Bricoleur du Dimanche
Salle de bain de couleur gris sans fenêtre
Accueil » Comment aérer une salle de bain sans fenêtre ? 3 solutions

Comment aérer une salle de bain sans fenêtre ? 3 solutions

Une bonne ventilation dans la maison, on le sait, c’est important. Elle permet de renouveler l’air ambiant pour se débarrasser de la pollution intérieure. Elle est d’ailleurs d’autant plus importante dans nos salles de bains. Bain ou douche, l’humidité qu’elle emmagasine doit-être évacué si l’on veut s’éviter l’apparition de moisissure. Néanmoins, ventiler une pièce d’eau sans aérations peut s’avérer compliqué. Pourtant, il existe des solutions pour aérer une salle de bain sans fenêtre. Voici les alternatives qui s’offrent à vous.  

Ventiler sa pièce d’eau sans aérations avec un aérateur d’air mural

La pose d’un extracteur d’air mural dans une salle de bain
La pose d’un extracteur d’air mural dans une salle de bain (source : blog.izi-by-edf.fr)

Aussi appelé extracteur d’air, ce système d’aération est très efficace pour ventiler les salles de bain démunies d’aération. Comme son nom l’indique, il s’installe contre un mur. La difficulté principale est donc de traverser celui-ci. D’ailleurs, si votre salle de bain n’est pas directement contre une cloison extérieure, il est tout à fait possible de prolonger le conduit pour l’atteindre. Pour mieux comprendre, voici comment il se compose : 

  • Un aérateur qui s’installe dans la salle de bain ;
  • Un conduit d’évacuation à faire passer de l’autre côté de votre cloison ;
  • Une grille d’évacuation qui est placée contre le mur extérieur.

Bon à savoir : optez pour un aérateur muni d’un clapet antiretour qui évitera le retour d’air froid.

Se débarrasser de l’humidité dans une pièce avec un déshumidificateur

Un déshumidificateur pour absorber l’humidité de la salle de bain
Un déshumidificateur pour absorber l’humidité de la salle de bain

Un déshumidificateur d’air ne renouvelle pas l’air, cependant couplé à un aérateur mural ou même à une VMC, il élimine l’humidité et améliore ainsi l’atmosphère de votre pièce. En effet, le taux d’humidité d’une pièce d’eau ne doit pas excéder les 60 %. Au-delà, le risque de développement de micromycètes dans votre pièce se multiplie. Régulièrement inhalés, ces champignons microscopiques peuvent occasionner des problèmes respiratoires. Pour bien choisir son appareil, il y a quelques critères à prendre en compte : 

  • La portée en mètres carrés ;
  • Le débit de l’air, plus celui-ci est élevé, plus le déshumidificateur est performant ;
  • La capacité d’extraction de l’humidité, elle correspond au nombre de litres extrait par 24 h en fonction du taux d’humidité ;
  • Un modèle avec hygrostat réglable pour réguler automatiquement le taux d’humidité ;
  • Un appareil peu bruyant pour plus de confort. 

Renouveler l’air humide de sa salle de bain en investissant dans une VMC

Une VMC renouvelle de façon efficace l’air de la maison
Une VMC renouvelle de façon efficace l’air de la maison (source : leroymerlin.fr)

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) reste la solution la plus efficace pour renouveler l’air de votre salle de bain. Voici ses avantages : 

  • Une baisse du taux d’humidité dans votre logement ;
  • Une meilleure qualité de l’air de votre intérieur ;
  • Une réduction des factures de chauffage (puisque vous ouvrirez vos fenêtres moins souvent).

Cependant, le choix de ce système de ventilation à un certain budget surtout lorsqu’il s’agit de rénovation. Pour la choisir, il faut comprendre les trois types de VMC qui existent sur le marché. 

  • La VMC simple flux autoréglable : elle assure le renouvellement de l’air en continu, mais ne prend pas en compte les conditions climatiques extérieures et donc engendre une déperdition énergétique. Comptez entre 750 et 1 000 € pour son installation en rénovation.
  • La VMC simple flux hygroréglable : elle régule le débit d’air en fonction du taux d’humidité présent dans votre logement, elle favorise ainsi les économies d’énergie. Composée d’un moteur, de plusieurs entrées d’air et de bouches d’extraction, son installation est plus complexe. Comptez entre 1 200 et 1 600 € pour ce dispositif.
  • La VMC double flux : équipée d’un échangeur thermique, elle récupère la chaleur de l’air extrait. Cet air vicié va réchauffer l’air neuf avant d’entrer dans votre logement. Elle permet aussi de filtrer l’air de l’extérieur et limite ainsi l’entrée de polluants. Vous l’aurez compris, ce système est le plus économique en énergie. Toutefois, comptez entre 3 450 et 4 600 € pour son installation.

Des astuces pour lutter contre l’humidité dans une salle de bain sans ventilation

Quelques astuces quotidiennes pour éviter le développement de moisissure dans une salle de bain démunie d’aération
Quelques astuces quotidiennes pour éviter le développement de moisissure dans une salle de bain démunie d’aération

Les salles de bains sans fenêtre sont particulièrement exposées à la moisissure. Voici quelques gestes simples pour lutter contre la formation de ces champignons.

  • Créez des courants d’air dans votre salle de bain avec les pièces voisines.
  • Laissez la porte ouverte le plus souvent possible.
  • Essuyez vos joints, la porte de douche et la robinetterie après chaque utilisation.
  • Ne laissez pas de linge humide trainé. 
  • Faites sécher vos serviettes sur le radiateur ou dans une autre pièce. 

Marine Monziliard

Grande adepte de décoration, de DIY en tout genre, bricoleuse à mes heures perdues et surtout rédactrice, je vous partage mes plus belles trouvailles du web. Idées déco, tutos brico ou simple info, je vous donne pleins d’astuces et de conseils pratiques pour la maison.

Ajouter un commentaire