Passionnés de bricolage ? Recevez toutes les semaines notre newsletter pour plein d'astuces, conseils et vidéos !

Ma newsletter
MESSAGE A L'ORIGINE DE LA DISCUSSION
le 06/04/2012 à 08h09

isolation des combles perdus

Bonjour à tous,

Je suis un peu perdu avec toutes les propositions plus ou moins « honnêtes » de certains prestataires en ce qui concerne l’isolation des combles, notamment sur les tarifs adoptés et le choix des matériaux (matériaux 3 à 4 fois plus chers que dans le commerce classique).
Les prix baissent ensuite « miraculeusement » avec les crédits d’impôts et les aides pour arriver comme par hasard à un tarif raisonnable et compréhensif.
Je ne parle pas bien sûr des tous les coefficients : R qui doit être le plus grand possible et C le plus petit pour cela ils sont tous d’accord ; mais leur produit est toujours le meilleur.
La laine de verre, il faut l’oublier car suivant certains dires, interdite à la vente en 2013 ; tassement important et durée de vie max 10 à 15 ans (en combles perdus uniquement). Ensuite il est préférable de la remplacer.
La laine de roche ???, idem
La ouate de cellulose super, mais traitement aux sels de bores.
Les autres produit naturels sont tous meilleurs en tenue dans le temps soit disant, mais toujours sans garantie et 2 à 4 fois plus cher.
Alors si quelqu’un peu me dire quel et le meilleur compromis rapport qualité/prix en isolation combles perdus (isolation projetée au sol) je suis preneur. Cool

citer répondre

Liste des réponses

le 06/04/2012 à 08h48
isolation des combles perdus
Bonjour
Les risques de tassement sont à peu près identiques sur toutes les "laines" de verre, de roche ou végétales.
Si vous craignez ce tassement, pourquoi ne pas adopter un isolant "solide" type polystyrène. Il restera stable et, suivant la densité, permettra même un cheminement occasionnel sans écrasement.
Enfin il sera insensible à l'humidité et conservera ses qualité isolantes avec ou sans pare-vapeur.
A+
citer répondre
le 06/04/2012 à 09h29
isolation des combles perdus
bonjour

chaque produit possède l'avantage de ses inconvénients

rien n'est idéal en tout

faire l'apologie des isolants est inutile
de plus les normes changent avec le temps (avant 6cm de laine de verre était le summum de l'isolation, aujourd'hui on en est à 24 et il semblerait que ce soit bientôt insuffisant)

la laine de verre tasse, mais il parait que de nouveaux liants pallient à cet inconvénient, idem pour la laine de roche (d'ici qu'on nous dise que ce liant provoque des fumées nocives en cas d'incendie dans quelques temps (il faut le recul de l'expérience)
pareil pour la ouate de cellulose, le bore est incorporé pour limité la propension de la cellulose (papier) à brûler

le PES est non nocif au feu, moi quand il m'arrive d'en brûler cela fait une fumée noire et piquante à respirer, je suis moins sur que c'est meilleur
Le PU c'est pareil, il dégage des gaz nocifs

maintenant en remettant les choses à plat, quand cela brûle, vous ne restez pas à l'intérieur pour respirer les gaz nocifs (cela ne concernent que les gens prisonniers du feu, la théorie voudrait que l'on meure intoxiqué avant dêtre brûlé) tout notre mobilier est composé de ces matériaux. Tentures, rideaux, tapis, sol en pvc, parquets, literie, fauteuils j'en passe et des meilleures. Les textiles synthétiques dans nos armoires sont également toxiques lorsqu'ils brûlent et les plastiques fondent en laissant de fortes traces de brûlures s'ils nous touchent

tout cela brûlera bien avant que le placo (résistance au feu 20 minutes) libérera les gaz de ce qui brûle derrière

le pire étant les effondrements simultanées

on peut donc jouer avec tout ces paramètres en fonction de notre sensibilité

je me méfie personnellement de la laine de verre car elle se casse en tout petits morceaux susceptibles d'être respiré

voila mon opinion sur le sujet, nous prenons bien plus de risque en partant avec un moyen de locomotion ou en faisant du sport qu'en isolant notre maison

donc, allez au plus offrant, et prenez le produit qui vous convient sans autre état d'âme

c'est hors sujet mais cela mérite d'être dit
citer répondre
Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
le 06/04/2012 à 09h29
isolation des combles perdus
Bonjour;

