Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): hln

Comment gérer un dégât des eaux ?


Comment gérer un dégât des eaux ?

Chaque année, environ 500 000 foyers français subissent un dégât des eaux autrement dit : des dommages causés aux biens par l’action de l’eau. Qu’il s’agisse de quelques gouttes ou d’une véritable inondation, ce problème peut rapidement prendre de l’ampleur s’il n’est pas traité comme il se doit, en temps et en heure. C’est pourquoi cette semaine BricoleurDuDimanche vous donne toutes les clés pour réagir rapidement et efficacement face à un dégât des eaux, quelle que soit son origine.


Qui prévenir ?

En cas de dégât, la première chose à faire, après avoir coupé les arrivées d’eau, est de prévenir les personnes concernées, généralement les voisins et éventuellement le concierge, le syndic ou encore le propriétaire des lieux.

  • Puis vous disposerez ensuite de cinq jours pour prévenir votre assurance, en la contactant par téléphone et en envoyant une lettre recommandée.
  • Vous appellerez ensuite un plombier ou un professionnel qualifié pour prendre au plus vite les mesures nécessaires et arrêter les éventuelles fuites et autres désordres à l’origine du dégât.

Attention, en prévision d’une possible expertise à venir vous devrez prendre quelques précautions. Ainsi, il est conseillé de prendre des photos du sinistre, et de conserver l’ensemble des documents et des factures. Si possible, vous conserverez aussi les objets détériorés et ne remettrez pas en état les revêtements abîmés avant le passage de l’expert.

Le constat

innondationSi le dégât des eaux vient de chez vous et qu’il touche l’un de vos voisins, ou a contrario s’il vient de vos voisins, mais impacte votre logement, il faut alors si possible remplir un constat à l’amiable.

Ce constat est prévu pour faciliter les démarches et accélérer le processus de remboursement. Il est donc préférable de rester en bon terme avec ses voisins. Ici, les questions concernant la « cause du sinistre » doivent être remplies en commun (cocher une case par ligne). Puis, chacun remplit la colonne le concernant, et signe le constat.

Les deux parties enverront ensuite à leur assureur un exemplaire qui servira de déclaration de sinistre.

Enfin, le troisième exemplaire sera envoyé au syndic, au Gérant ou encore au propriétaire de l’immeuble.

À savoir que si trois appartements ou plus sont concernés, chaque personne doit remplir un constat avec celui qui est à l’origine de l’écoulement des eaux.

Attention, si vous refusez de réparer l’origine du sinistre votre assureur peut refuser de le prendre en charge. Toutefois, il peut arriver que la personne à l’origine du sinistre refuse de remplir le contrat à l’amiable. Dans ce cas, vous devrez tout de même renvoyer le constat à votre assurance sans remplir sa partie, mais en précisant ses coordonnées complètent en prévision d’une lettre recommandée à venir.

L’expertise

Un expert peut intervenir pour constater le sinistre à la demande de la compagnie d’assurance ou si les dégâts sont estimés à plus de 1600 euros. L’expertise est réalisée afin de déterminer l’origine du dégât des eaux et ainsi que la nature et le coût des réparations.

Les remboursements

En premier lieu, il est essentiel de savoir que les biens abîmés ne seront pas remboursés en fonction de leur prix d’achat, mais en fonction de leur état au moment du sinistre. Après le constat et/ou le passage de l’expert, votre assurance devrait vous envoyer rapidement une proposition d’indemnité.

Si vous l’acceptez, elle vous sera versée rapidement. Toutefois en fonction des assurances, le remboursement ne sera pas versé avant la présentation de la facture finale. En revanche, si cette indemnité vous semble trop faible vous pouvez décider de réaliser les travaux par vous-même.

En cas de mésentente avec l’assureur, vous pouvez également faire une réclamation auprès de votre compagnie d’assurance. Si malgré tout vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord, vous pouvez réclamer une contre-expertise en mandatant un second expert à vos frais, à savoir que cela risque de vous coûter plus d’une centaine d’euros, ce qui n’est pas toujours justifié à la vue de certaines indemnités.

Enfin si vous êtes locataire, il est déconseillé d’avancer les frais en cas de gros travaux. En revanche, en cas d’urgence n’hésitez pas à faire venir un professionnel. Par exemple pour réparer une fuite quitte à vous faire rembourser par la suite par votre propriétaire si cela est nécessaire.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Le bricolage en couple, c’est :
  • Une bonne idée
  • Une mauvaise idée
  • La question ne se pose pas, chacun son rayon !
keyboard_arrow_up