Bricoleur du Dimanche
Accueil » La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012

Les termes d’application de la RT 2012

À partir du 1er janvier 2013, les directives décrites dans la nouvelle réglementation thermique de 2012 s’appliqueront à tous les permis de construire déposés, et ce, même pour les bâtiments d’habitation. Elles seront valables aussi bien pour les promoteurs que pour les constructeurs de maisons individuelles. En outre, cette réglementation entrera en vigueur à partir du 28 octobre 2011 pour les bâtiments de bureaux, l’enseignement et d’accueil de la petite enfance, ainsi que les bâtiments d’habitation construits dans des zones relevant de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine ou en pour les logements sociaux à usage locatif.

Les nouveautés apportées par la RT 2012

La grande nouveauté de la RT 2012 consiste à limiter les consommations d’énergie des bâtiments neufs à 50 kWh/m2/an en moyenne, un chiffre modulable en fonction de la situation géographique du bâtiment. Cela concerne cinq secteurs : le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, le refroidissement, l’éclairage, mais aussi les appareils auxiliaires comme les éventuels ventilateurs et autres pompes. De ce fait, la RT2012 mettra en valeur les produits et les équipements les plus performants disponibles sur le marché français, sans oublier les énergies renouvelables qui sont mises en avant par la nouvelle réglementation thermique. Par ailleurs, la RT 2012 prévoit également une augmentation significative du nombre de constructions dites bioclimatiques.

La polémique autour de la RT 2012

Avant même sa sortie officielle, la nouvelle réglementation thermique est déjà controversée. En effet, les critiques fusent de toutes parts, aussi bien du coté de L’ICEB (l’Institut pour la Conception Environnementale du Bâti), que de celui des écologistes. Il est principalement reproché à la RT 2012 de ne pas prendre en compte les consommations d’énergies secondaires, mais néanmoins importantes comme l’éclairage ou la ventilation des parkings et des ascenseurs, l’éclairage extérieur, la bureautique, mais aussi l’énergie consommée par les équipements électroménagers. De plus, les nouvelles directives préconisent l’installation de pompe à chaleur air/eau, une PAC particulièrement consommatrice d’énergie. Un ensemble de points qui reviendraient, d’après les détracteurs de la RT20112, à jouer le jeu des lobbys du tout électrique et à ne pas vraiment mettre en avant les maisons passives ou à énergies positives ainsi que l’utilisation des biomasses comme le chauffage au bois.

En attendant la sortie officielle de la nouvelle réglementation thermique qui paraîtra dans le journal officiel du mois de novembre, Bricoleurdudimanche vous encourage à parcourir le site du Grenelle de l’environnement afin de vous forger votre propre opinion sur la question.

Rédaction

Ajouter un commentaire