Oups, j'avais oublié un détail qui a son importance.
Je souhaiterai éviter tous les produits hautement inflammables surtout dans des combles perdus où il y a peu de chance de s'apercevoir d'un problème.
En plus la projection (lorsqu'elle est bien faite Clin d\'oeil) permet mieux d'aller dans les coins perdus qu'un produit rigide ou semi-rigide.
Il faut donc tenir compte de ce paramètre dans le choix du produit si possible peu sensible au feu et à l'humidité.
C'est vrai ensuite que tous les produits se tassent dans le temps, d'où une sur côte lors de la pose ou il faut augmenter l'épaisseur.
Il reste alors les produits minéraux ou naturels avec des coefficients R proches, c'est le coût et la durée dans le temps qui changent. Certains parlent d'une durée de vie de 50 ans ?????
C'est là que je ne sais plus faire le tri entre le rapport qualité prix, car il n'existe pas de tableau comparatif (enfin je n'en ai pas trouver à jour).
A++
citer répondre
le 06/04/2012 à 09h59
isolation des combles perdus
bonjour

le liège est le produit qu'il vous faut, la laine aussi brûle difficilement

si vous avez un très bon porte monnaie

n'oubliez pas que la charpente et les plancher brûlent également

il ne faut pas tomber d'un excès à l'autre

les incendies ne sont pas aussi fréquents même s'il y en a plusieurs chaque jour, reporté aux nombres d'habitations cela fait un très petit % tage.

mais vous n'avez pas tort, il vaut mieux être préventif que curatif
citer répondre
Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
le 06/04/2012 à 11h09
isolation des combles perdus
Bonjour Monsieur le Modérateur Roi,

Merci pour l'info, cela se recoupe avec ma démarche.
Il y a juste un petit défaut sur le liège qui est le poids, pour une isolation de 300 mm, j'arrive à 80kg au m².
Soit dans mon cas 4500kg sur l'ensemble.
Ne connaissant pas la structure du plancher qui va recevoir l'isolation, j'hésite à prendre le liège à cause de ce poids.
Bon je suis difficile, mais ne désespère pas de trouver du côté des laines (bois,chanvre), ouate de cellulose (sel de bore Non ?). Certains avis donne un taux de bore inférieur à ce qui se trouve à l'état naturel dans l'atmosphère Confus
Reste à avoir l'avis le plus pertinent.
Merci de votre aide
A+
citer répondre
le 08/04/2012 à 20h15
isolation des combles perdus
bonjour

le monsieur n'est pas nécessaire, je n'aime pas



où donc avez vous lu qu'il fallait mettre 30cm de liège pour isoler ???

il y a du liège expansé aussi

je peux certainement me tromper, mais je ne dois pas être le seul

voir ici ici je comprends 120kg m³ soit 12 kg/m² pour 10cm ou 36 kg pour 30 cm ce qui est largement trop à mon avis

ou encore ici
ici on est à 310kg m³ soit 31kgm² pour 10cm d'épaisseur et vu la densité cela devrait être largement suffisant

et encore

je suis loin des 80kg du m²

mais peut être me trompe je ?
citer répondre
Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
le 18/04/2012 à 17h32
isolation des combles perdus
Cool Coucou me revoilà.
Désolé de reprendre aussi tard, mais j'ai un peu cherché et je suis tombé sur un....os Boulet
Voilà ce qui arrive lorsqu'on achète le charme d'un vieille maison, on découvre au fur et à mesure des bricolages.

Je reviens sur mon problème d’isolation des combles perdus.
La solution initialement retenue en utilisant du liège n’est plus d’actualité, car outre le coût important, la découverte d’un problème technique rend l’isolation plus compliquée.
En effet dans 2 chambres mansardées, le plafond en « bois » est très proche des tuiles (150mm) et l’isolation est loin d’être performante (c’est super de découvrir quant on achète une maison ancienne).Voir fichier joint.
Du coup se pose la question du meilleur choix d’isolation en utilisant de la ouate de cellulose qui a d’autres inconvénients mais est beaucoup moins chère que le liège (rapport de 3 à 4) et moins lourde.
Dans le fichier j’expose 2 solutions et 1 variante ne sachant laquelle offre le moins de risque sur des ratés d’isolation entre la pose de pare vapeur ou non par exemple.
La variante est surement une bonne solution, mais du coup je passe d’une isolation de grenier à l’ajout de travaux complémentaires dans 2 chambres.
Quelle serait la meilleure solution ?
Y en t-il une ou d’autres ? Je plussoie vigoureusement !
Merci pour votre aide.

