Déshumidifier un appartement

Déshumidifier un appartement : 5000€ ?

Par ArMen56k

avatar - ArMen56k
Apprenti bricoleur
Message(s) : 31
le 03/11/2013 à 20h05
Bonjour,
Mon appartement est très humide. Des doubles vitrages ont été installés, mais sans la petite barre qui laisse passer un filet d'air. La seule ventilation est un petit trou dans la cuisine près du chauffe eau à gaz.
Donc régulièrement, de l'humidité apparait sur les murs dans toutes les pièces.
J'ai fait venir un "spécialiste" de l'humidité, qui m'a expliqué qu'il fallait installer une VMC double flux pour "mettre l'appartement sous pression", et évacuer l'air humide.
Et il propose de m'installer ça pour 5000€, et je vais peut être avoir des problèmes avec la copropriété pour obtenir l'autorisation de creuser des nouveaux trous dans la façade.

Est-ce que vous pouvez me dire
- si un tel prix est normal selon vous
- si non, quel matériel conseillez vous?
- éventuellement quelles solutions alternatives?

Merci pour vos réponses!
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Par takafer

avatar - takafer
Promoteur
Message(s) : 13187
le 04/11/2013 à 18h54
BONSOIR

Rien ne vaut une bonne aération naturelle ,ouvrir les fentres 5 a mn par jours pour changer l air et il y aura de l amélioration

Une chose ratée est une chose qui n est pas encore réussie
Paul VALERY écrivain
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4282
le 04/11/2013 à 23h34
bonjour, C'est classique, chaudière gaz dans la cuisine, l'immeuble n'a pas de VMC, mais simplement des ventilations naturelles : orifices haut et bas à la cuisine et à la salle de bain.

Ce qui a aggravé les choses, c'est le remplacement de fenêtres par de nouvelles super étanches.
Et comme la condensation ne peut plus se faire sur les vitres qui ne sont plus la paroi la plus froide, elle se fait sur les murs qui ne doivent pas être isolés.

Et en copropriété, on ne peut pas faire ce qu'on veut, de plus, avec une chaudière à gaz souvent une VMC ne peut etre installée, idem pour une hotte aspirante à extraction.

Solution, bien gérer l'hygrométrie du logement en tenant compte de l'hygrométrie extérieure, c'est à dire qu'il faut voir en fonction de l'hygrométrie relative.

Je mets un complément de réponse en MP, du moins je vais essayer.

Et même s'il faudrait une aération sur les fenêtres des pièces dites sèches UNIQUEMENT c'est à dire des chambres et du séjour, cela ne suffirait certainement pas.

Il faut faire attention lorsqu'on cuisine, car on produit beaucoup de vapeur d'eau, on a intérêt à ne pas mettre le gaz trop fort et à couvrir le plus possible les casseroles, et ouvrir un moment en grand la fenêtre de la cuisine pour évacuer l'excès d'humidité.

Il y a aussi la douche, ou encore pire le bain qui sature l'air d'humidité. Si on a une fenêtre, l'été, on peut l'ouvrir avant d'entrer dans la douche et la laisser ouverte jusqu'à ce que la faience soit sèche. On peut aussi activer les choses, en séchant avec un chiffon qu'on essorera bien et qu'on mettra à sécher si possible dehors.

L'hiver, on ouvre en grand la fenêtre de la salle de bain en sortant de la douche, pour ne pas avoir froid pendant la douche et on laisse là aussi ouvert longtemps pour que tout sèche.

Il y a aussi le séchage du linge. Lorsque le linge sèche, il sature l'air d'humidité. Et un logement ne devrait pas être transformer en buanderie, ou alors, il faudrait ouvrir largement, mais l'hiver, on se gèle et on bousille du chauffage... Les plantes vertes aussi amènent de l'humidité, donc à éviter.

A NOTER qu'avec une chaudière gaz récente à évacuation A VENTOUSE, elle s'autoalimente en air et dans ce cas, une VMC STANDARD est possible, enfin si on peut avoir une évacuation autre que l'orifice de ventilation naturelle.

