Les dangers du plomb dans l'habitat.

26 janvier 2010
Auteur(s): bricoleurdudimanche


Les dangers du plomb dans l’habitat.

Les dangers du plomb dans l’habitat.

Avec environ quatre-vingt-cinq mille enfants atteints de saturnisme et plus de trois millions de Français concernés par le plomb dans leurs installations, de nombreux logements présentent des risques sanitaires. On retrouve en effet des traces de plomb dans les peintures d’après guerre ainsi que dans les canalisations. C’est pourquoi, cette semaine, BricoleurDuDimanche vous informe sur les dangers du plomb dans nos habitations.


Les risques du plomb dans l’organisme.

L’inhalation et l’ingestion de composés organiques de plomb sont à l’origine de divers problèmes de santé. Dans le cas d’une exposition au plomb sur le long terme, on considère cela comme une maladie appelée le saturnisme. Cette pathologie se compose de troubles au niveau du système nerveux, de l’appareil digestif, du sang, des reins, ainsi que sur la thyroïde et le système immunitaire. Elle peut également occasionner des problèmes en cas de grossesse, réduire la fertilité masculine et se révéler particulièrement grave chez les jeunes enfants. Il faut donc être attentif à la présence de plomb, que l’on retrouve généralement dans les peintures et dans les canalisations d’eau.

Le plomb dans la peinture.

Le plomb dans la peintureDans les logements anciens et peu entretenus, il n’est pas rare que les murs soient recouverts avec de la peinture au plomb. Lorsque cette peinture est à l’air libre, cloquée ou écaillée, elle représente un réel danger pour les habitants. Il faut donc impérativement entreprendre des travaux de rénovation en faisant appel à des professionnels. En revanche, si la peinture au plomb est recouverte d’une nouvelle couche de peinture saine, ce n’est plus une menace pour votre santé.

Le plomb dans les canalisations.

Avant les années soixante, les conduites d’eau étaient réalisées essentiellement en plomb. De ce fait, il y a du plomb sur des milliers de kilomètres de canalisations d’arrivée d’eau potable et d’évacuation. Si la teneur en plomb de votre eau excède les valeurs fixées par la norme, qui est actuellement de vingt-cinq microgrammes par litre, il faudra alors en théorie changer votre tuyauterie ou faire réaliser un chemisage afin d’assainir les canalisations. En pratique, le plomb contenu dans l’eau ne provoque que très rarement des intoxications mais il vaut mieux l’éviter, surtout pour les femmes enceintes et les jeunes enfants. En cas de canalisations plombées, il est conseillé de laisser couler l’eau quelques minutes avant de la boire.

La législation.

La législationBien que l’usage de la peinture au plomb soit interdit par la loi depuis 1948, on recense encore bien trop de plomb dans nos habitations. Pour évaluer la situation, il existe le constat de risque d’exposition au plomb. Ce document officiel est réalisé par un technicien agréé. Il mesure la concentration en plomb de tous les revêtements de l’habitation concernée, afin d’identifier ceux contenant du plomb, qu’ils soient dégradés ou non, et de décrire leur état de conservation. Il doit être réalisé lors de la vente d’un local d’habitation construit avant le premier janvier 1949 ainsi que dans les parties communes. Depuis le 11 août 2008, ce papier doit également figurer en annexe, avec le contrat de location pour un immeuble ou une maison construits avant le premier janvier 1949.

Enfin, si vous soupçonnez la présence de plomb dans les parties communes de votre immeuble, n’hésitez pas à en informer la copropriété afin qu’elle prenne les mesures qui s’imposent.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

A découvrir

Précédent Suivant

Le sondage du moment

Bonnes résolutions bricolage 2021
40 % J'arrête de remettre à demain les petites réparations (4)
30 % Je bricole avec plus de matériaux écolos (3)
30 % Je range et je trie le bazar dans mon garage (3)

10 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.