Réaliser un assemblage à queue d'aronde

20 décembre 2006
Auteur(s): bricoleurdudimanche


Réaliser manuellement un assemblage à queue d’aronde unique

Réaliser manuellement un assemblage à queue d’aronde unique

Niveau de difficulté :

Expérimenté.

Outils nécessaires :

De la colle à bois. Papier à poncer. Un ciseau à bois. Un crayon de bois. Un cutter. Un établi pliant ou un étau. Une scie à dos. Un serre-joint. Un trusquin ou à défaut un mètre plat.

La forme spécifique de sa tête, ou queue d’assemblage, fait que cet assemblage est sans doute le meilleur pour résister aux effets mécaniques de tractions. En effet, sa physionomie en demi-triangle inversé forme un verrouillage naturel, ce qui le rend capable de supporter de lourdes charges. Sa variante consiste à diminuer sa taille et à multiplier le nombre de queues d’aronde pour un même assemblage. Enfin, l’assemblage en queue d’aronde peut être conçu en L ou à chant, en T. C’est cette dernière version que nous vous présenterons ici sous la forme d’une queue d’aronde unique.

Etape 1 : tracer les contours de découpe de la queue d’aronde à réaliser.

Commencez par déterminer précisément la longueur de la queue aronde en fonction de l’épaisseur du chant de son futur support d’assemblage. Une fois cette mesure réalisée, reportez la à partir de l’extrémité de la pièce afin de tracer la ligne horizontale d’épaulement qui constituera, après la réalisation de la découpe, la surface de contact assurant la stabilité de l’assemblage. Partez de cette ligne d’épaulement pour tracer les zones triangulaires à débiter. Pour cela placez votre crayon de bois sur la ligne à un sixième de la largeur totale de la pièce, en partant du bord, et tracez une ligne transversale jusqu’au coin supérieur le plus proche. Il ne vous reste plus qu’à répéter cette action en partant du bord opposé.

Pour plus de précision, il est important que vous réalisiez le même tracé au dos de la pièce. Pour cela, prolongez la ligne d’épaulement sur les contours.

Etape 2 : opérer la découpe en queue aronde.

Pour faire une découpe précise de la queue aronde à partir des tracés que vous venez d’exécuter, maintenez verticalement la traverse à l’aide d’un établi ou d’un étau, puis inclinez votre scie à dos dans l’alignement d’un des traits obliques et sciez selon l’inclinaison jusqu’au trait d’épaulement horizontal. Réitérez cette technique pour la seconde coupe oblique.

Changez alors la prise en étau de la traverse de façon à ce que l’un des chants soit vers le haut, placez la scie à dos sur la ligne du contour et procédez à une découpe droite jusqu’à ce que l’intersection libère la chute de forme triangulaire. Retournez la pièce et faites la même chose de l’autre côté. La queue aronde est formée.

Etape 3 : préparer la découpe du support pour recevoir la queue aronde.

Pour transcrire plus fidèlement et facilement le pourtour de la queue aronde sur le support, positionnez-la dessus de façon à ce que les deux bords soient tout à fait alignés et servez vous du cutter pour marquer les traits obliques dans le bois. Reproduisez ensuite la zone de découpe de sa profondeur sur les cotés du support avec ses traits horizontaux et verticaux au crayon de bois.

Etape 4 : Opérer la découpe du support.

La première phase de la découpe d’un support destiné à recevoir une queue d’aronde en assemblage consiste à effectuer les sciages suivant les tracés qui obliquent vers l’extérieur. La scie à dos doit être légèrement inclinée comme lors de l’étape 2. Sciez l’un de ces deux traits en premier puis, avant de scier le deuxième, faites une découpe centrale verticale droite jusqu’au trait horizontal délimitant la profondeur. Cette encoche supplémentaire va faciliter le travail du débitage au ciseau à bois. Installez maintenant la traverse sur le flanc et commencez le travail de coupe au ciseau à bois en maintenant le ciseau bien vertical. Positionnez son tranchant sur le trait horizontal, frappez le à l’aide du maillet, et progressez en profondeur.

L’empreinte de la queue d’aronde enfin réalisée, il convient de s’assurer que les deux pièces de l’assemblage s’emboîtent sans soucis. Si vous percevez une résistance, opérez un faible ponçage sur la partie incriminée et réessayez jusqu’à satisfaction.

Etape 5 : procéder au collage de l’assemblage.

Avant de se servir de la colle, faites un rapide nettoyage de la poussière de bois sur les surfaces de l’assemblage afin que leur adhérence soit optimale, puis encollez les différentes faces internes de l’assemblage du support ainsi que la face inférieure et les côtés obliques de la queue d’aronde et assemblez les. Essuyez les coulures apparentes du surplus de la colle et assurez la bonne stabilité de l’assemblage durant le temps nécessaire au séchage.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
58 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (7)
25 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (3)
17 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (2)

12 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

fiches bricolage récentes


...
Comment et pourquoi utiliser un télémètre laser pour un particulier ? le 06/04/2021 à 10h23 - Outillage et manipulations
...
Comment remettre un vieux plancher bois de niveau ? le 23/02/2021 à 08h09 - Entretien et réparations
...
Installation sanitaire : pourquoi et comment utiliser le multicouche ? le 01/02/2021 à 17h14 - Plomberie et sanitaires
...
Les différents plans de cuisine le 12/12/2018 à 12h15 - Définir ses projets
...
Comment fabriquer une tête de lit DIY ? le 03/10/2018 à 14h50 - Définir ses projets