Ma newsletter

Auteur(s): bricoleurdudimanche

Les toilettes sèches : intérêts et usages


A chaque fois qu’une chasse d’eau est tirée, douze litres d’eau potable sont gaspillés. En un mois c’est l’équivalent de 1 500 litres par personne qui finissent au fond des toilettes. Alors que l’eau se fait de plus en plus rare, il semble important d’envisager un autre type de commodité. Les toilettes sèches appelées aussi toilettes à compost où à litière, apparaissent comme une nouvelle alternative écologique aux waters classiques. Cette semaine Bricoleurdudimanche vous présente une conception différente et moderne du petit coin avec les toilettes sèches.


Des toilettes écologiques

Le temps de la cabane en bois au fond du jardin et du pot de chambre est bel et bien terminé. Avec les toilettes sèches, vous disposez d’une assise semblable aux autres WC mais sans le système coûteux qui va autour. Le concept est simple, il suffit de recueillir les excréments dans un seau qui remplace la cuvette, puis de les recouvrir de sciures et/ou de copeaux qui se substituent à l’eau. Une fois le seau rempli, généralement au bout d’une semaine, il suffit de le vider dans un bac à compost. Contrairement aux idées reçues, ce système ne dégage pas d’odeur et n’apporte aucun désagrément. De plus, il permet une économie non négligeable sur votre facture d’eau qui peut monter jusqu’à 130 euros pour une année entière.

Les toilettes sèches, mode d’emploi

Des copeaux de bois à la place de l'eauCe type de WC réclame un investissement faible, un seau, de préférence en inox ; environ 60 €, des abattants à partir de 3 € et quelques planches de bois pour le coffrage. Celui-ci peut aussi se réaliser en carton rigide ou dans d’autres matières. Sans oublier la sciure et les copeaux servant de chasse d’eau que vous pouvez trouver gratuitement dans les scieries. Seul impératif, ne jamais utiliser de bois traité ou exotique, toxiques pour le compost et donc pour votre jardin. Un mètre cube de copeaux secs suffit aux besoins d’une famille de quatre personnes pour une dizaine de semaines.

Apres chaque utilisation de vos toilettes, versez-y 3 louches de sciures et le tour est joué. Pour désinfecter vos WC tout en restant naturel, vous pouvez y pulvériser des huiles essentielles de citron, romarin, camomille, niaouli ou encore de lavande. Ce qui, par la même occasion, parfumera votre pièce. Dans un souci environnemental il est conseillé d’utiliser du papier toilette biodégradable (sans couleur ni odeur), les autres papiers mettant beaucoup de temps à se détruire en milieu naturel.

Les toilettes sèches à travers le monde

Tout aussi confortable que des toilettes classiquesAvec le manque d’eau et les pressions écologiques, les toilettes sèches se développent particulièrement dans les pays nordiques et anglophones. Elles sont d’ailleurs commercialisées à grande échelle dans certains états. En France, on recense environ 685 foyers utilisant des toilettes sèches d’après une enquête menée par diverses associations (heol, empreinte…). La législation en vigueur dans notre pays qui oblige toute habitation à être pourvue d’un WC classique et d’un système d’épuration d’eau, semble être un frein au développement des toilettes sèches. L’urbanisation massive limite également le nombre de ces WC qui réclament un jardin pour y déposer le compost. Malgré ces obstacles, les toilettes sèches, semblent avoir de plus en plus de succès . La majorité des modèles Français sont fabriqués maison, mais quelques artisans et associations commercialisent, à des prix très raisonnables, des toilettes sèches de bonne qualité. Pour en acquérir une, comptez environ une centaine d’euros.

Avantages et inconvénients

Non contente d’être économiques et écologiques tout au long de l’année, les toilettes sèches ne demandent que très peu d’investissement de base. Moins chères qu’un bloc WC classique (50 euros pour les moins chers), leur fabrication demande un investissement minimum d’une trentaine d’euros au minimum. Quand à l’aspect esthétique, il ne dépendra que de vous, ici toutes les formes, les matières et les couleurs sont permises ! L’autre atout majeur des toilettes sèches est sa mobilité qui vous permet de les déplacer dans toutes les pièces de la maison ce qui peut s’avérer fort utile pour les personnes âgées ou handicapées. Rajoutons à cela l’absence de bruit de chasse d’eau qui évite les nuisances sonores des toilettes classiques. L’inconvénient majeur de ce type de toilette reste la vidange du seau qui n’est jamais très agréable mais demeure une étape essentielle du processus. Un autre problème relevé chez les propriétaires de toilettes sèches semble être la réticence de leurs invités à utiliser leurs commodités.

Partisan de l’auto-construction et soucieux de l’environnement, bricoleurdudimanche encourage tout ceux qui en ont la possibilité à se lancer sans attendre dans la fabrication et l’installation de toilettes sèches ; et qui sait, le mouvement de mode sera peut-être lancé. Cet été le premier concours national des plus belles toilettes à litière s’est déroulé lors d’un éco festival, nous prouvant que les toilettes sèches peuvent être une belle source d’inspiration et ont sans doute un bel avenir devant elle dans notre pays !


Recommander cette page à un ami.








Voir aussi
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d'emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Cuisine : réussir son aménagement
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Le sondage de la semaine
Pratiquez-vous le home staging ?
  • Souvent, j’adore la décoration !
  • Parfois, pour certains objets
  • Jamais, je préfère le neuf
  • Je ne connais pas le concept
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience. En savoir plus ici.
keyboard_arrow_up