RSS
Auteur(s): bricoleurdudimanche

Les ponts thermiques : comment les combattre


Souvent décriés mais peu connus, les ponts thermiques sont à l’origine de nombreuses pertes de chaleur pouvant aller jusqu’à 40 % des déperditions d’énergie dans certains bâtiments. Avec la fraîcheur et l’humidité qu’ils produisent, les ponts thermiques créent une sensation d’inconfort permanente, même si l’air ambiant de la pièce reste chaud. Loin d’être une fatalité, ces problèmes de construction peuvent être facilement évités... encore faut-il les connaître. Pour vous aider à les combattre, BricoleurDuDimanche vous invite à découvrir les ponts thermiques dans le premier volet du dossier sur les économies d’énergie.


Décryptage du phénomène des ponts thermiques

Localisés dans l’enveloppe des bâtiments, les ponts thermiques sont des zones d’où la chaleur s’échappe très facilement. Généralement créés par la jonction de deux matériaux de résistance thermique ou de conductivité, ils créent des zones de froid et de la condensation. C’est souvent la constitution des parois qui influe sur ces ponts thermiques. La nouvelle réglementation thermique (RT 2005) impose d’ailleurs des valeurs limites pour les nouvelles constructions en fixant à 20 % les déperditions autorisées produites par les ponts thermiques.

Décryptage des ponts thermiques

Les différents ponts thermiques

On distingue trois catégories de ponts thermiques : Les ponts thermiques linéaires correspondent aux déperditions dues à la jonction de deux parois, comme cela peut être le cas entre un plancher et un mur extérieur. Les ponts thermiques ponctuels définissent quant à eux les déperditions de chaleur provoquées par la jonction de 3 parois comme par exemple sur un angle haut de mur. Les ponts thermiques structurels, caractérisent les déperditions venant de la technique de mise en œuvre de l’isolant. La mauvaise installation de panneaux de laine de verre peut être par exemple à l’origine de ce type de déperdition.

Apprendre à repérer les ponts thermiques

Quelques indices flagrants permettent de détecter et de traquer les ponts thermiques.
  Des traces de condensation, localisées sur les murs intérieurs de la maison révèlent souvent leur présence.
  Une zone quelque peu humide ou des moisissures sont également successibles de confirmer l’existence de ponts thermiques.
  Une différence de température locale de certaines parois en hiver met aussi en évidence la présence de ces ponts.
  Des caméras sensibles aux infra-rouges et donc à la chaleur peuvent également aider à les traquer, les endroits concernés apparaissant d’une couleur différente à l’écran.

Les ponts thermiques les plus fréquents

thermiques - Les déperditions les plus répandues se font au niveau de la jonction des angles des murs de la maison quand les murs extérieurs rejettent plus de chaleur que la surface des murs intérieurs n’en reçoit.
  Les balcons et fenêtres laissent eux aussi passer beaucoup de chaleur au niveau des dormants et de la menuiserie (surtout celles en aluminium) lorsqu’ils sont mal calfeutrés.
  Les vides d’air des isolants par l’intérieur, ainsi que la mauvaise jointure de leurs panneaux et les trous crées pour les prises électriques sont également à l’origine de nombreuses déperditions.

Si les solutions pour remédier aux ponts thermiques ne manquent pas, BricoleurDuDimanche tient à souligner que l’essentiel du travail doit être fait lors de la construction des bâtiments, et ce en privilégiant une isolation par l’extérieur, mais aussi en utilisant des matériaux efficaces et de bonne qualité. Afin de vous aider à lutter contre les ponts thermiques, nous vous proposerons dans les semaines à venir des fiches pratiques pour préparer votre plan d’attaque.


Recommander cette page à un ami.








Voir aussi
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Ragréer un sol en ciment
Le ragréage permet niveler un sol irrégulier en le recouvrant d’une nappe de mortier auto lissant.
Voire la fiche bricolage
Cuisine : réussir son aménagement
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Confort dans la salle de bain
Bien aménagée, la salle de bain peut devenir un véritable lieu de bien-être. Il est donc important de ne pas la négliger.
Lire le dossier
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Bien se chauffer avec le fioul
Le chauffage au fioul domestique équipe plus de 4 millions de foyers en France
Publi-rédactionnel.
Le sondage de la semaine
Quelles sont vos résolutions bricolage 2017 ?
  • Terminer ce qui a été commencé
  • Bricoler sans me blesser
  • Apprendre à bricoler
  • Passer plus de temps sur notre site
[()] (
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité, en savoir plus
)
keyboard_arrow_up
(-) (X) (+) (0) /\ \/ < > r.g g.r