couches de matériaux fondus, les unes sur les autres, que s’opère une impression 3D.

De plus en plus, on voit débarquer les imprimantes 3D dans des espaces bureautiques. Les imprimantes SLA (stéréolithographie) sont une innovation portée par formlabs. Leur fonctionnement se fait selon le même principe, c’est-à-dire, couche par couche. Les seules différences observées sont d’ordre technique. Certaines imprimantes 3D SLA offrent un mode d’impression différent. Une résine liquide présente dans le bac d’impression est durcie, couche après couche, à l’aide d’un laser, jusqu’à ce que l’objet soit entièrement imprimé.

L’impression 3D offre de nombreuses possibilités aux utilisateurs. Il est ainsi possible, désormais, de réaliser des objets de différentes formes, sans restriction. On peut même envisager la réalisation d’objets qui semblaient impossibles à fabriquer jusqu’ici. Innovante et très prometteuse, sa nécessité s’impose dans divers secteurs comme l’automobile, la mode, le cinéma, le domaine médical, l’agroalimentaire, l’aéronautique…

Les différentes étapes du processus d’impression 3D

Il est impossible d’imprimer un objet en l’absence d’un modèle. Il existe trois possibilités de création de modèles 3D. La première consiste à dessiner votre modèle vous-même à l’aide de logiciels comme Blender, Google SketchUp et 3 DS Max. La deuxième possibilité consiste à scanner l’objet puis à le reproduire sur votre ordinateur. Enfin, vous pouvez télécharger directement un modèle en ligne. On peut en trouver gratuitement sur des sites comme Thingiverse.

La seconde étape consiste à ouvrir le fichier STL en vous servant du logiciel fourni lors de l’achat de l’imprimante. À partir de ce moment, toute sorte de manipulation est possible : visualisation, agrandissement ou réduction de l’image, déplacement, etc. Une autre action importante à mener durant cette étape est la vérification de l’état du matériel. Il s’agit notamment des branchements, du plateau d’impression et de la stabilité de l’imprimante. La troisième étape, c’est le choix des réglages. Pour établir une connexion entre l’imprimante 3D et votre ordinateur, vous pouvez vous servir d’un câble USB, d’une carte SD ou même d’un réseau WIFI. L’insertion du filament dans le chargeur intervient après que la bobine de matériau a été placée sur le rapport prévu à cet effet. En l’ajustant correctement, le filament fera son apparition à l’intérieur d’un bocal dénommé «  tube bowden  ».

La quatrième et dernière étape du processus d’impression, c’est la phase d’impression proprement dite. L’impression démarre dès que le chargement du matériau dans l’extrudeuse est effectué. La fonte du filament s’opère sur la tête d’impression. Celle-ci se déplace au fur et à mesure en déposant le filament fondu sur le plateau d’impression. La durée de l’opération dépend de deux critères : la taille de l’objet à imprimer et ses paramètres.

Immersion dans l’univers de la création graphique

Le terme CAO (Conception assistée par ordinateur) fait référence aux méthodes informatiques qui facilitent la création, le traitement, la représentation et la compréhension des images. Toutes ces actions ont pour finalité de convertir l’image créée en un fichier informatique que n’importe quel ordinateur peut lire, interpréter et imprimer. Le secteur d’activité concerné par la CAO est celui de l’imagerie numérique.

De nombreuses techniques sont utilisées par la CAO. Elles permettent la conception virtuelle d’un objet grâce à un logiciel de CAO. La mécanique, l’architecture, l’automobile, le domaine médical sont ceux qui font de plus en plus appel à cette technique de création d’objets. L’arrivée sur le marché de modèles innovants d’imprimantes 3D peut expliquer les nombreuses avancées que connaît ce mode de conception et de création d’objets. Les deux termes PAO et CAO ne doivent pas être confondus. L’une des méthodes a pour but d’imprimer et l’autre consiste à créer et à modéliser un objet en 3D. On entend généralement parler de PAO en matière de webdesign. Cette notion concerne davantage le dessin et l’illustration des pages web.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
62 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (8)
23 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (3)
15 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (2)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.