Doutes sur la conformité d'une installation électrique

Doutes sur la conformité d’une installation électrique

Hors ligne Par CqGlois

avatar - CqGlois
Petit nouveau
Message(s) : 4
le 21/04/2022 à 15h02

Bonjour,

nous avons acheté une maison en février 2021 avec attestation de conformité électrique dans l'acte de vente. Dans le cadre d'un dépannage électrique, l'électricien qui est intervenu a lui souligné la non-conformité du tableau électrique (cf. photo ci-jointe). Il n'a pas examiné la totalité de l'installation mais je lui ai confié qu'il y avait dans les chambres des prises sans terre et même quelques prises qui ne fonctionnent pas. Il a conclu le tout en disant que son impression globale à la vue de tout ceci était défavorable. 
Merci de me donner vos avis.

Cordialement 

 

 

 

Images jointes :

20220326_133941.jpg
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Hors ligne Par les3c19

avatar - les3c19
Modérateur
Message(s) : 18615
le 21/04/2022 à 16h55

salut

Ne pas confondre "attestation de conformité" qui sont donnée à la 1° mise en service à Enedis  avec un "diagnostique électrique" fait pour une vente.

Les normes ne sont pas rétroactives et vu le tableau cette installation à pas mal d'années derrière elle!

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par CqGlois

avatar - CqGlois
Petit nouveau
Message(s) : 4
le 21/04/2022 à 17h10

Bonjour, merci pour votre retour. Qu'est-ce qu'il y a donc lieu de faire ?

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par Noe68

avatar - Noe68
Ouvrier
Message(s) : 136
le 21/04/2022 à 17h46

Salut, le diagnostic électrique fourni pour la vente du bien immobilier doit en gros signaler les matériels vétustes (prises sans puits / obturateur) ou dangereux, les conducteurs non protégés mécaniquement, l'absence de liaison à la terre (mais un dispositif différentiel est admis en compensation) ou de protection différentielle des circuits, et quelques autres points qui semblent conformes ici. Les prises sont contrôlées visuellement, pas d'essai de fonctionnement. Les prises sans borne de terre ne sont pas interdites (surtout dans les chambres) mais devraient figurer sur le rapport.

Le tableau a manifestement connu quelques mises à jour depuis sa création (probablement années 1980) : remplacement du dispositif EJP par un contacteur jour/nuit + un porte-fusibles 16 A + un disjoncteur 16 A (non repérés, à quoi servent-ils ?), remplacement de disjoncteurs par un interrupteur différentiel, remplacement d'un porte-fusibles par un disjoncteur, ajout d'un disjoncteur bipolaire 32 A en haut à droite (à quoi sert-il : pompe à chaleur ou un onduleur raccordé à des panneaux solaires ?)

Les points que je vérifierais sont :

1. Disjoncteur 20 A en remplacement du porte-fusibles marqué 16 A conforme ? Si les conducteurs du circuit protégé sont en 2,5 mm2 (ou plus), c'est bon; 1,5 mm2 ce n'est pas bon. Cet éventuel défaut doit apparaître sur le rapport.

2. Quel est le calibre (Ir) du disjoncteur principal à droite ? Si 45 ou 60 A (c'est probable vu le 2e disjoncteur 32 A), l'interrupteur différentiel de calibre 40 A est trop juste, il faudrait 63 A. De plus c'est un type AC, il devrait être de type A (pour protéger correctement plaques de cuisson, lave-linge). Cet éventuel défaut doit apparaître sur le rapport.

3. Tous les circuits du tableau sont-ils raccordés à l'interrupteur différentiel ou certains sont-ils non protégés ? Cet éventuel défaut doit apparaître sur le rapport.

4. Pourquoi le circuit repéré VMC est-il calibré à 16 A ? S'il ne dessert qu'un caisson à ventilateur(s), sans résistance de chauffage ni autre matériel, il conviendrait d'installer un disjoncteur 2 A plus sûr en cas de surchauffe d'un moteur.

5. Repérer correctement tous les circuits.

6. A l'occasion, appeler Enedis pour remplacer le disjoncteur Gardy qui n'est pas un modèle de fiabilité mécanique (dire que le gros bouton 1 ne tient plus).

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par Carminas

avatar - Carminas
Promoteur
Message(s) : 8067
le 21/04/2022 à 18h00

Bonjour

Dans la norme, il y a des points de sécurité et des points de confort.
Le diagnotic qui vous a égé remis ne vérifie que les points de sécurité.

Vous avez 4 attitudes possibles à avoir :

Ne rien faire : Mais je vous déconseille pour votre sécurité et celle de votre nouvelle habitation (ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu d'accident depuis des années, qu'il ne peut pas y en avoir un demain)

Mettre en sécurité : Consiste à corriger les anomalies de sécurité signalées dans le diagnostic. C'est le minima que je vous conseille, au moins dans un premier temps

Mettre en conformité (ou aux normes) : Consiste à refaire tout ce qui est nécessaire dans l'installation pour qu'elle respecte la norme en vigueur, comme pour un logement neuf. Sauf à faire une rénonvation totale (dépose complète de l'ancienne installation pour en refaire une à neuf), c'est souvent illusoire de faire une mise aux normes complètes dans de l'existant

Partir sur une solution intermédiaire : Mettre en sécurité et modifier le reste en essayant de se rapprocher au maximum de la norme en vigueur, en gardant un coût de modification raisonnable. Modifications à faire éventuellement au fil de l'eau au fur et à mesure de la rénovation de votre habitation.


Carminas
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Comment lutter contre le réchauffement climatique ?

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : -

Visiteurs non identifiés : 60