Ma newsletter

MESSAGE A L'ORIGINE DE LA DISCUSSION
le 19/11/2007 à 18h34

régulation chauffage par un circulateur

Bonjour à tous!

Est-il possible de réguler mon installation chauffage au fioul par le circulateur?
Je m'explique: Ferai-je des économie si mon thermostat d'ambiance (régler à 20°C) couperait mon circulateur, donc plus de circulation, la chaudière se remetterait moins souvent en marche.
Est-ce possible?.
Liste des réponses
le 19/11/2007 à 20h11

Régulation par le circulateur

Bonsoir, et bienvenue sur ce forum coopératif.
Pour pouvoir te répondre, je voudrais des infos :
* As-tu une vanne trois (ou quatre) voies sur le circuit qui part de la chaudière ?
* As-tu un régulateur fonctionnant sur une sonde de température (extérieure par exemple) ?
@ +
le 20/11/2007 à 13h22

reponse

Non je n'ai ni v3v ni v4v, j'ai une chaudiere fioul en parallèle à une chaudiere bois les deux chaudiere ont chacune un échangeur qui pousse la chaleur via un circulateur.

Ce que je veu faire c'est mettre un thermostat radio à l'étage qui coupera le circulateur qd la température de consigne(20°C) sera atteinte.

Pensez-vous que ça peu fonctionner et me faire faire des économies?

Merci
le 20/11/2007 à 14h27

Régulation par le circulateur

Bonjour.
Comment fais-tu actuellement pour ne pas avoir trop chaud ou trop froid ? Tu modifies le thermostat de la chaudière, ou tu arrêtes ou mets en marche le circulateur par un interrupteur ?
Alors le thermostat va le faire à ta place, et effectivement si tu arrêtes le circulateur tu vas faire des économies. Mais il va falloir que le thermostat estime qu'il fait trop froid pour qu'il remette la circulation, et tu vas donc passer de trop chaud à trop froid (c'est ce qu'on appelle du "tout ou rien". Tu auras donc de l'inconfort.
C'est pour cela qu'il est nécessaire, ou au moins utile, d'agir par dosage au moyen d'une vanne de mélange 3 ou 4 voies pour doser de froid à tiède à chaud la puissance calorifique. Et si en plus on régule cette vanne par une sonde extérieure, on adapte cette puissance en fonction du besoin, limitant ainsi le gaspillage.
Dans ton cas, comme ce n'est pas vraiment le moment d'entreprendre des travaux de chaufferie, cherche un thermostat «chronoproportionnel» qui va enchaîner des périodes de chauffe plus ou moins importantes en fonction de l'écart entre la température mesurée et la température que tu souhaites. Ce n'est pas une vraie régulation, mais c'est un succédané correct.
Et si tu veux vraiment faire des économies, investis-toi l'an prochain dans l'isolation thermique (murs, vitrages, combles, etc...) en plus tu auras des aides gouvernementales.
Par ailleurs, comme tu utilises deux chaudières, je serais curieux de voir le plan de tes tuyauteries, avec les vannes, etc...
Salut, @+
le 20/11/2007 à 20h55

reponse

Merci de ta reponse

pour l'isolation de la maison je sais il y a du travail!
Une autre question
je suis équipé de radiateur en fonte je penssai que l'inertie de la fonte pouvait palier a ce probleme inconfortant qu'est le tout ou rien
je vai regardé la reference de thermostat que tu m' a conseillé
je te ferai un petit croquis de mon installation (tres basique!)

Merci
le 22/11/2007 à 19h01

voila comme promis un descriptif de mon instal tres basique !!

Tout fier

Images jointes:

le 08/12/2007 à 11h34

Bonjour à tous,

Tout nouveau sur ce forum que j'ai consulté et que j'apprécie.

Je recherche moi aussi la meilleur solution pour obtenir confort et économie.

L'installation que j'ai réalisée il y a 3 ans est composée d'une chaudière fonte muni d'un brûleur Fioul Cuenod NC 4, d'une vannes 4 voies et d'un circulateur autorégulé SALMSON NXT 53-32 P.
Actuellement le nombre de radiateurs en fonte Idéal Standart est de 19 et par la suite sera de 25. Seuls, 3 radiateurs ne sont pas équipés de robinets thermostatiques.
Cette maison est un corps de ferme de 22 mètres de long, aussi la section des tuyaux de cuivre est de 26/28 au départ de la chaudière et 20/22 en bout de ligne, les radiateurs sont alimentés en 14/16. Le volume d'eau est de 350 litres environ pour ces 19 radiateurs.