Il faut savoir qu'en copropriété, ON N'A PAS LE DROIT de brancher ni une VMC, ni une hotte aspirante sur la ventilation naturelle, sinon ça pourrait refouler chez les autres, de plus c'est dangereux en cas d'incendie. Donc il faut faire un orifice sur le mur extérieur, avec l'autorisation du syndic et en faisant attention que ça ne gêne pas les voisins qui ne manqueraient pas de se plaindre.

Donc déjà, il faut savoir quel type de chaudière vous avez. Celui qui vous fait l'entretien pourrait vous dire si elle est compatible avec une VMC, simplement en lui indiquant le modèle et en prenant une photo et en allant le voir, ou en profitant qu'il vient pour l'entretien annuel.

Pour une VMC Double flux, c'est quasiment impossible d'en installer une. En effet, il faut amener par des tuyaux, l'air neuf réchauffé dans l'échangeur par l'air extrait sortant. Déjà une VMC DF, est beaucoup plus grosse qu'une VMC classique, donc, plus difficile à caser lorsqu'on ne dispose pas de combles.

De plus, il faut amener l'air neuf dans chaque pièces sèche : chambre, séjour cet air neuf, et à l'opposé des portes pour un bon renouvellement. On imagine le chantier et les plafonds avec un tuyau qui se ballade, donc il faut soit un faux plafond, soit un camoufflage...

Vu le chantier le prix de 5000 euros n'est pas si étonnant.

Donc, soit vous gérez votre hygrométrie de façon à éviter les excès, soit vous changez de chaudière par une à ventouse ci qui ferait qu'elle serait compatible avec une VMC standard ou hygro plus simple et moins chère à installer.

Et il ne serait peut-être pa superflu d'isoler les murs donnant sur l'extérieur, ça ne doit pas faire une surface énorme, du moins si vous n'êtes pas dans un angle du bâtiment.

Déjà se procurer deux bons hygromètre et en installer un dans la cuisine et un autre dans la salle de bain.

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4282
le 05/11/2013 à 00h08
bonjour, C'est classique, chaudière gaz dans la cuisine, l'immeuble n'a pas de VMC, mais simplement des ventilations naturelles : orifices haut et bas à la cuisine et à la salle de bain.

Ce qui a aggravé les choses, c'est le remplacement de fenêtres par de nouvelles super étanches.
Et comme la condensation ne peut plus se faire sur les vitres qui ne sont plus la paroi la plus froide, elle se fait sur les murs qui ne doivent pas être isolés.

Et en copropriété, on ne peut pas faire ce qu'on veut, de plus, avec une chaudière à gaz souvent une VMC ne peut etre installée, idem pour une hotte aspirante à extraction.

Solution, bien gérer l'hygrométrie du logement en tenant compte de l'hygrométrie extérieure, c'est à dire qu'il faut voir en fonction de l'hygrométrie relative.

Il faut faire attention lorsqu'on cuisine, car on produit beaucoup de vapeur d'eau, on a intérêt à ne pas mettre le gaz trop fort et à couvrir le plus possible les casseroles, et ouvrir un moment en grand la fenêtre de la cuisine pour évacuer l'excès d'humidité.

Il y a aussi la douche, ou encore pire le bain qui sature l'air d'humidité. Si on a une fenêtre, l'été, on peut l'ouvrir avant d'entrer dans la douche et la laisser ouverte jusqu'à ce que la faience soit sèche. On peut aussi activer les choses, en séchant avec un chiffon qu'on essorera bien et qu'on mettra à sécher si possible dehors.

L'hiver, on ouvre en grand la fenêtre de la salle de bain après avoir pris la douche, et on laisse là aussi ouvert longtemps pour que tout sèche. L'été on peut ouvrir avant d'entrer dans la douche.

