30 septembre 2009
Auteur(s): bricoleurdudimanche


La maison à énergie positive.

La maison à énergie positive.

Quand la production remplace la consommation.

Alors que nos factures énergétiques ne cessent d’augmenter et que les ressources naturelles diminuent, la maison à énergie positive nous offre de nouvelles perspectives écologiques mais aussi économiques. En théorie, le concept est simple : il s’agit de produire plus d’énergie que l’on en consomme. Pour vous faire votre propre opinion, cette semaine, BricoleurDuDimanche vous invite à découvrir les grandes lignes de la maison à énergie positive.


Le fonctionnement.

Le fonctionnementLa conception de la maison à énergie positive repose sur quelques principes simples, mais efficaces. L’enveloppe du bâtiment est optimisée afin d’éviter les pertes de chaleur et d’énergie. On prévoira donc une isolation de qualité au niveau des murs, des planchers et des combles, du double voire du triple vitrage, ainsi qu’une ventilation mécanique à double flux et on limitera autant que possible les ponts thermiques. L’orientation géographique de la maison (façade exposée plein sud) et des différentes ouvertures sont étudiées pour profiter au maximum de la lumière et de la chaleur du soleil. On y installera des équipements très économes pour le chauffage, l’électroménager ou encore l’éclairage. Enfin, le bâtiment produira de l’énergie, notamment grâce à des panneaux solaires, et redistribuera le surplus à un fournisseur d’énergie.

Les avantages.

Les avantagesAvec la maison à énergie positive, finies les douloureuses factures d’électricité à la fin du mois ! Grâce à votre production, non seulement vous réaliserez d’importantes économies, mais en plus vous aurez la possibilité de revendre l’énergie que vous n’utilisez pas au fournisseur de votre choix. Des bénéfices qui rentabiliseront l’achat de toutes vos installations au bout d’une quinzaine d’années environ. Pour vous aider à financer ce type de projet, de nombreuses régions offrent des aides et des subventions à coupler avec des avantages fiscauxCrédit d’impôts : les économies d’énergie à tout prix.. Ecologiques, ces bâtiment sont quasiment autonomes, polluent très peu et n’émettent quasiment pas de CO2. Vous gagnerez ainsi une maison saine et confortable à vivre tout au long de l’année.

Les inconvénients.

L’inconvénient majeur de la maison à énergie positive reste l’investissement de départ qu’elle réclame. En effet, ce dernier s’avère élevé, de dix à trente pour-cent de plus qu’une habitation traditionnelle de moyenne gamme. On recense également bien trop peu de professionnels et d’artisans qualifiés pour réaliser ce type de travaux, ce qui augmente les délais mais aussi les tarifs tout en ne laissant que peu de choix aux clients. Il en va de même pour de nombreux matériaux écologiques qui ne se trouvent pas en France et doivent donc être importés, ce qui augmente encore la facture finale. Enfin, nous observons un manque de recul dans notre pays où ce type d’installation est très récent.

L’avenir des maisons à énergie positive.

Les inconvénientsActuellement, l’hexagone ne compte que quelques maisons à énergie positive, qui font office de prototypes. Vous pourrez par exemple visiter celle de Château-Gontier, en Mayenne, ou encore découvrir la maison Zen, en Savoie. On peut cependant constater un effort de la part des pouvoirs publics, qui mettent en place de nouvelles formations, notamment dans les métiers de l’environnement. Nous pouvons donc espérer une multiplication des professionnels qualifiés dans les années à venir. Sur le long terme, il semble légitime de s’interroger sur l’entretien des installations, sur leur durée de vie (notamment de l’onduleur), mais aussi sur la rentabilité cet investissement. A l’heure actuelle il convient plutôt de se demander si ce modèle est viable alors que l’économie et les revenus des ménages sont au plus bas.

Idéaliste et porteuse d’avenir, la maison à énergie positive représente une belle avancée en matière d’écologie, malgré un prix d’achat qui risque de décourager la plupart des constructeurs. Il est cependant possible d’économiser les ressources naturelles autrement, comme en surveillant sa consommation électrique, en baissant le chauffage de quelques degrés, en améliorant son isolation ou en utilisant des panneaux photovoltaïques

Recommander cette page à un ami.








Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Envie de changer de cuisine ?
Envie d'une cuisine équipée et sur-mesure ? Rendez-vous sur Cuisine Plus pour réaliser la cuisine idéale !
Découvrir nos cuisines
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils

Le sondage du moment

C’est l’heure du sapin de Noël
54 % Je recycle mon sapin en plastique, le même depuis des lustres (7)
31 % Les enfants sont grands, je passe mon tour (4)
8 % Je l'achète avec des racines, car je veux le replanter (1)
8 % Je suis bricoleur(se), je le fabrique ! (1)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.