Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
MESSAGE A L'ORIGINE DE LA DISCUSSION
le 23/09/2009 à 23h52

Un point sur les isolants

Le point sur les isolants.

Un peu partout sur les forums on trouve une multitude de questions sur les isolants.
La multitude des réponses souvent imprécises et incomplètes, quand elles ne sont pas fausses, rend la compréhension des phénomènes difficilement compréhensible.

Je me propose donc de vous faire un petit récapitulatif de l'état de l'art à ce jour.
Ceci est un résumé du document complet en cours d'élaboration et d'évolution et qui sera consultable sur mon site.

Je reprend le principe des questions / réponses

Quel isolant doit-on utiliser ?

J'ai envie de vous dire n'importe lequel….
Le seul vrai choix et ce n'est pas le moindre, c'est un choix écologique.

En effet, un isolant n'a de capacité à isoler que grâce à l'air qu'il est capable d'emprisonner.

En d'autres termes, le facteur le plus important est l'épaisseur de l'isolant

Les différences de conductivité thermique des principaux produits sont souvent dérisoires, voire inexistantes.
Par exemple, le liège est à 0,046 comme la laine de verre.

On peut polémiquer sur ces valeurs, mais cela n'a pas grand intérêt.

Sachez que ces valeurs varient entre autres avec la température

C'est grâce à ce facteur que l'on calcule la valeur R que vous connaissez
20 centimètres de laine de verre donneront un R de :
0,2 / 0,046 = 4,34 R

Les isolants minces sont-ils efficaces ?

Je réponds oui et non.

Pour les isolants minces classiques, c'est toujours un problème d'épaisseur.

Ils ne sont pas moins bons que les autres isolants

Dans le cadre de l'Avis Technique 20/07-123 pour un des produits du marché on arrive à une valeur de 0,2 R pour 8 mm

On peut donc en déduire que la valeur de conductivité thermique est de 0,04 (un peu mieux que la laine de verre).

Mais bien sûr et c'est là que le bas blesse, il faut en mettre 20 centimètres pour atteindre une valeur R significative….

On remarquera que la pose s'applique avec des lames d'air et que dans ce cas la valeur se trouve améliorée dans le meilleur des cas de 0,45 par lame d'air

Donc en théorie pour 8mm d'isolant à 0,2 + 2 lames d'air de 30mm à 0,45 on obtient R = 1,1

Tiens au reviens aux bienfaits de l'air…

Pourquoi ne pas isoler juste avec de l'air ?

En théorie avec une valeur pour l'air de 0,024 à zero ° on obtiendrait pour 20 mm
0,2 / 0,024 = 8,3 R.

Par contre, la solution est très difficile à réaliser, il faut que l'air soit stable et sans circulation (étanche).

Donc aujourd'hui il n'y a aucune autre alternative à l'épaisseur ?

Et bien et c'est là ou je veux en venir, les alternatives existent…

Il a y trois principales pistes opérationnelles,
Quand je dis opérationnelles soyons clair les produits sont en vente sur le marché, ce n'est pas de la science-fiction…

L'utilisation du vide
L'utilisation des aérogels
L'utilisation de matériaux à changement de phase


Pourquoi le vide ?

Parce que la conductivité thermique est un phénomène moléculaire et que donc dans le vide ce coefficient s'approche de 0.

Les panneaux disponibles (PIV), VIP-Isoterm de chez VAKU-ISOTERM par exemple, sont donnés pour être équivalents à 9 mm de laine minérale roche pour 1 mm de panneau.

On arrive à une valeur de conductivité thermique proche de 0,0050
Pour 20 cm on aurait R :
0,2 / 0,0050 = 40 R !!! Divisons donc par 8 !
Pour 2,5 cm
0,025 / 0,0050 = 5 R

La vous voyez que c'est bien un isolant mince….


Qu'est-ce qu'un aérogels ?

Les aérogels sont issus des nanotechnologies
Ils sont composés à 99,8 % d'air, on parle de verre battu en neige … l'image est assez parlante.
Les aérogels possèdent un excellent coefficient de conductivité thermique, le plus faible pour un solide : entre 0,011 et 0,013

Je sais, ce n'est pas une découverte récente, elle date de 1931 … mais c'est seulement aujourd'hui que la technique devient abordable.

Les panneaux disponibles, de chez SPACELOFT par exemple, sont composés d'aérogel et d'un mélange fibreux. Ils se déroulent et se posent très facilement.


Et les matériaux à changement de phase ?

Là on touche à une autre approche, il s'agit de stocker la chaleur et de la reconstituer.
Pour cela on utilise des matériaux comme la paraffine.

La température de fusion se situe à environ 22°C. dès que l'air ambiant atteint cette température critique, la cire fond et absorbe une partie de la chaleur de la pièce. Lorsque la température se refroidit, la cire se solidifie et restitue l'énergie accumulée dans le milieu ambiant.

Vous trouverez par exemple les panneaux Energain de chez DUPOND

On ne peut pas vraiment parler d'isolation, mais les économies d'énergie sont en chauffage de l'ordre de 10 à 15 %

L'avenir ?

Un mélange de ces trois dernières solutions.
Une double enveloppe en aérogels encapsulant du vide et une matière à changement de phase.

Là c'est moi qui vous le dis … mais pourquoi pas ?

En espérant vous avoir ouvert des portes…

À votre service

Bonne journée

Jean Hervé



citer répondre
Faites Tout Vous Même

Liste des réponses

bouton_charte bouton_faq

A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Bricolage estival : que boire pour l’accompagner ?
  • De l'eau bien fraîche pour se désaltérer
  • Un petit pastis après tout ce sont les vacances
  • Un bon jus de fruits détox pour faire le plein d'énergie
Membres en ligne
Membres :

le+bo , brise-copeaux , VincentM

Visiteurs non identifiés : 186
keyboard_arrow_up