Il y a aussi le séchage du linge. Lorsque le linge sèche, il sature l'air d'humidité. Et un logement ne devrait pas être transformé en buanderie, ou alors, il faudrait ouvrir largement, mais l'hiver, on se gèle et on bousille du chauffage... Les plantes vertes aussi amènent de l'humidité, donc à éviter. Idem les chauffages sans évacuation : poêles à pétrole, à gaz à éthanol qui sont à bannir.

A NOTER qu'avec une chaudière gaz récente à évacuation A VENTOUSE, elle s'autoalimente en air et dans ce cas, une VMC STANDARD est possible, enfin si on peut avoir une évacuation autre que l'orifice de ventilation naturelle.

Il faut savoir qu'en copropriété, ON N'A PAS LE DROIT de brancher ni une VMC, ni une hotte aspirante sur la ventilation naturelle, sinon ça pourrait refouler chez les autres, de plus c'est dangereux en cas d'incendie. Donc il faut faire un orifice sur le mur extérieur, avec l'autorisation du syndic et en faisant attention que ça ne gêne pas les voisins qui ne manqueraient pas de se plaindre.

Donc déjà, il faut savoir quel type de chaudière vous avez. Celui qui vous fait l'entretien pourrait vous dire si elle est compatible avec une VMC, simplement en lui indiquant le modèle et en prenant une photo et en allant le voir, ou en profitant qu'il vient pour l'entretien annuel.

Pour une VMC Double flux, c'est quasiment impossible d'en installer une. Déjà une VMC DF, est beaucoup plus grosse qu'une VMC classique, donc, plus difficile à caser lorsqu'on ne dispose pas de combles.

De plus, il faut amener l'air neuf dans chaque pièces sèche : chambre, séjour cet air neuf, et à l'opposé des portes pour un bon renouvellement. On imagine le chantier et les plafonds avec un tuyau qui se ballade, donc il faut soit un faux plafond, soit un camoufflage...surtout que l'on doit amener l'air neuf à l'opposé de la porte de la pièce pour un bon renouvellement.

Vu le chantier le prix de 5000 euros n'est pas si étonnant.

Donc, soit vous gérez votre hygrométrie de façon à éviter les excès, soit vous changez de chaudière par une à ventouse ci qui ferait qu'elle serait compatible avec une VMC standard ou hygro plus simple et moins chère et plus simple à installer.

Et il ne serait peut-être pa superflu d'isoler les murs donnant sur l'extérieur, ça ne doit pas faire une surface énorme, du moins si vous n'êtes pas dans un angle du bâtiment.

Déjà se procurer deux bons hygromètres et en installer un dans la cuisine et un autre dans la salle de bain.

MAIS, je vois que vous êtes locataire, alors, il faut des solutions simples et peu coûteuses.

Pour la salle de bain, si vous avez la chance d'avoir une fenêtre, vous l'ouvrez en grand après la douche (en fermant le radiateur) et vous faites fonctionner un simple ventilateur sur le sol. Le brassage d'air permettra de mieux renouveler l'air dans tous les angles et de sécher 4 ou 5 fois plus vite. Il faut FERMER LA PORTE pour ne pas répartir l'humidité dans le reste du logement. Rien ne vous interdit de brancher un ventilateur dans la salle de bain lorsque vous ne l'utilisez pas, et aucune installation à faire, rien qu'une prise à brancher. Il faut fermer la porte de la S DE B pour que l'humidité n'aille pas se disperser dans le logement.

Pour la cuisine on pourrait imaginer le même système.

Mais il faut bien aérer le logement en courant d'air tous les jours au moins pendant 3 mn et si possible deux fois par jour du moins l'hiver, l'été on peut ouvrir plus longtemps. Le meilleur moment pour aérer serait entre midi et 16 heures, surtout lorsqu'il fait soleil et que l'hygrométrie extérieure baisse, mais souvent on est au boulot...

Demandez à votre propriétaire s'il ne peut pas vous faire installer des aérations sur les fenêtres des chambres et séjour, PAS AUX AUTRES.

