Bricoleur du Dimanche
Accueil » Les différents hygromètres et leur utilisation

Les différents hygromètres et leur utilisation

Les différents hygromètres

Un hygromètre est un appareil de mesure qui sert à indiquer le taux d’humidité de l’air ambiant. Il existe quatre types d’hygromètres qui répondent aux besoins domestiques. L’hygromètre mécanique, l’hygromètre électrique, le psychromètre et l’hygromètre à capteur d’humidité capacitif.

L’hygromètre mécanique

On trouve deux sortes d’hygromètres mécaniques. Il a les modèles à ressorts métalliques, dont le ressort s’allonge ou se raccourcit en fonction de l’humidité de l’air, et les modèles à cheveux composés d’un cheveu, d’un crin ou d’une fibre synthétique dont la longueur varie également en fonction de l’humidité ambiante. La lecture du taux d’humidité se fait directement sur le cadran à aiguille de ces deux appareils qui doivent être étalonnés et calibrés avant usage.
Les hygromètres à ressort sont peu précis mais bon marché, à partir de 10 euros et les modèles à cheveux sont d’une efficacité variable selon leur qualité et leur prix qui varient de 30 à 100€.

L’hygromètre électrique

Très souvent combiné à un thermomètre, il mesure la résistance électrique dans un matériau céramique ou métallique, ce qui lui permet de déterminer le taux d’humidité. La lecture se fait directement sur le cadran à cristaux liquides. Sa précision est de plus ou moins 5%. Les premiers prix commencent à 20€ et sont souvent très mal étalonnés. Ces hygromètres demandent également un bon calibrage.

Les psychromètres

On distingue trois psychromètres différents :

  • Le psychromètre à fronde est composé de deux thermomètres, l’un sec et l’autre mouillé, le tout relié ensemble. Il faut humidifier la mèche du second thermomètre et faire tournoyer le psychromètre quelques secondes dans les airs comme une crécelle puis lire ce qui est affiché par le thermomètre mouillé et convertir à l’aide d’une table les degrés en taux d’humidité. Il ne requiert aucun réglage au préalable et offre une précision de plus ou moins 3%. Les premiers prix commencent à partir de 70 euros.
  • Le psychromètre ventilé à thermomètre fonctionne sur le même principe que celui à fronde sauf qu’il contient en plus un petit système de soufflerie intégrée, ce qui évite d’avoir à le secouer en l’air. Pour mesurer l’humidité, il suffit d’humecter la mèche du second thermomètre, activer la soufflerie, puis lire le taux affiché sur le second thermomètre après avoir attendu quelques minutes et enfin faire la même conversion que pour le modèle à fronde, auquel il est semblable en termes d’efficacité. Il ne nécessite aucun réglage et se trouve à partir de 100 euros.
  • Le psychromètre ventilé à thermocouple se différencie du modèle précédent par l’utilisation d’un thermocouple à la place des thermomètres. Il s’agit d’un autre instrument de mesure composé de deux métaux formant une jonction N-P (Négatif-Positif) sensible à la chaleur. Niveau efficacité, il est identique aux deux autres psychromètres mais coûte un peu plus cher, aux alentours de 120 euros.

L’hygromètre à capteur d’humidité capacitif

Les hygromètres à capteur d’humidité capacitif captent l’humidité ambiante grâce à des polymères appliqués sur un substrat. La lecture du taux d’humidité se fait directement sur un écran à cristaux liquides. Leur précision varie entre 3 et 5 %, et ils réclament eux aussi un calibrage. Disponibles à partir de 120 euros, ces appareils nécessitent un changement régulier des capteurs dont le prix tourne autour de 70 euros.

Pour un usage domestique, un hygromètre mécanique ou électrique milieu de gamme suffit amplement. Il est conseillé de mesurer l’humidité dans un endroit significatif des conditions d’humidité de votre pièce, c’est-à-dire ni dans les courants d’airs, ni en plein soleil.

Rédaction

Ajouter un commentaire