Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
Auteur(s): bricoleurdudimanche

9 Questions à se poser sur l’énergie solaire


9 Questions à se poser sur l’énergie solaire

Ce n’est pas nouveau, les énergies fossiles s’épuisent, ce qui, comme vous avez pu le constater ces dernières années, tend à augmenter considérablement leur prix au grand bonheur de certaines entreprises. Cette raréfaction nous oblige enfin à nous tourner vers des énergies alternatives dont celle qui nous permet de vivre : le Soleil.Cette semaine Bricoleur Du Dimanche s’interroge sur l’énergie solaire et son utilisation dans la maison pour vous aider à mieux comprendre une des sources d’énergie qui équipera très prochainement vos habitations.


En quoi consiste l’énergie solaire ?

Avant tout, il est important de bien définir l’expression « énergie solaire » : L’énergie solaire est l’énergie que dispense le soleil par son rayonnement direct ou diffus (wikipédia). Autrement dit, l’appellation « énergie solaire » est inexactement utilisée pour désigner l’électricité ou l’énergie thermique obtenue à partir du rayonnement du soleil et par transformation. Mais l’image qu’elle suppose est on ne peut plus plaisante.

Dans nos habitations, l’exploitation de la lumière solaire se fait essentiellement par deux méthodes : les capteurs solaires thermiques et les cellules photovoltaïques. La première solution consiste en un dispositif qui capte l’énergie provenant du soleil pour la transmettre à un fluide caloporteur qui va alors, par contact, réchauffer de l’eau pour assurer le chauffage et/ou les besoins sanitaires. C’est le système qui est utilisé pour les chauffe-eau solaires.

L’autre solution est sans doute la plus connue des deux : les cellules photovoltaïques qui transforment la lumière du jour en énergie électrique. De manière simplifiée, une cellule photovoltaïque est généralement composée de silicium qui se présente sous forme de deux couches semi-conductrices ; une avec un excès en électrons « n » et une avec un défaut en électron « p ». Lorsque les rayons du soleil parviennent à la surface de la cellule, les photons de la lumière viennent pour ainsi dire « arracher » les électrons aux atomes de silicium et créer de ce fait des charges positives et des charges négatives. Ces charges sont alors mises en mouvement grâce aux champs électriques générés par les deux couches semi-conductrices et c’est ce principe de circulation qui permet de produire un courant continu. Ce courant passe ensuite par un onduleur qui le transforme en courant alternatif identique à celui délivré par EDF.

Comment peut-on utiliser l’énergie solaire dans la maison ?

Être complètement autonome en produisant de l’électricité grâce à un système exploitant l’énergie solaire est possible mais reste presque inaccessible d’un point de vue financier. De plus, il sera sans doute difficile de garantir une production d’énergie suffisante pour votre confort toute l’année. Par contre il est tout à fait possible d’utiliser cette énergie comme un apport d’appoint aux énergies utilisées dans votre maison et de réduire ainsi significativement vos factures.

Si vous souhaitez sauter le pas, le plus accessible est un chauffe-eau solaire qui utilise des capteurs solaires thermiques pour produire de l’eau chaude sanitaire et qui peut être utilisé pour compléter ou remplacer la production d’un chauffe-eau classique. Un chauffe-eau solaire vous permettra de couvrir 50 à 70 % des besoins en eau chaude sanitaire de votre foyer.

Pour aller plus loin, vous pouvez opter pour un système solaire combiné qui reprend le fonctionnement vu précédemment, pour produire votre eau chaude et participer à l’alimentation en chauffage de la maison. Selon les régions, ce système couvre jusqu’à 60% des besoins annuels en eau chaude et chauffage mais ne permet néanmoins pas de se passer totalement de votre ancienne chaudière.

Il est aussi possible d’installer des cellules photovoltaïques pour produire indépendamment sa propre électricité. Mais sachez que vous ne pourrez pas utiliser toute l’électricité générée. En effet, la production d’énergie par les capteurs se fait façon continue tout au long de la journée, contrairement à votre consommation qui est, elle, ponctuelle. L’énergie électrique étant difficile à stocker, cela implique de la consommer rapidement. C’est pour cela que EDF vous la rachète dans la journée pour la réinjecter dans son réseau, puis vous revend l’énergie nécessaire quand vous en avez besoin. Par conséquent, installer des cellules photovoltaïques sur votre toit, vous permettra sans aucun doute de faire des économies sur vos factures mais ne vous empêchera pas d’utiliser de l’électricité obtenue à partir du nucléaire ou des énergies fossiles.

Quels progrès ont été faits dans ce domaine ?

La recherche actuelle se concentre surtout sur l’amélioration des cellules photovoltaïques car la production d’électricité à partir du rayonnement du soleil est un aspect clef pour combler la future pénurie des énergies fossiles. Depuis 1958, et la première cellule photovoltaïque, dont le rendement était de 9%, les progrès ont été considérables aussi bien au niveau du rendement que de l’adaptation à nos maisons. Fin 2006, une équipe de chercheurs a établi un nouveau record en obtenant un module photovoltaïque dont le rendement dépassait 40% grâce à des concentrateurs optiques. Mais cette technologie n’est pas encore sur le marché et le rendement des solutions disponibles pour nos maisons est plus de l’ordre de 15%.

Est-ce vraiment performant toute l’année ?