Il y a aussi un sytème qui consiste à enlever 10 à 12 cm de joint sur un battant de fenêtre, ça revient au même. C'est indispensable pour le renouvellement de l'air lorsqu'on a une VMC, mais là, ça ne suffira pas à résoudre le problème. En tout cas, ne touchez pas aux fenêtres sans l'accord écrit du propriétaire.

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ArMen56k

avatar - ArMen56k
Apprenti bricoleur
Message(s) : 31
le 05/11/2013 à 00h55
Merci, Bricodi, d'avoir pris le temps de rédiger cette réponse si complète!
En fait, je suis le propriétaire de l'appartement, et ce sont mes locataires qui y vivent et qui m'ont fait part du problème.
Aérer deux fois trois minutes par jour en hiver, c'est une discipline qui risque vraiment de rebuter les jeunes sur le long terme... Comme sécher la salle de bains avec un ventilateur.
Je crains fort que ça ne soit pas fait, et que j'aie à changer les papiers peints tous les trois ans Mouais...

Je vais voir ce que je peux faire à mon niveau:
Conseils sur la gestion de l'humidité
Installation de deux hygromètres
Achat d'un ventilateur pour la salle de bains
Installation d'aérations sur les fenêtres des chambres et séjour (ou enlever partie du joint)
Voir si la chaudière est à ventouse => si possibilité technique d'une VMC standard ou hygro
Si oui, demande autorisation au Syndic de percer une ouverture

Par ailleurs, la VMC avec des tuyaux qui se baladent partout me paraît difficilement faisable (trop gros chantier)
Isoler les murs donnant sur l'extérieur: Comment voyez-vous ça? Mousse-placo? ou des tasseaux avec un vide entre mur et placo?
Le plafond est aussi piqué d'humidité dans la salle de bain et dans une chambre!
Enfin, que pensez-vous des déshumidificateurs?




ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par takafer

avatar - takafer
Promoteur
Message(s) : 13187
le 05/11/2013 à 09h30
bonjour

ma réponse a été succinte ,mais elle releve du bon sens ,je suis d accord ,je vois mes enfants ,meme a 39 ans ,ils ne prennent pas le temps de nettoyer les carreaux de faience apres avoir pris leur douche ,pourtant
ca résoud des problème ,j ai une maison des années 73 ,il n y a pas de VMC ?les fenetres sont a double vitrage ,parfaitement étanche a l air et je n ai pas un poil de champignons sur plafond ou mur
tout simplement parce que nous ventilons

Une chose ratée est une chose qui n est pas encore réussie
Paul VALERY écrivain
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4282
le 05/11/2013 à 10h34
bonjour, Ah, mais le logement est occupé par des locataires, déjà on comprend mieux.

N'utilisent-ils pas un poêle à pétrôle ou à gaz, en s'imaginant qu'ils font des économies ???
car ces engins pour pourrir les logements, il n'y a pas mieux.

De quand date ce logement ??? est-il habité dessous, dessus, sur les côtés ???

Les locataires disent qu'ils aèrent, mais lorsqu'on les observent un tant soi peu, on se rend compte que pour beaucoup, l'aération n'existe que dans leur imagination. De plus si les murs sont gorgés d'humidité ça ne part par comme ça, en deux jours.

Et puis, il y a les fameuses économies d'énergie avec lesquelles on nous bassine du matin au soir, ce qui fait que les gens n'aèrent pas et la vapeur d'eau s'accumule. Et j'ai un spécimen de locataire qui est partisan de la loi du moindre effort, si je ne l'avais pas sermonné, il n'ouvrirait jamais les volets, et encore moins les fenêtres.

Les locataires précédents avaient-ils le même problème ???

Avec certains locataires, notamment certains jeunes qui sont complètement insouciants, quand on leur parle, même si c'est tout à fait logique et facile à comprendre, on prêche dans le désert.

