Bricoleur du Dimanche
Focus sur des granulés de bois et d'autres bois de chauffage en fond
Accueil » Comment choisir son bois de chauffage ?

Comment choisir son bois de chauffage ?

Choisir l’essence de son bois de chauffage

En théorie, toutes les essences peuvent être utilisées comme combustible à condition que le taux d‘humidité du bois soit inférieur à 20%. En pratique, on distingue les bois tendres qui se brûlent rapidement et qui produisent beaucoup de suie comme le pin, et le sapin et les bois durs comme le chêne ou le hêtre dont la combustion est plus lente. Attention toutefois au châtaignier et au robinier qui éclatent dans le feu ainsi qu’aux bois de récupération et de construction, fortement déconseillés pour cette utilisation. En effet, ils sont susceptibles de dégager des vapeurs toxiques. Une fois l’essence choisie, il est conseillé de vous assurer que le bois soit parfaitement sec avant de l’acheter. Un bois humide, peu importe son essence, affiche un pouvoir calorifique plus faible qu’un bois sec. Si vous avez un doute, il est possible de vérifier le taux d’humidité du bois avec un hygromètre adapté.

Choisir le conditionnement de son bois de chauffage

Le bois de chauffage se conditionne sous diverses formes, à choisir en fonction de votre appareil de chauffe, de votre capacité de stockage, de votre budget et de vos besoins. Ainsi, outre les traditionnelles bûches, le bois se vend également en pellets ou encore en briquettes. Si les bûches sont les plus faciles à trouver et moins chères, elles réclament en revanche un espace de stockage important et un peu de manutention. Les pellets ou granulés de bois sont de petits cylindres de quelques centimètres de long fabriqués à partir de sciure de bois compactée. Le chargement de ces granulés se fait automatiquement, mais nécessite un appareil de chauffe adapté. Si le rendement des granulés est particulièrement élevé, regrettons toutefois qu’il soit difficile de s’en procurer et qu’ils coûtent environ deux fois plus chers que les bûches. Enfin, les briquettes également appelées bûches calorifiques se composent également de sciure et de résidus de bois compactés. Ces bûchettes offrent un rendement presque identique aux pellets, mais doivent se charger manuellement. Néanmoins, elles ont l’avantage de fonctionner avec toutes les sortes de cheminées, poêles et chaudières à bois et de se vendre dans les grandes surfaces de bricolage. Remarquons toutefois que dans certains cas, des produits chimiques sont additionnés aux bûchettes afin de les faire durer plus longtemps, une pratique loin d’être écologique.

Stocker le bois de chauffage

Il est inutile d’investir dans du bois de chauffage de bonne qualité si c’est pour le conserver en vrac, à même le sol et non protégé des intempéries. Exit le tas de bois du fond du jardin protégé par une bâche en bac de pluie! Les bûches doivent être stockées sous un toit, et surélevées par exemple sur des palettes. Par ailleurs, l’air doit pouvoir circuler entre le bois afin de limiter au maximum l’humidité. Quant aux pellets, ils sont stockés dans un silo ou dans un local parfaitement étanche, situé à proximité de l’appareil de chauffe afin qu’ils soient raccordés ensemble. Enfin, les bûchettes doivent être conservées dans leur carton d’origine dans un endroit sec.

Pour conclure cette enquête, BricoleurDuDimanche tient à vous signaler une escroquerie relevée sur internet où des personnes malveillantes proposent par le biais d’annonce du bois de chauffage à des tarifs très avantageux et réclament un acompte en mandat postal.

Rédaction

Ajouter un commentaire