Ma newsletter

Auteur(s): Marteau41

Lutter contre le bruit en appartement


Le bruit en appartement est à priori inévitable. A moins de bien isoler son intérieur.


Plusieurs études établissent que l’un des facteurs principaux de plaintes des locataires et des propriétaires est le bruit en appartement. Il serait en effet générateur d’inconfort, de stress et de troubles du sommeil. Cette nuisance quotidienne peut faire d’un appartement par ailleurs agréable un lieu inconfortable et déclencher chez les personnes les plus fragiles une dépression. Que le bruit vienne de l’extérieur ou de l’intérieur du bâtiment, la gêne est réelle. Selon le type de buit, on parlera de bruits aériens ou de bruits d’impact. Sachez néanmoins qu’une lutte efficace contre les bruits représente un coût certain.

Comment mesure-t-on et définit-on le bruit ?

Le bruit est un son perçu comme indésirable, issu d’une émission sonore qui se propage dans l’air ou dans la structure de l’habitation par vibration selon qu’il s’agisse d’un bruit aérien ou d’un bruit d’impacts. Les bruits se mesurent en décibels, de 0 à 120 décibels (pour un bruit insupportable) sachant que 20 à 30 décibels sont acceptables pour s’endormir et 50 à 60 décibels mesurés restent supportables en milieu urbain, la journée.

Dans un appartement, ce sont les parties les plus faibles de la structure qui permettent aux bruits aériens de se propager : fenêtres anciennes, toitures mal isolées, cloisons, planchers bois, portes anciennes... À condition d’être propriétaire, le bruit aérien peut être diminué en changeant les menuiseries, en isolant la toiture et en doublant les cloisons. Ce bruit vient de la rue mais également des rires ou disputes de vos voisins.

Les bruits d’impact, eux, sont plus complexes à maîtriser (bruits de talons, chaises tirées, coups sur les murs, portes, tuyauterie et évacuations, escaliers, ascenseur...) car c’est la structure de la maison qui vibre et transmet le bruit dans votre appartement. Tout transmet les vibrations : murs, planchers, plafond, tuyaux, aérations.

Que faire pour corriger ces nuisances : travaux lourds ou simples améliorations ?

Pas de solution miracle au bruit sans travaux importants dans un immeuble ancien. Lors de la conception il n’a juste pas été prévu pour éviter le bruit et plus encore les bruits d’impact. Lors de l’achat d’un appartement, si tout est à rénover, profitez-en pour réaliser une rénovation tournée vers la qualité acoustique en créant à l’intérieur de votre logement un doublage désolidarisé du bâti existant !

La solution pour ceux qui doivent réhabiliter leur appartement et qui cherchent le vrai confort phonique est de demander à un architecte intérieur de créer une seconde structure (cloisons isolantes) désolidarisée du sol porteur et des murs extérieurs à l’intérieur de votre appartement.

Cette seconde structure intérieure permettra d’isoler (phoniquement et thermiquement) votre appartement. C’est certes une solution lourde qui entraîne une perte de place mais qui offre un confort de vie inégalable pour ceux qui n’aiment pas être dérangés. Vous pouvez ne le faire que dans la chambre par exemple.

Autres solutions pour limiter le bruit

Si vous ne souhaitez pas faire de travaux si lourds, changez les menuiseries (classement Acotherm) et faites choix d’un vitrage antibruit (verre asymétrique 8-16-6mm) ou d’un vitrage feuilleté équipé d’un PVB Silence (feuille de Poly Vynil qui réduit jusqu’à 50% la transmission de bruit). Attention à la pose des menuiseries qui doivent suivre la norme DTU pour éviter toute entrée phonique.

Cela ne sera pas suffisant pour améliorer les bruits d’impact, il faut donc prévoir d’autres postes d’intervention. Isolez les sols (feutre ou laine et caoutchouc en rouleau, épaisseur 20/30mm mousse élastomère, liège, dalles isolantes …). Pensez également à doubler les cloisons et les murs en créant une barrière phonique masse/ressort/masse. Doublez donc cloisons et murs avec un isolant dense (ouate de cellulose, plaques de liège, laine isolante dense...) puis mettez un habillage avec des plaques type Fermacell ou Placophonique. Enfin, pensez à fixer les rails et montants sur un isolant phonique. Et pour habiller les plafonds, optez pour des plaques de mousses d’absorption en panneaux collés type studio d’enregistrement.

Il n’y a donc pas de solution miracle sans gros investissement. Vous pouvez néanmoins faire des améliorations concrètes dans une chambre à coucher qui, une fois doublée, permettra au moins de passer des nuits réparatrices.


Recommander cette page à un ami.








Voir aussi
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d'emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Cuisine : réussir son aménagement
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Le sondage de la semaine
Eté 2017 : comment vous rafraîchissez-vous ?
  • J'ai installé une piscine dans mon jardin
  • J'ai installé une clim
  • Je mouille mes draps
  • J'utilise un brumisateur et ventilo
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience. En savoir plus ici.
keyboard_arrow_up