Jusqu'à hier le thermostat d'ambiance (TA) placé dans un couloir pilotait le brûleur. Je me suis aperçu que quand la température de consigne était atteinte et ce maintenait longtemps, la chaudière descendait en température et en cette saison sur ma région Riaillé 44 Pays de Loire, la chaudière affichait une température au dessous des 20°. Il en a résulte des condensats assez important et de plus des risques de détérioration compte tenu du point de rosée.

Il m'a été conseillé de remettre le shunte de la chaudière de façon à ce qu'elle régule seule avec sont propre thermostat et de piloter avec le TA le circulateur. En fonction de la température souhaitée, d'agir sur le thermostat de la chaudière et sur la vannes 4 voies.

Cette maison est super isolée, isolation sous toiture et isolation sous plafond, portes avec seuil et système 3 points pour les pièces d'entrée et pour les pièces principales principales, toutes les menuiseries sont neuves et les fenêtres sont avec double vitrage.

Aussi, je me pose la question de savoir si ce montage est bien économique puisqu'en période de soleil et/ou lorsque que je fais un bon feu dans la cheminée, le thermostat d'ambiance peu rester plusieurs heures en position de repos alors que la chaudière fonctionnera pour maintenir sa température sans pour autant la distribuée puisque le circulateur ne sera pas en marche.

Quelles sont les autres solutions pour optimiser cette installation. Dans le cas d'une système programmé avec pilotage de la vanne 4 voies et sonde extérieure, le problème n'est-il pas le même en ce qui concerne les périodes de chauffe de la chaudière alors que la température de consigne reste atteinte pendant plusieurs heures.

Merci de vos réponses et pardon pour cette longue lecture, mais j'ai souhaité être le plus précis possible.

Jean-Yves


le 08/12/2007 à 11h40

Jean-Yves a écrit: :
Bonjour à tous,

Tout nouveau sur ce forum que j'ai consulté et que j'apprécie.

Je recherche moi aussi la meilleur solution pour obtenir confort et économie.

L'installation que j'ai réalisée il y a 3 ans est composée d'une chaudière fonte muni d'un brûleur Fioul Cuenod NC 4, d'une vannes 4 voies et d'un circulateur autorégulé SALMSON NXT 53-32 P.
Actuellement le nombre de radiateurs en fonte Idéal Standart est de 19 et par la suite sera de 25. Seuls, 3 radiateurs ne sont pas équipés de robinets thermostatiques.
Cette maison est un corps de ferme de 22 mètres de long, aussi la section des tuyaux de cuivre est de 26/28 au départ de la chaudière et 20/22 en bout de ligne, les radiateurs sont alimentés en 14/16. Le volume d'eau est de 350 litres environ pour ces 19 radiateurs.

Jusqu'à hier le thermostat d'ambiance (TA) placé dans un couloir pilotait le brûleur. Je me suis aperçu que quand la température de consigne était atteinte et ce maintenait longtemps, la chaudière descendait en température et en cette saison sur ma région Riaillé 44 Pays de Loire, la chaudière affichait une température au dessous des 20°. Il en a résulte des condensats assez important et de plus des risques de détérioration compte tenu du point de rosée.

Il m'a été conseillé de remettre le shunte de la chaudière de façon à ce qu'elle régule seule avec sont propre thermostat et de piloter avec le TA le circulateur. En fonction de la température souhaitée, d'agir sur le thermostat de la chaudière et sur la vannes 4 voies.

Cette maison est super isolée, isolation sous toiture et isolation sous plafond, portes avec seuil et système 3 points pour les pièces d'entrée et pour les pièces principales, toutes les menuiseries sont neuves et les fenêtres sont avec double vitrage.

Aussi, je me pose la question de savoir si ce montage est bien économique puisqu'en période de soleil et/ou lorsque que je fais un bon feu dans la cheminée, le thermostat d'ambiance peu rester plusieurs heures en position de repos alors que la chaudière fonctionnera pour maintenir sa température sans pour autant la distribuée puisque le circulateur ne sera pas en marche.