Pour le ventilateur dans la salle d'eau, il faut que la fenêtre soit ouverte en même temps pour que ça évacue, mais en quelques minutes, on fait mieux que dans une heure fenêtre ouverte sans ventilateur.

Avec des locataires, il faudrait fixer le ventilateur un peu en hauteur et incliné vers le sol, sinon..... je crains le pire, d'autant plus qu'il ne faut pas qu'il prenne la douche lui aussi, vaut mieux tout prévoir. Vous pouvez aussi tout simplement le placer sur un meuble en hauteur pour ne pas avoir de risque. Reste qu'il faudra qu'ils appuient sur le bouton, en même temps qu'ils ouvrent la fenêtre, et c'est bien ça le plus difficile..

N'y a-t-il pas une aération basse (qui donne dehors) dans cette salle d'eau ??? vous pourriez peut-être y mettre un extracteur.

Le mieux serait que ces locataires partent et que vous revoyez cet appartement.

Pour isoler, on peut tout à fait isoler les murs qui donnent sur l'extérieur, mais il faut trouver une solution pour ventiler, et selon la chaudière c'est pas gagné. Quel âge a cette chaudière ?? n'a-t-elle pas de veilleuse ???

Sinon pour l'isolation, placo + isolant, mais faire attention aux prises et aux interrupteurs qui ne sont plus de niveau (il faut voir un électricien);

Il est certain que sans VMC, le remplacement de fenêtres n'a fait qu'aggraver le problème. Dans la résidence, vous ne devez pas être seul à avoir ce problème.

On se demande si c'est habité au dessus, car le plafond semble condenser, ce qui prouve qu'il est froid. Y a-t-il un autre logement ou bien est-ce les combles ??? avec isolation ou pas ???

Dans la salle de bain, n'y a-t-il pas un orifice dans le haut ?? si oui, tentez de mettre un petit extracteur, en principe on n'a pas le droit, mais comme la puissance est faible, une fois je l'avais fait et il n'y a pas eu de problème, surtout que c'était le logement le plus haut. mais il ne faut pas oublier de raccourcir la porte.

Et l'extracteur, il faut qu'il fonctionne longtemps au moins une heure et encore... et encore faut-il qu'ils pensent à le mettre en marche. ce n'est pas simple avec des partisans du moindre effort.

Pour la cuisine, mettez une hotte à recyclage, c'est nettement moins efficace qu'une à extraction, mais ce sera mieux que rien, et expliquez leur de couvrir les casseroles le plus possible pour limiter la vapeur, sinon il faudra qu'ils ouvrent la fenêtre plus longtemps pour l'évacuer.

Un deshumidificateur brasse l'air qui passe sur une plaque froide qui condense la vapeur d'eau contenue dans l'air, mais ça fait du bruit, ça consomme 250 watts pour les plus petits, et ça ne va pas vite, tout ça parce qu'on a la flemme d'évacuer la vapeur d'eau que l'on produit.

A savoir qu'une personne en dormant la nuit évacue un litre d'eau sous forme de vapeur. On comprend pourquoi il faut aérer.

Aérer en courant d'air permet de remplacer l'air en un minimum de temps;

Regardez bien s'ils chauffent, car le grand dada, c'est de ne plus chauffer ou presque pour ne plus payer, ou alors les catastrophiques poêles à pétrôle ou au gaz que l'on voit partout et qu'achètent les naïfs qui n'en ont rien à faire de pourrir un logement qui ne leur appartient pas. Il faut penser à les interdire sur le bail.

Ce serait bien si ces locataires partaient et que vous puissiez revoir tout ça.

Lors de la réunion organisée par le syndic, il serait bon de voir avec les autres propriétaires et voir avec le syndic s'il ne serait pas possible de faire quelque chose au niveau de toute la copropriété.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4282
le 05/11/2013 à 13h27
bonjour, Vous auriez peut-être un truc tout simple à faire :

Mettre la cuisine en surpression, surtout qu'il y a un orifice dans le mur (qui ne doit pas être bouché).

