Bricoleur du Dimanche
Maison passive, vivre en autonomie énergétique / iStock.com - Franck-Boston
Accueil » Maison passive, vivre en autonomie énergétique

Maison passive, vivre en autonomie énergétique

La maison passoire

Une maison traditionnelle c’est comme une boîte en carton, une maison passive c’est plutôt une boîte isotherme ventilée! Si la première suffit pour les périodes tempérées, on voit bien que dès que le temps est très chaud ou froid la maison passoire nécessite une aération très importante dans le premier cas ou un apport de chauffage conséquent en hiver. La raison est simple: ces maisons n’ont pas été conçues pour être très peu énergivores. Plusieurs raisons à ce choix, les qualités des matériaux de l’époque, la politique énergétique, le savoir-faire des constructeurs, ou encore la non-prise de conscience écologique. Moralité, 90 % du marché de l’immobilier est composé de maisons passoires, plus les maisons sont anciennes et non rénovées plus les pertes caloriques sont importantes.

Fonctionnement d’une maison passive

La maison passive c’est une maison glissée dans une doudoune et orientée vers le soleil. Construite avec une isolation très performante et orientée pour récupérer au maximum les rayons du soleil en hiver, rien n’est laissé au hasard. Sa construction demande une très bonne technique et maîtrise du bâti, des matériaux, aussi bien que de l’isolation, de l’implantation ou de la ventilation.

Elle est pensée pour l’hiver comme pour l’été, elle doit allier confort et économies d’énergie sans renoncer à l’esthétique et peut même être réalisée en matériaux naturels et bio sourcés ! Que des avantages alors? Oui, si ce n’est le prix de la construction qui reste 20% plus cher qu’une construction tradi…

Les coefficients R d’une maison passive sont fous au regard des anciennes normes : pour les murs R=6.5 pour la toiture R= 8 ou 10 pour les menuiseries du triple vitrage ultra performant inférieures à 0,8 W/(m²K) et surtout une étanchéité de l’enveloppe : n50 ≤ 0,6 h-1. Si l’on ajoute à cela une ventilation double flux à récupération de chaleur supérieure à 75%, on obtient une maison très très peu énergivore !

Autonomie énergétique

Si vous avez la chance de pouvoir faire construire une maison passive pourquoi ne pas tendre alors vers une autonomie énergétique ? Sachant que vos besoins en chauffage sont divisés par 10, il devient plus simple de devenir autonome. Un simple petit poêle à bois suffira.

Panneaux solaires, cuve récupération eau de pluie de grand volume, chauffage bois, vous voilà peut être producteur d’énergie et non plus uniquement consommateur. Si vous avez en plus la chance d’avoir un puits ou une source sur votre terrain, vous n’avez plus aucun contrat à souscrire. Liberté financière et respect de l’environnement, on le voit bien, la maison passive est un investissement qui peut sur le long terme s’avérer payant !

Rédaction

Ajouter un commentaire