Quelles sont les autres solutions pour optimiser cette installation. Dans le cas d'une système programmé avec pilotage de la vanne 4 voies et sonde extérieure, le problème n'est-il pas le même en ce qui concerne les périodes de chauffe de la chaudière alors que la température de consigne reste atteinte pendant plusieurs heures.

Merci de vos réponses et pardon pour cette longue lecture, mais j'ai souhaité être le plus précis possible.

Jean-Yves


le 08/12/2007 à 11h43

RE : régulation chauffage par un circulateur

slt,
si les robinets thermostatiques sont dans la pièce avec cheminée, la chaudière ne devrait fonctionner que pour les autres radiateurs
le 08/12/2007 à 18h21

Seuls les 2 radiateurs du couloir où est implanté le thermostat d'ambiance et le radiateur des WC ne sont pas équipés de robinets thermostatiques.
N'importe comment cela ne répond pas à mon problème.

Jean-Yves
le 08/12/2007 à 21h58

Régulation de chauffage

Bonsoir.
Si je comprends bien, le thermostat d'ambiance est bien placé (local de passage, pas trop influencé par la chaleur du soleil, de la cheminée, et peut-être même sans radiateur à proximité ?
C'est un bon point.
Le conseil que tu as reçu de faire fonctionner la chaudière en autonome, sur son «aquastat» (quel terme pompeux pour un thermostat !) est très bon : il n'est ni bon ni économique de la faire fonctionner à basse température (on se cale normalement entre 60 et 70°C, parfois jusqu'à 85°C).
Pour limiter les déperditions de cette boucle chaudière > vanne 4 voies > chaudière, il suffit d'isoler les tuyaux (en principe pas très longs).
Ensuite, l'utilisation : le mieux est d'asservir la vanne 4 voies à un régulateur de température piloté par une sonde extérieure, à disposer aussi avec soin : endroit abrité en particulier du soleil pour que sa mesure ne soit pas affectée par l'échauffement reçu sur son boitier. Ce régulateur adapte en permanence la position de la vanne à la température extérieure, donc aux déperditions. Il peut utilement avoir un décalage de sa pente de régulation pour régime réduit (de nuit, d'absence, etc...) grâce à une horloge (souvent interne et numérique). Il peut aussi recevoir la mesure d'une sonde d'ambiance (et non d'un thermostat) pour tenir compte par exempel de la chaleur diffusée par la cheminée, ou d'un grand nombre de personnes (réveillon, réception). De plus, ton circulateur perfectionné va adapter sa vitesse aux variations de débit provoquées par les variations de position de ta vanne : c'est "top" !
En plus simple, tu peux manœuvrer ta vanne 4 voies selon la température que tu ressens : c'est toi qui fais le régulateur. Le thermostat d'ambiance peut donc commander le circulateur en tout ou rien, selon que la température qu'il mesure est supérieure ou inférieure à la consigne. Son perfectionnement lui permet en outre de s'adapter aux variations de débit dûes aux robinets thermostatiques : c'est pas trop mal. C'est un peu grossier, mais ça marche. Tu peux remplacer le thermostat (s'il est tout simple) par un autre électronique (meilleure mesure, différentiel faible) avec horloge intégrée et deux réglages de température : un normal et un réduit (de nuit, d'absence, etc...).
Voilà les grandes lignes. Si j'ai été confus sur tel ou tel point, n'hésite pas à questionner.
Salut, et bon dimanche !
le 09/12/2007 à 11h42

Bonjour,

Je prends connaissance de vos suggestions et pour vous permettre de mieux appréhender ma situation, je vous fournis quelques informations supplémentaires.

J'ai omis de préciser que bien que cette chaudière soit équipée d'un ballon ECS de 100 litres, ce dernier n'est pas utilisé. Après étude, le coût de revient de l'eau chaude sanitaire était trop élevé et ce compte tenu de l'éloignement du point de puisage principal. La cuisine est éloignée de 23 mètres et pour économiser l'eau, j'ai installé un système Venturi qui me permettait d'avoir de l'eau chaude dès l'ouverture du robinet. Cette circulation de l'eau dans le circuit Venturi augmentait la consommation.
J'ai mis hors service à l'aide des vannes d'isolement, ce système et j'ai opté pour un ballon électrique situé dans la lingerie au dos du mur de la cuisine et pour le tarif EDF jour/nuit.
Il est équipé d'un système électronique de régulation qui prend en compte en fonction de la température de l'eau à l'intérieur du ballon et la température de consigne, son heure de mise en marche. Ce qui permet d'obtenir l'eau à la température de consigne à l'heure où EDF établit sa coupure (8 heures le matin).