Malgré les progrès réalisés, le rendement n’est pas encore suffisant pour assurer une production énergétique satisfaisante toute l’année. Ce problème est surtout lié à l’incapacité de stocker l’électricité et à l’obligation d’assurer en permanence l’équilibre entre la puissance consommée et la puissance électrique produite. Car autant la technologie voltaïque pourrait assumer une forte utilisation de climatiseurs en temps de canicule, autant elle ne pourrait pas supporter l’emploi massif de convecteurs les jours de grands froids.

Donc jusqu’à ce que cette technologie ait atteint un rendement suffisant, son utilisation devra encore être complétée d’une installation classique et, surtout, d’une parfaite isolation de la maison.

Quelles sont les conditions pour pouvoir installer un système exploitant l’énergie solaire chez-soi ?

Comme toutes modifications visibles de votre maison, il est conseillé de demander un permis de construire en complément d’une déclaration de travaux, même si théoriquement, il n’est pas obligatoire pour un bâtiment existant. Si vous faites construire votre habitation, pensez à intégrer l’existence des modules photovoltaïques dans le détail de votre permis de construire ou, tout du moins, la possibilité de leur future implantation.

Le plus important, avant de vous lancer dans les démarches qui peuvent être parfois longues, est de vous renseigner auprès de votre mairie. Car il existe selon les régions des dispositions particulières concernant l’aspect ou la couleur des toitures. L’installation de panneaux solaires ne rentre pas toujours dans les critères d’acceptation et peuvent être interprétés comme de la « pollution visuelle ».

Si vous habitez près d’un monument historique ou dans un site protégé, l’avis des Bâtiments de France sera quasi-obligatoire afin de ne pas « dénaturer » le patrimoine. Même si, tout comme nous, vous pensez qu’une toiture photovoltaïque est aussi esthétique qu’écologique.

Est-il possible de poser une installation soi-même ?

Pour votre sécurité et pour pouvoir garantir le bon fonctionnement de l’installation, il est indispensable de faire appel à un professionnel. Les facteurs d’une bonne installation solaire sont nombreux et complexes : orientation des panneaux, puissance, raccordement au système en place, sécurisation de l’équipement, stockage de l’énergie, intégration dans le cadre naturel.

Ce marché étant un marché particulièrement porteur depuis quelques années, vous n’aurez aucun mal à trouver un spécialiste pour vous renseigner (voir plus bas).

Combien cela coûte-il ?

Le souci majeur des solutions exploitant l’énergie solaire est le prix d’acquisition et d’installation, car ce sont des produits chers à l’achat. Mais ces dépenses sont aussi très rapidement rentabilisées car n’oubliez pas que la source d’énergie utilisée est, elle, complètement gratuite. Pour reprendre les différentes solutions évoquées précédemment, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEM) estime que :

  Un chauffe-eau solaire coûte en moyenne entre 2 000 et 5 000 €, pose comprise.
  Un système solaire combiné coûte entre 10 000 et 20 000€, pose comprise.
  Une installation de 20 m² de cellules photovoltaïques sur le toit coûte 15 000 €, hors pose.

Avant de vous dire qu’il vous sera impossible de débourser de tels sommes, sachez que ces prix n’incluent pas les déductions des différentes aides mises en place et auxquelles vous pouvez avoir accès.

Quelles sont les aides au financement pour les installations exploitant l’énergie solaire ?

Depuis le 1er janvier 2005, un crédit d’impôt de 50 % des dépenses TTC (hors subventions et main-d’œuvre) soutient tout équipement de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire. Ces aides sont attribuées uniquement sur présentation d’une facture d’installation QUALISOL qui est le label qualité pour les installations solaires. Il existe aussi des subventions régionales pour accompagner l’investissement dans les énergies nouvelles. Ces aides sont variables d’une région à l’autre, mais vous permettront au final et en complément du crédit d’impôts d’alléger la facture totale de près de 50%, pose comprise.

Qu’elle est la meilleure démarche à suivre pour se renseigner sur ce type d’installation ?

Si vous êtes intéressé pour installer un système exploitant l’énergie solaire, nous vous conseillons d’aller au détachement ADEM de votre département. L’ADEM est un établissement public placé sous la tutelle conjointe des ministères en charge de l’Ecologie et du Développement durable, de l’Industrie et de la Recherche. Leur mission est de coordonner, de faciliter ou de réaliser des opérations ayant pour objet la protection de l’environnement et la maîtrise de l’énergie. Vous pourrez ainsi obtenir les informations concernant les réglementations et les aides en vigueur dans votre région, la liste des installateurs agréés ainsi que des interlocuteurs qui pourront répondre à vos différentes questions.

Enfin, n’oubliez pas qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un système solaire pour bénéficier de cette énergie gratuite. Pensez à ouvrir vos volets dans la journée pour laisser rentrer les rayons du soleil dans votre maison. Même si cela ne remplace pas un chauffage, cela permettra de diminuer quelque peu vos dépenses en énergies et de participer à la préservation de l’environnement. Car, comme on a pu l’entendre récemment, il n’y a pas de petits gestes quand on est nombreux à les faire.


Recommander cette page à un ami.








A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Le bricolage en couple, c’est :
  • Une bonne idée
  • Une mauvaise idée
  • La question ne se pose pas, chacun son rayon !
keyboard_arrow_up