Vous mettez un extracteur de façon à ce qu'il pousse l'air du logement vers la cuisine. Le surplus d'air trouverait bien un ou des orifices pour sortir. Cet extracteur pourrait être sur la cloison à côté de la porte de la cuisine, ou même à la rigueur sur la porte elle même. Il faudrait une grille là où sort l'air, car il n'y a rien vu que normalement ça va dans un tuyau.

Bien sûr il faudrait que la porte soit fermée, envisager la pose d'un ressort sur la porte pour qu'elle ne reste pas ouverte en permanence. La porte de la cuisine ne devrait pas être raccourcie, ou bien mettre une baguette pour réduire le passage, puisque l'air poussé par l'extracteur ne doit pas ressortir sous la porte.

ça pourrait aussi se faire dans la salle de bain, mais à la condition qu'il y ait une sortie, orifice pour que l'air puisse s'échapper. ça pourrait fonctionner par intermittence. L'entrée d'air neuf se ferait en haut des fenêtres des pièces sèches de manière classique.

cela pourrait fonctionner par intermittence aux horaires utiles (repas et un quart d'heure de temps en temps.

Il existe des programmateurs journaliers à cavaliers qui chacun représentent 15 mn de fonctionnement, et il faut régler l'heure. Avec ces programmateurs qui coûtent environ 5 euros, il y a deux positions : fonctionnement programmé ou fonctionnement continu, grace à un poussoir.

Il faudrait entourer l'extracteur avec un peu de mousse pour que le bruit ne se transmette pas, et qu'il soit minimum.

Et voilà. On serait à mi chemin entre la VMC et la VMI, et cela ne serait pas cher.

Si l'extracteur fonctionne porte ouverte, ça ne sert à rien, mais ce n'est pas dangereux

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ArMen56k

avatar - ArMen56k
Apprenti bricoleur
Message(s) : 31
le 05/11/2013 à 23h01
Oui, takafer, c'est plein de bon sens!

Le logement est un bâtiment qui date probablement des années 50 - 60.
Il est au premier étage, et il y a du monde en dessous, au dessus et sur les côtés.
Deux façades sont exposées à l'extérieur, une au sud,

l'autre au nord.


Si vous voulez voir l'intérieur, j'ai filmé une visite de toutes les pièces il y a 2 ans (en pièce jointe Video ici)
Les photos de l'humidité de mon précédent message sont: la salle de bains, et la chambre nord, qui étaient nickel il y a 2 ans.
Les voisins du dessus n'ont aucun problème d'humidité.
L'appartement, depuis l'installation des fenêtres à double vitrage quasiment étanche à l'air, mis à part une ouverture dans le mur de la cuisine, proche de la chaudière à gaz. On voit sur la photo de la facade nord 3 trous d'aération: un en bas de la cuisine (il est sous la plaque de gaz, caché par la planche de droite du meuble de cuisine).
Deux au niveau de la salle de bain: un en haut et un en bas, mais je ne les vois nulle part dans la pièce (ils ont du être condamnés...?)
On voit aussi une grille en haut de la cuisine, mais qui ne donne pas vers l'extérieur, plutôt vers un conduit interne.
Les locataires partent dans 3 mois, je pourrai alors faire ces travaux.


Oui oui, Bricodi, il y a bien quelqu’un qui vit au dessus, apparemment sans problème!
Je vais personnellement appeler les voisins pour creuser avec eux leurs éventuels problèmes d'humidité.

Je n'ai cet appart que depuis 2 ans. Les locataires et propriétaires précédents n'avaient pas de problème.
On a toutefois refait le mur de la cuisine avec de la peinture anti humidité, car elle n'était pas fraiche.

Vu la configuration (salle de bain, cuisine...), une isolation va être dure à mettre en œuvre, non?