• En ce qui concerne la température de fonctionnement de la chaudière qui est prévu pour fonctionner à basse température la position de "l'aquastat" est sur 50° : température d'arrêt du brûleur, elle se remet en route vers 45˚. Que penser de ce choix ?
Par contre, si la température de consigne de thermostat 18,5 ° le jour et 17°,5 la nuit est atteinte dans la maison, le circulateur étant à l'arrêt, la température de la chaudière après arrêt du brûleur atteint 60°.

- Les pertes en énergie, le coût en consommation lorsque l'on élève la température au alentour de 70/80° ne sont-ils pas plus importants, toutes proportions gardées ?

• Pour l'isolation de l'installation, la chaudière a été équipée d'une isolation supplémentaire adaptée, l'ensemble du circuit principal et ce dès le départ de la chaudière a reçu une super isolation et le réseau d'alimentation des radiateurs est sous gaine plastique, de plus isolé avec de la laine de verre.

Je suis entrain d'étudier la mise en place d'un programmateur Honeywell SMILE SDC 3-40 avec Sonde de température extérieure, Sonde de température applique circuit – Pilotage de la vanne 4 voies http://europe.hbc.honeywell.com/france/pdf/sdc3-40-fr0p0173-fr03r0304.pdf
Maintenant, le coût de ce programmateur est pour moi assez élevé.

En fonction de la température extérieure et en prenant en compte la différence de la température d'eau relevée sur les thermomètres placés sur l'Allez et le Retour, est-il possible de faire un réglage plus précis de ce papillon en mode manuel ?


• Pour l'instant le thermostat d'ambiance est un Delta Dore TYBOX 120 H.
Je ne fais pas beaucoup la différence entre une sonde d'ambiance et un thermostat d'ambiance, puis-je aussi être éclairé sur ce point ?


Merci de vos réponses,

JeanYves

le 09/12/2007 à 11h51

Bonjour,

Pardon pour ma dernière question à savoir : "je ne fais pas beaucoup la différence entre une sonde d'ambiance et un thermostat d'ambiance".
J'avais mal saisi. Bien sûr, nul besoin d'y répondre.

Jean-Yves
le 09/12/2007 à 16h50

Jean-Yves a écrit: :
Bonjour,

Pardon pour ma dernière question à savoir : "je ne fais pas beaucoup la différence entre une sonde d'ambiance et un thermostat d'ambiance".
J'avais mal saisi. Bien sûr, nul besoin d'y répondre.

Pour revenir aux caractéristiques de ce corps de ferme et ce qui concerne l'isolation, j'avais déjà en 1980 lors de son acquisition pris en compte le premier choc pétrolier de 1974. Et j'étais déjà soucieux depuis plusieurs années de l'environnement.
Aussi, pour cette ensemble construit vers 1750 (mille set cent cinquante) soit avant la révolution, anticipé sur l'avenir.
Les murs de pierre d'ardoises ont tous reçu un enduit type 861 (chaux et ciment) et sont doublés en briques de 4 cm avec une isolation prenant en compte "leur emplacement".
Pour la partie chauffage qui nous intéresse dans ce forum, j'ai après étude opté pour des radiateurs offrant un rendement de 1,5 par rapport à ce qui est conseillé. Exemple une pièce nécessitant une valeur de 3500 watts, j'ai mis une puissance de radiateurs de 5250 watts. Ce qui ma permis d'opter pour une chaudière basse température.
La cuisine qui est la pièce d'entrée principale puisque ayan une cour de ferme donnant sur le nord a été équipée de 2 (deux) radiateurs panneaux acier Acova qui permet par rapport aux radiateurs en fonte d'avoir une réponse très rapide en "confort" de chaleur.

Que l'on ne s'y méprenne pas ces produits sont tous de récupération.

Autodidacte, je ne maîtrise pas tout et, ce serait prétentieux, toutes les données du problème que je pose ici.