Images jointes:

Image2.jpg Image3.jpg Image4.jpg Image1.jpg
citer répondre
le 18/04/2012 à 18h29
isolation des combles perdus
bonjour
oui c'est possible de poser une sous toiture

pour cela il faudra démonter les tuiles
démonter les lattes à pannes (c'est le terme) (tuile= anciennement pannes) se dit encore dans certaines région
mettre un film sous toiture

grande chance qu'il faudra mettre de nouvelles lattes à pannes les autres seront cassées au démontage

bien repérer les niveaux et l'écartement entre les deux premières rangées, pour entre les rangées suivantes (en général il y en a deux plus rapprochées l'une de l'autre)

vérifier également que les chevrons n'ont pas fléchit sous le poids, sinon il faudra redresser

c'est un travail long et pénible pour une personne seule, à faire quand le temps n'est pas à la pluie

prendre des précautions pour circuler sur le toit, toujours penché vers le toit
si vous avez le vertige, inutile d'entreprendre

pour le reste de l'isolation, au final l'une vaut l'autre prendre la plus simple à mettre en oeuvre me semble préférable
citer répondre
Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
le 18/04/2012 à 18h40
isolation des combles perdus
Bonjour
Vous ne pouvez pas faire l'impasse sur le pare-vapeur. Ceci reviendrait à ruiner votre isolation.
A+
citer répondre
le 18/04/2012 à 18h59
isolation des combles perdus
Hello,
Merci de répondre aussi vite, j'ai de la chance d'avoir rapidement les infos.
Je réponds donc à Kriske et Tarne en même temps. Clin d\'oeil

Pour la solution, je peux donc retenir la solution 1: pose sur les panneaux bois, pour la partie variante je verrai plus tard pour descendre le plafond dans les 2 chambres et augmenter l'épaisseur de l'isolant.
Le film sous toiture sera mis partiellement sur 2,5m au dessus des deux chambres car je vais mettre de la ouate en vrac et je ne voudrai pas qu'elle s'envole ou qu'elle prenne la flotte (avec modération... Rigole)
Pour le vertige, je travaille vers le toit et sur une avancée, je suis donc au maximum à 2m du premier toit.
Mais 2m suffisent effectivement et j'aurai un harnais Grand sourire
Sécurité avant tout

Pour le pare vapeur, il me semble qu'il est nécessaire pour protéger effectivement l'isolant contre les vapeurs d'eau venant de l'intérieur.
Je vais mettre l'isolant au-dessus du plafond des pièces après minimum 20 cm d'air et des plaques de bois jointives.
La vapeur d'eau risque t' elle de passer toutes ces barrières ???, les pièces en dessous sont des chambres et pas des pièces d'eau ? Confus
Merci encore pour votre aide
A bientôt


citer répondre
le 18/04/2012 à 19h19
isolation des combles perdus
bonjour

la transpiration ,la respiration produisent également de vapeurs (invisibles certes) mais bien présente

il y a aussi l'humidité ambiante

les matériaux cités sont poreux à des degrés divers mais poreux quand même

cela m'avait surpris la volonté de ne pas mettre de pare vapeur et je n'y a plus pensé ensuite perdu dans ma réponse sur la charpente
citer répondre
Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
le 19/04/2012 à 09h10
isolation des combles perdus
Bonjour

Je persiste: le pare-vapeur est indispensable et il doit être étanche façon film polyane.
Il est peu couteux, facile à poser ...et indispensable.
Ne pas compter sur le bois ou le placo pour jouer ce rôle.

Par contre, le film que vous envisagez de poser au-dessus de l'isolant ne doit être étanche. Il existe des produits spécialement adaptés à cet usage.

A+
citer répondre
bouton_charte bouton_faq

A découvrir sur Bricoleurdudimanche

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Construisez votre projet avec Homly You
Nous compléterons votre projet de travaux avec vous pour qu’il soit précis pour nos artisans.
Voir le formulaire
Bien se protéger des effractions
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

Le sondage de la semaine

Avec quoi chauffez-vous votre piscine ?
  • Avec des panneaux solaires, solution verte
  • Avec une bâche solaire, pratique et pas chère
  • Grâce à un réchauffeur, très rapide
  • Avec une chaudière, coûteuse mais quali
Membres en ligne
Membres :

Tazmania , Thibault35

Visiteurs non identifiés : 287
keyboard_arrow_up