Bien vu pour l'interdiction des poëles à pétrole sur le bail, je vais le mettre.
Ce ne sera pas possible pour la cuisine en surpression (car elle est ouverte - cf video)

J'aime bien l'idée de l'extracteur dans la salle de bains en revanche: il va vraiment falloir que je trouve ces satanés trous dans le mur !!!
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4282
le 06/11/2013 à 06h57
bonjour, Je n'ai pas pu voir les vidéos, mais si la cuisine est ouverte, vous mettez toute la pièce en surpression en poussant l'air du reste du logement.

Vous dites qu'il y a un conduit dans la salle de bain, c'est, très certainement une ventilation naturelle. On part du principe que l'air chaud monte, donc qu'il y aura une circulation dans le tuyau avec l'air venant des salles de bain.

Attention, cette "cheminée" que vous appelez dessert plusieurs logements (ceux du dessus). Essayez de voir si vous sentez de l'air, s'il y a une légère circulation. Il n'est pas si rare que ces conduits soient bouchés par des nids d'oiseaux.

Vous pourriez alors y mettre un petit extracteur, tout en sachant qu'il doit fonctionner pendant la douche et facilement une heure après. Et sachant aussi que l'ouverture de la fenêtre en grand avec mouvement d'air est très rapide et très efficace aussi.

Il existe des extracteurs hygrométriques, ils se mettent à fonctionner automatiquement lorsqu'un certain seuil d'humidité est atteint (on règle le taux d'humidité) Mais parfois ça fonctionne la nuit et c'est casse pied. Il faudrait que l'alimentation soit coupée par exemple de minuit à 7 heures du matin (facile à faire avec un programmateur journalier) et en espérant qu'ils ne prendront pas de douche à minuit ou plus tard, auquel cas l'humidité resterait.

Normalement on ne doit rien brancher sur ces ventilation naturelle, mais comme le débit est assez faible, ça ne craint pas trop.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ArMen56k

avatar - ArMen56k
Apprenti bricoleur
Message(s) : 31
le 27/01/2014 à 08h31
Juste un petit mot pour vous remercier de vos bons conseils. Je voulais vous dire comment ça s'est terminé.

Comme me l'a recommandé bricodi, j'ai fini par faire installer un système de ventilation:
Un appareil pompe de l'air à l'extérieur, teste l'humidité intérieure et extérieure, le réchauffe un peu si besoin, puis l'injecte à l'intérieur, mettant l'appartement en surpression. Le bas des portes rabotées pour laisser 1,5 cm d'espace en dessous. Enfin des réglettes installées en haut des fenêtres étanches, calibrées pour un renouvellement de tout l'air de l'appartement en 2h.

Ainsi, même si mes locataires font n'importe quoi niveau aération, ça sera fait tout seul.
3200€ posé, avec garantie décennale.
Merci encore pour votre aide !
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par patricia

avatar - patricia
Petite nouvelle
Message(s) : 7
le 24/02/2014 à 15h01
J'ai eu exactement ce problème et voici comment je l'ai résolu, mais comme vous êtes en appartement ça ne va peut être pas être possible...
J'ai fait installer un panneau solaire autonome qui insuffle de l'air sec dans le logement ( cout total environ 1500€ ) , comme je suis dans une maison, ce panneau est orienté plein sud. En plus quand il y a du soleil l'air qui entre est a 50 degrés ! j'en suis trop contente, l'humidité dans ma maison est tombée de 65% a 48% en 1 mois ! et ça ne me coute rien en énergie.
Ce panneau solaire autonome c'est une merveille ! Le mien fait 2m*1m mais il en existe des plus petits ( je voulais aussi bénéficier de l'effet calorifique, d'ou la taille )
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Bonnes résolutions bricolage 2021
38 % J'arrête de remettre à demain les petites réparations (5)
38 % Je range et je trie le bazar dans mon garage (5)
23 % Je bricole avec plus de matériaux écolos (3)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : Carminas , pacific12 , le+bo , poiluu , goodluck , Cecilemelle , Dom52

Visiteurs non identifiés : 502