Jean-Yves
le 09/12/2007 à 22h37

Bonsoir.Jean-Yves a écrit: :
Il est équipé d'un système électronique de régulation qui prend en compte en fonction de la température de l'eau à l'intérieur du ballon et la température de consigne, son heure de mise en marche. Ce qui permet d'obtenir l'eau à la température de consigne à l'heure où EDF établit sa coupure (8 heures le matin).
Tu avais aussi la possibilité d'alimenter ce chauffe-eau électrique à partir de la chaudière, pour que cette dernière te donne le moindre coût et le premier l'instantanéité de l'eau chaude (j'ai déjà expliqué l'astuce dans ce forum). Mais ton choix est loin d'être mauvais. Par contre il serait judicieux -à l'occasion- de déposer le circulateur de l'ancienne boucle d'eau chaude, de le sêcher parfaitement pour le stocker, ou de le vendre. A rester en place dans l'eau il se détériore...
Citation :
Pour l'isolation de l'installation, la chaudière a été équipée d'une isolation supplémentaire adaptée, l'ensemble du circuit principal et ce dès le départ de la chaudière a reçu une super isolation
Ça c'est très bon. Généralement la boucle primaire n'est pas isolée sous prétexte qu'elle est courte. Mais c'est là que circulent les températures les plus élevées. Il n'est cependant pas utile de dépasser 70°C, sauf si la chaudière n'est pas assez puissante et qu'elle démarre trop souvent. A noter que la mention «basse température» concerne les fumées : dans le temps on ne craignait pas 350 à 400°C, maintenant on est plutôt de l'ordre de 160°C.
Citation :
Je suis entrain d'étudier la mise en place d'un programmateur Honeywell SMILE SDC 3-40 avec Sonde de température extérieure, Sonde de température applique circuit – Pilotage de la vanne 4 voies : Régulateur
Maintenant, le coût de ce programmateur est pour moi assez élevé.
Le principe est très bon, la prise en compte de l'ambiance est prévue en option, le circulateur est contrôlé par le régulateur. Mais les fabricants de régulations ne sont pas rares : compare les prix.
Citation :
En fonction de la température extérieure et en prenant en compte la différence de la température d'eau relevée sur les thermomètres placés sur l'Allez et le Retour, est-il possible de faire un réglage plus précis de ce papillon en mode manuel ?
Possible, oui. Plus précis, non. Tu as déjà un circulateur performant qui essaie de réguler...
Citation :
Pour l'instant le thermostat d'ambiance est un Delta Dore TYBOX 120 H
Bon choix. Moi qui ne voulais pas citer de marque Rigole
Donc, en attendant la régulation (l'été prochain, ou quand tu auras les sous -pardon : les euros-), mets ta chaudière en direct sur l'aquastat, et fais commander le circulateur par ton thermostat d'ambiance.
Salut !
le 10/12/2007 à 10h34

Bonjour,

• Tu as écrit : " Tu avais aussi la possibilité d'alimenter ce chauffe-eau électrique à partir de la chaudière, pour que cette dernière te donne le moindre coût et le premier l'instantanéité de l'eau chaude (j'ai déjà expliqué l'astuce dans ce forum)".
J'ai recherché ce post en vain, peux-tu me donner son lien ?

• En ce qui concerne le circulateur d'ECS, je le fais fonctionner de temps en temps pour ne pas comme tu l'écris, qu'il ne se détériore.
Je pense faire si j'ai le temps un capteur solaire à eau et de me servir du système ECS, c'est la raison pour laquelle, il est resté en place.

• Je trouve que ma chaudière par souvent, maintenant je ne sais pas quel est le cycle "normal" de démarrage pour une température extérieure qui est aujourd'hui de 11°.
En tous cas, je vais suivre ton conseil et la monter en température à 70°.

• Compte tenu du coût d'une régulation plus performante, à titre d'information, quelle est la fourchette d'économies de fuel que je peux espérer avec cette régulation ?

Jean-Yves

Voir aussi
bouton_charte bouton_faq

A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d'emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Cuisine : réussir son aménagement
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Pratiquez-vous le home staging ?
  • Souvent, j’adore la décoration !
  • Parfois, pour certains objets
  • Jamais, je préfère le neuf
  • Je ne connais pas le concept
Membres en ligne
Membres :

-

Visiteurs non identifiés : 149
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience. En savoir plus ici.
keyboard_arrow_up